Partagez|

Une princesse en fuite [PV White & Red]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Prisme
Prisme

Messages : 118
Date d'inscription : 27/12/2017
Inventaire : Vide

avatar

MessageSujet: Une princesse en fuite [PV White & Red] Dim 28 Jan - 20:26
Dagora était véritablement un trou paumé. Le village se dressait sur plusieurs collines rocheuses. Un endroit bien dangereux en somme mais les habitants ne s’en préoccupaient pas réellement. Chaque individu priait pour avoir de la nourriture le lendemain. La pauvreté était le problème principal et les mendiants se multipliaient à mesure que les prix augmentaient. Trouver un emploi c’était attiser la jalousie des voisins. Les logements n’avaient pas le confort de Caely ou d’Ayame mais on s’y faisait.
C’est ce qu’elle pensait en scrutant la chaume qui servait de toit à son domicile provisoir. Plusieurs semaines s’étaient écoulées depuis sa fuite et trouver un toit devenait de plus en plus compliqué. Hier au soir, elle avait élu domicile dans le grenier d’une maison délabrée. Elle appartenait à une vieille femme bien trop âgée pour gagner son grenier toute seule. La fenêtre ouverte lui avait fait défaut alors la louve s’était introduite dans le grenier afin de reprendre des forces sur un lit de paille. Le soleil haut dans le ciel, elle avait déserté sans un bruit.
On se sentait à l’abri avec une robe rapiécée et une cape. Un bandeau dissimulait ses oreilles de loup pour ne pas s’attirer les foudres des habitants. Personne ne l’avait remarquée, ils étaient tous obnubilés par leur petite affaire qui sentait la faillite à plein nez. Aujourd’hui, la foule s’agitait. Là, sur la place, un homme s’était dressé sur une estrade. Il surplombait l’assistance dans son armure de chevalier. Un parchemin entre ses mains puis il ouvrit la bouche. Il avait la voix grave et rocailleuse mais avait une portée assez imposante sans parler de sa prestance :

« - Un avis de recherche a été lancé. Le Roi recherche activement sa fille, la princesse Mélian. Toute personne l’ayant aperçue est priée de le signaler aux chevaliers de la cour royale. La personne capable de nous l’amener vivante recevra une récompense. La princesse est reconnaissable de par ses attributs de loups ainsi que ses yeux vairons. »

Mélian peina à déglutir correctement. Elle entendait déjà les plans qu’ils allaient tous préparés. Heureusement, elle s’était parée d’un foulard. Il dissimulaient ses attributs animaux tout comme sa robe. Ses yeux par contre, personne n’avait encore fait le rapprochement. La foule se dispersa et Mélian s’éloignait lentement pour n’alerter aucun citoyen. Ce soir, elle allait fuir mais l’argent manquait. Le vol allait donc être un moyen de survie pour les prochains jours à venir.

Il avait l’air riche, l’homme qui scrutait les fruits sur l’étalage. Il avait en tout cas des habits qui laissaient penser qu’il était riche alors il n’aurait pas de mal à dire au revoir à sa bourse de pièces d’or. Mélian fut sur le point de refermer les doigts autour de la poche de cuir lorsque le vendeur la surprit. Il vociféra des injures avant qu’il ne remarque ses yeux. Ses yeux vairons.
Les regards convergèrent dans sa direction tour à tour. On la soupçonnait mais on en était pas sûr. Mélian choppa vivement la poche de pièces d’or avant de s’éloigner au pas de course. La princesse de dix-sept ans avait plus d’endurance et surtout une rapidité impressionnante. On la poursuivit sur plusieurs rues en tentant de l’attraper par tous les moyens. On réussit même à lui retirer le foulard qui dissimulaient ses oreilles de loup et ses boucles brunes qui taquinaient sa nuque.
La fuyarde réussit à les semer en échouant dans une ruelle si étroite qu’on ne pouvait laisser passer deux personnes côte à côte. Son dos se pressa contre un mur de brique alors que sa poitrine se soulevait et s’affaissait à mesure qu’elle reprenait son souffle, son index frôla nerveusement la pierre violette qui pendait à son collier en cuir. C’était le seul bijou qu’elle n’avait pas vendu. Désormais elle n’avait plus aucune échappatoire hormis un autre village. Par chance, elle avait de quoi payer son prochain voyage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin

Messages : 143
Date d'inscription : 17/09/2017
Inventaire : Lanterne

avatar

MessageSujet: Re: Une princesse en fuite [PV White & Red] Dim 3 Juin - 22:56
Quatre mois. Cela faisait désormais quatre mois que le maître était mort. Yel avait à la fois l’impression que c’était hier et que c’était il y a une éternité. Il sentait le poids de chaque seconde qui passait sans qu’il soit à ses côtés. Chaque matin il se demandait comment il faisait pour être encore en vie alors que “Red” n’était plus là, alors qu’il avait pris sa place et était devenu “Red”. Désormais dans le château de Wisteria, l’incube occupait les appartements de son mentor et il n’aimait pas ça. Y être sans lui c’était une torture. Son maître c’était sa vie, son monde et maintenant qu’il n’était plus là tout l’univers de Yel s’écroulait et il se retrouvait seul dans son désespoir. Bien sûr, les autres étaient aussi attristés par sa mort, mais ils ne pouvaient pas comprendre. Ils n’étaient pas aussi proches, ils ne pouvaient pas connaître sa peine, ils ne pouvaient pas ressentir le même déchirement que lui.
Comment
osaient
ils
penser
que
quelqu’un
d’autre
que
lui
était
important
pour
le
maître?
Yel passait ses journées à se morfondre dans son bureau. Il n’avait pas la tête à s’occuper de toutes ses nouvelles responsabilités de chef d’escouade. Il n’avait la tête à rien. La paperasse s’entassait sur le meuble en bois et il la regardait s’entasser d’un air vide. Pourquoi avait il fallu qu’il lui laisse ce poste de merde? Quel intérêt à être chef de garde? Quel intérêt à vivre pour toujours dans son ombre? Aucun. L'incube ne voulait pas de ce putain de titre, cette putain d'armure, ce putain de bureau. Il détestait tout dans cette pièce, lui compris. Il ne voulait pas être là, à faire semblant de travailler. Rien dans cette pièce ne lui donnait envie de rester, rien ne l'intéressait. Cela faisait des jours qu'il restait là à ne rien faire. Il se contentait de se balancer sur un chaise, un petit couteau entre les mains. Il s'en servait pour se scarifier. Normalement ça servait à ouvrir les lettres qui s’entassaient dans un coin mais avec un peu d’imagination on pouvait lui trouver des fins bien plus utiles.
Comme
se
trancher
les
veines.
Même ça il ne pouvait pas le faire, son mentