Partagez|

Thé, orage et bienvenue chez les Vampires (pv Auréliane et Alfin)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Prisme
Prisme

Messages : 283
Date d'inscription : 20/09/2017
Inventaire : Vide

avatar

MessageSujet: Thé, orage et bienvenue chez les Vampires (pv Auréliane et Alfin) Sam 13 Jan - 12:00
Auréliane & AlfinOrage
Thé,orage et bienvenue chez les Vampires
Ayamé, enfin j’y suis avec la pluie, mais ça aurai pu être pire comme avec un orage. Derrière moi, j’entendis un grondement. Bon d’accord avec l’orage mais pas avec une tempête ?
Sur mon chocobo, je soupirai. Quelle poisse pas possible j’avais ! Mais bientôt, je serai enfin au chaud un verre de thé a la main. Pour du thé oui…j’avais fais tout ce chemin pour cela. Pour vous ça parait fou (je suis sain d'esprit), j’aurai pu attendre demain mais moi j’en avais besoin ! j’étais a court de thé, de plus j’étais de passage à Ayame et j’avais entendu dire qu’il y avait une herboriste austère certes mais qui faisait des miracles pour soigner avec les plantes. Pour les missions ça pouvait être pratique pour me soigner moi et mon chocobo. Et bien sure les herboristes s'il s'y connaissait en plante il s'y connaissait aussi en thé, obligé!
Assez parler, mon chocobo était trempé et avait peur de l’orage, je voyais bougé la tete nerveusement et taper le sol avec sa patte gauche. Je lui tapota le col. Je devais tout d’abord trouver un abri pour lui pour qu’il se repose et mange.Il le méritait après tout.
Je trouvais vite quelques minutes plus tard une écurie, je négociai avec l’écuyer pour qu’il s’occupe de mon chocobo à mon retour et le paya.
Après cela je marchais dans les rues d’Ayame avec une carte trempée. Je soupirai et maugréai quelques jurons. Je haïssais vraiment la pluie et l'orage en particulier avec ses éclairs! Mais heureusement j’arrivais encore tout de même à la lire.
Et c’est une dizaine de minutes plus tard que je me trouvai face à une maison avec une pancarte ‘’ouvert’’. Ouf. Si c’étais fermé j’aurai sans doute défoncé la porte et j’aurai fait un scandale. Selon la carte c’étais bien ici.
Je rangeais celle-ci dans ma poche et toqua doucement à la porte. Je remarquais au sol un paillasson et essuya mes pieds pour entrer, la porte était ouverte. Victoire je suis arrivé a moi le thé!
-Bonjour, dis-je avec un grand sourire en enlevant ma capuche de ma veste rouge.
Un sourire qui disparu bien vite en voyant la gérante…c’était le vampire de la mission, vous savez celle qui ressemble a la parfaite soldate au cœur de pierre. Oui, je parle de l’Agent Améthyst.
-Agent vous travaillez ici ? Je ne savais pas.
Je regardais autour de moi le ‘’magasin’’ car pour être honnête cela ressemblait plus à un salon qu’autre chose… C’était aussi son chez-soi ? Tout en regardant la pièce autour de moi, je cherchais des objets a l’effigie des poulpatatas. Ce n’étais pas intentionnelle mais a chaque fois que j’étais chez un vampire je cherchais ce détail là…ma belle-mère m’a vraiment contaminé avec ça…
Je remarquais un porte manteau a ma gauche et enleva ma veste rouge pour le mettre dessus.
-On m’avait dit qu’il y avait une personne austère qui gérait ce magasin mais jamais je n’aurai cru que c’étais vous, dis-je en plaisantant avec un petit rire. Enfin bon je suis venu ici pour acheter du thé et connaitre les variés de thés que vous possédiez. Vous faites aussi les dégustations ?


_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin

Messages : 257
Date d'inscription : 17/09/2017
Inventaire : -Katana magique contrôlant l'eau

avatar

MessageSujet: Re: Thé, orage et bienvenue chez les Vampires (pv Auréliane et Alfin) Lun 15 Jan - 21:15
Il pleuvait, en cet après-midi. Et Auréliane n'avait donc rien de mieux à faire qu'entamer son livre, assise dans le salon. Elle était rentrée le matin même, après avoir passé la nuit au Prisme, et profité du chemin du retour pour refaire son stock de plantes. En fait, elle avait même passé la nuit à Wisteria, uniquement dans le but de cette cueillette. Bon, certaines plantes étaient faites pour être cueillies durant la nuit, alors elle aurait aussi pu rentré à ce moment, mais elle n'avait pas besoin de ces dites plantes. Mais soit. Ce ne serait pas aujourd'hui que les remèdes qu'elle avait pas eu fabriquer de suite seraient rentabilisés, car qui viendrait chez elle alors qu'un tel orage grondait ?


Telle ne fut pas sa surprise en entendant sa porte s'ouvrir. Son ouïe aiguisée par l'entraînement s'en aperçut aussitôt. Par cet orage qui courait, jamais elle n'aurait cru recevoir un client. A part un voisin vraiment proche, mais elle était presque sûre que ça n'en était pas un. En effet, si ses "patients réguliers" ou clients s'empressaient de venir dès qu'elle était ouverte, avant qu'elle ne reparte, ils frappaient toujours avant d'entrer. Pas parce qu'Auréliane le demander, au fond, si elle laissait sa porte ouverte avec l'écriteau qui l'indiquait en plus, c'est qu'il n'y avait pas besoin de telles politesses, qui frapper avant d'entrer dans un magasin ? Mais les habitués ayant vu qu'à la base ce n'était pas vraiment un magasin mais vraiment sa maison frappaient plus par respect qu'autre chose. Sauf ceux qui ne savaient pas que la porte d'entrée donnait direct sur son salon. Pas comme si ça allait vexer Auréliane qui tourna aussitôt son regard vers le visiteur surprise, qui venait de la saluer joyeusement.

Jusqu'à ce qu'il remarque qui elle était. Et s'il fut surpris, elle le fut aussi. Ses yeux s'écarquillèrent, seule trace de son étonnement. Mais elle se reprit bien vite, répondant à son salut d'un hochement de tête, et lâchant assez fort pour qu'il l'entende un "Bonjour", tout en se baissant pour reposer son livre sur la table basse avant de se lever. Elle pinça légèrement les lèvres, en l'entendant l'appeler "agent", espérant que Alfin qui était, elle-ne-savait-où dans la maison n'avait rien entendu. C'était déjà assez dur de gérer toutes les interrogations qu'il pouvait avoir sur sa vie à l'extérieur, elle ne voulait pas que son intérêt soit suscité par ce qualificatif, même s'il en disait si peu sur elle. C'était suffisant pour comprendre que quelque chose se cachait derrière. Mais elle n'allait pas en vouloir à l'Agent Gold pour autant -car il s'agissait de lui-, il n'avait fait que l'appeler comme il le faisait d'habitude. Même si c'était techniquement interdit en dehors du Prisme.

- Auréliane... En ce contexte c'est Auréliane. Je suis plutôt la... "gérante".. ? Enfin on ne peut pas dire que c'est un magasin, plus que je vends mes remèdes et soigne les blessés que l'on amène ici.  C'est ce qui m'assure un revenu, et cela me permet en plus de parfois sauver des vies, alors..

Si son attitude était toujours aussi.. rigide, sans montrer aucun signe de stress, ou autre sentiment, et son visage n'avait aucune mimique pouvant trahir ses pensées, son regard s'était quelque peu adouci à cette pensée. Elle disait souvent qu'elle ne faisait ça parce que autant se servir des connaissances que lui avait laissé sa mère, et qu'elle ne savait pas vraiment faire grand chose d'autre, que tuer ne pouvait plus être un métier à temps plein maintenant qu'elle était au Prisme. Mais en réalité, elle était plus soucieuse de la vie d'autrui, qu'il n'y semblait. Quoique, même elle n'en avait peut-être pas toujours conscience ? Mais soit. A peine une dizaine de secondes plus tard, même pas, que son regard se vidait à nouveau de toute émotion.

- On m’avait dit qu’il y avait une personne austère qui gérait ce magasin mais jamais je n’aurai cru que c’étais vous.

C'était elle, aucun doute n'était permis, pour le coup. Mais austère ou pas, ceux qui avaient testés ses médicaments n'hésitaient jamais à revenir car elle essayait de ne pas trop vendre trop cher pour que cela soit à la portée de tout le monde, mais aussi car c'était efficace, tout simplement. Et puis quand elle pouvait, elle faisait de son mieux pour donner un bon goût au médicament, ou tout du moins potable.

- Je suppose que cela me correspond bien, en effet.

Auréliane en serait presque amusée, si elle était du genre à plaisanter. Malheureusement ce mot semblait être banni de son vocabulaire depuis longtemps.

- Enfin bon je suis venu ici pour acheter du thé et connaitre les variés de thés que vous possédiez. Vous faites aussi les dégustations ?

Tiens, voilà qui ne l'étonnait guère de l'Agent Gold. Même sans trop le connaître, il avait une réputation de buveur de thé. Et par chance, Auréliane faisait des plutôt bons thés. En réalité, elle n'en vendait pas depuis si longtemps, mais elle avait pris l'habitude d'en servir à ceux qui venaient se faire soigner ou ausculter, ainsi qu'aux proches qui patientaient pendant ce temps. Et son thé avait fait fureur, différent chaque jour, parfois frais, parfois alliant des saveurs toutes plus surprenantes que les autres. En réalité, ce n'était pas grand chose, et une connaissance basique des plantes suffisait à l'imiter. Mais pour ceux qui n'avaient pas ce savoir, ça en valait la peine. Elle s'approcha d'une théière en verre, qui fumait encore, et dont l'eau s'obscurcissait doucement grâce aux feuilles fraîchements cueillies qu'elle laissait s'infuser dedans, accompagnées de ce qui semblait être des pétales de rose.

- Cela ne me dérange pas d'en faire. J'attendais justement que mon thé soit infusé. Il s'agit là de feuilles de roncier, qui apaisent les maux de gorge. Sauf que pour combler leur manque de goût, j'y ai ajouté des pétales de rose, qui ont aussi les mêmes propriétés que les feuilles bien qu'en moindres. Cela vous tente ?

Elle sortit un plateau, ainsi qu'une tasse d'une armoire en hauteur, tendant le bras et attendant sa réponse pour en prendre une deuxième. Venait-elle d'étaler son savoir ? Pas vraiment, elle avait dit ça en toute simplicité et sans arrogance, préférant juste montrer que ce n'était pas des plantes cueillies au hasard, et un peu trop louches mais accorder à la confiance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Habitant
Habitant

Messages : 35
Date d'inscription : 20/09/2017
Inventaire : Vide

avatar

MessageSujet: Re: Thé, orage et bienvenue chez les Vampires (pv Auréliane et Alfin) Lun 9 Avr - 16:53

Rainsworth
Auréliane

V. Knight
Artémis

「 Thé, orage et bienvenue chez les Vampires  」
Tu soupires, tes yeux fixant sans aucune émotions la fenêtre de ta chambre où se profilait une tempête relativement violente. Cette nuit, ta sœur t'avait laissé seul à la maison, et tu avais attendu son retour, paniqué et emmitouflé dans tes couettes. Lorsqu'elle était rentré, tu avais immédiatement montré ton air boudeur, espérant que la demoiselle se fasse pardonner en te câlinant. Mais rien, elle ne semblait pas avoir comprit le message et, même si ce n'était pas la première fois qu'elle te laissait seule une nuit, tu avais comme l'impression que celle que tu venais de passer seule aurait pu être évité, et que cela ne concernait pas forcément le travail de la jeune femme. Tu gonfles les joues, t'asseyant sur ton lit, t’amusant à balancer tes pieds de haut en bas dans le vide jusqu'à ce que tu te lasses. Tu te mords les lèvres avec acharnement, essayant de chercher un moyen pour faire comprendre à ta sœur que tu n'avais pas apprécier qu'elle te laisse seul encore une fois. Tu te décides finalement à bondir du lit, voulant te précipiter hors de la chambre mais tes jambes, encore quelque peu fragiles, t'en empêchent en s'emmêlant, et te voilà clouer au sol, après avoir émis un bruit sourd lorsque tes genoux ont percuté le parquet. Les larmes aux yeux, te te relèves, ta peau légèrement écorchée, rien de grave mais ton énervement contre la demoiselle et toi-même te rendant assez impulsif, tu te mets à pleurer bêtement. Bah alors, Alfin, quel gamin es-tu devenu... Un vrai pleurnichard. Tu secoues la tête à cette idée, et te mets à marcher en direction de la porte de ta chambre.

Tu descends les escaliers, clairement boudeur et prêt à disputer ta sœur, mais te fige en entendant des bruits, ou plutôt des paroles, provenant du salon. Tu te retournes par réflexe, te résignant, mais une peur t'enveloppe soudainement. Le temps qu'il fait dehors devrait dissuader les clients de venir, alors qui cela pouvait-il bien être ? Tu descends les escaliers en courant, ignorant les picotements de tes genoux, et te diriges instinctivement vers Auréliane, t'agrippant à sa tenue, te cachant derrière elle, soulagé qu'elle aille bien, et fixe l'inconnu. Tu le foudroie du regard et te met presque à grogner, prêt à fuir ou à attaquer à la moindre tentative suspecte de l'homme. Tu tires doucement sur la manche du pull de la demoiselle, voulant lui montrer ton inquiétude. Tu étais devenu si proche d'elle en peu de temps, que même toi était étonné. Elle ne semblait pas représenter de danger pour le moment, mais tu restais parfois sur tes gardes lorsqu'elle agissait bizarrement, bien que c'était plutôt rare. Tu essaies de grimper sur elle, ou du moins qu'elle se baisse un peu à ta taille, inquiet de te retrouver dans la même pièce qu'un homme, et qui plus est un inconnu.

- Au-Auréliane... C'est qui ? J'ai peur... fais-le partir...


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Prisme
Prisme

Messages : 283
Date d'inscription : 20/09/2017
Inventaire : Vide

avatar

MessageSujet: Re: Thé, orage et bienvenue chez les Vampires (pv Auréliane et Alfin) Sam 14 Avr - 19:13
Auréliane & AlfinDrôle de gamin
Thé,orage et bienvenue chez les Vampires
Des feuilles de ronciers et des pétales de roses ? Curieux mélange mais l’Agent ou plutôt cette Auréliane n’avait pas l’air de plaisanté quand elle m’avait dit cela. Et puis je n’allais pas jouer le difficile avec cette pluie n’importe quelles boissons chaudes me convenait. Donc pourquoi pas essayer ?

-Oui s’il vous plaît.

Comme si un vampire ce n'étais pas assez énervant (en particulier l'austère Agent améthyste) un deuxième arriva! Diable c'est une invasion! Cette fois, ce fut l’apparition d’un enfant enfin d’un gamin dont je supposais qu’il sois un vampire. Il était petit...et me fixait méchamment. Il ressemblait a une bête sauvage. Enfin il agissait comme ça. Je fronçais les sourcils.

Si ce minus s’approche de moi avec ses crocs je le transforme en descente de lit... de plus mon arc était pas loin je n’avais juste qu’a faire quelques pas. Mais il était avec la vampire donc il n’était pas spécialement méchant ?

Je l’observa. Il avait quelques égratignures sur ses jambes. La vampire le battait-il ? Non...ce gosse avait l’air de vraiment y tenir à Auréliane, pour la protéger du grand méchant aka moi. Quel est donc leurs relation ? Frère-sœur ? Ou peut-être c’était son fils ?

Mes réflexions furent interrompu par la parole du jeune vampire. Alors comme ça...je faisais peur ? Pourtant on me disait le contraire... un sourire victorieux apparu sur mon visage...enfin j’inspirai la peur enfin ! Ah ah! Mais ce n’étais pas une bonne occasion pour en rire. Bien au contraire...ce gosse avait vraiment l’air terrifié. Avais-je quelques choses sur le visage ? Un bouton ? Une marque ? Une saleté dans les cheveux ?

Lentement je me frotta le visage.  Je ne sentais rien...enfin a ma connaissance.

-Eh petit j’ai quelques choses sur le visage ?...Ah, oui je me suis pas présenté, je m’appelle Artémis et je suis un client. Ne t’inquiète pas une fois que j’aurai dégusté et pris commande je partirai, dis je en souriant.

On me disait souvent que mon visage grognon faisait peur, Ça devait sans doute être ça ? Faut être comme ont dit déjà,,,chaleureux ? Sourire et être gentil...c’est a dire ne pas s’énerver ou froncer des sourcils toutes les deux secondes...surtout que si...je m'énervais je suppose que l'Agent me virai sans même m'avoir donné mon thé sans plus de cérémonie ou elle me découperai en petit morceau parce que j'aurai fait peur au mioche?


_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin

Messages : 257
Date d'inscription : 17/09/2017
Inventaire : -Katana magique contrôlant l'eau

avatar

MessageSujet: Re: Thé, orage et bienvenue chez les Vampires (pv Auréliane et Alfin) Ven 27 Avr - 17:46
Celui qu'elle connaissait sous le nom d'Agent Gold accepta la boisson qu'elle proposait. Elle sortit donc une deuxième tasse, commençant à verser le liquide brûlant, l'odeur des pétales de rose embaumant délicatement la pièce. Auréliane avait à l'origine préparer ce breuvage pour les maux de gorge que le temps avait commencé à lui donner. Pas grand-chose mais mieux valait prévenir que guérir, surtout si elle recevait une mission qui l'obligeait à sortir, voir passer une nuit ou plus à l'extérieur. Ce serait bête que sa santé complique son travail, non ? C'était déjà un.. "métier", si on pouvait dire ça ainsi, assez particulier comme ça..

Un froncement de sourcils alors que son oreille aiguisée par l'entraînement lui renvoie un bruit de choc. Alfin ? Depuis qu'elle était rentrée, il y avait comme un malaise entre eux deux... Lui en voulait-il pour cette nuit où elle l'avait laissé seul ? Ce n'était pourtant pas la première fois... Tout en reposant la théière, elle se mordit les lèvres, un peu préoccupée. Il n'y avait bien que lui pour la rendre aussi expressive sans même qu'elle en ait conscience. C'était des mimiques qu'elle reprenait à son contact. Mais c'est impassible qu'elle se tourna vers son "client", se disant qu'elle irait voir après ce qu'il avait, demandant plutôt.

- Voulez-vous du sucre ?

C'est elle ou il descend les escaliers ? Ses pas si légers et presque inaudibles mais qu'elle connaît par coeur...  Et qui s'accélèrent d'un coup... A nouveau, elle se mordille la lèvre, dévoilant un peu plus ses canines, préoccupée. Il a du entendre qu'il y avait un visiteur imprévu... Et prendre peur. Et s'inquiéter pour elle, peut-être, même. Alors que c'est elle qui est censée le protéger... Elle veut qu'il n'ait plus jamais à ressentir de sentiments négatifs. Il en connaît déjà une palette si large.. Trop pour un enfant de son âge. La peur, la crainte, la tristesse, la trahision, la haine. Elle voulait le protéger... Pourtant, des fois, elle savait bien qu'elle lui causait du souci et qu'il lui en voulait... Sans doute parce qu'elle était à la fois sur-protectrice et si peu présente..

Auréliane écarquilla les yeux en le sentant se précipiter ainsi contre elle. La jeune vampire savait bien qu'elle avait plus ou moins acquis sa confiance, même si elle devait éviter les gestes brusques devant lui, mais le sentir ainsi avoir pour premier réflexe de se blottir contre elle ne pouvait l'empêcher de ressentir un certain plaisir égoïste. Quand elle repensait à comme il avait peur d'elle quand elle l'avait trouvé... Ca la comblait de voir comme ils étaient proches maintenant. Ce petit frère qu'elle croyait avoir perdu comme tous les autres. Ah il fallait s'y attendre... Qu'il veuille le faire partir.. Doucement, la jeune femme s'abaisse à son niveau, ouvrant les bras pour qu'il s'y blotisse, le regard attendri, ayant perdu toute sa froideur. Elle lui caresse tendrement les cheveux d'une main, alors que l'agent Gold semble faire ce qu'il peut pour essayer de rassurer Alfin. Elle, elle sait bien que c'est peine perdue, mais elle apprécie l'attention.

- Tu l'as entendu, Alfin.. Ce n'est pas un méchant, tu vois... Juste un client. C'est même un.. hum.. une connaissance de mon.. travail... En quelque sorte. Alors je sais qu'il n'est pas méchant... Ne t'inquiètes pas... Promis, il ne te fera pas de mal..

Pourquoi tant de paroles et de gestes pour le calmer.. ? C'est qu'il était si peureux... Et il avait vécu une chose tellement horrible.. Rien de plus normal que sa crainte de la société depuis, et surtout sa crainte des hommes.

- Tu ne veux pas remonter deux secondes dans ta chambre... ? Je viendrais te voir après...

Elle leva un regard désolé à Artémis -puisqu'il s'appelait apparemment ainsi-, l'air un peu las. Elle n'avait pas honte d'Alfin, au contraire, c'était presque toute a fierté. Sa précieuse famille. Mais la politesse faisait qu'elle devait s'excuser. Une formalité.

- Désolée... C'est mon frère, il est assez peureux...

Tout en parlant, elle continuait de lui caresser doucement les cheveux, allant même jusqu'à se pencher pour déposer un baiser sur son front. Plus que d'avoir l'air peureux, elle avait bien conscience qu'il ressemblait à un animal sauvage mais cela ne semblait pas la rebuter.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Thé, orage et bienvenue chez les Vampires (pv Auréliane et Alfin)
Revenir en haut Aller en bas
Thé, orage et bienvenue chez les Vampires (pv Auréliane et Alfin)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Bienvenue chez nous
» Bienvenue chez moi...
» Tadadam ! Joy ! Serpentard
» Bienvenue chez moi ! [PV]
» [Finie] Antre de la neige et de la glace, bienvenue chez moi !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
City of lies RPG ::  :: Les plaines :: Ayame :: Quartier résidentiel-
Sauter vers: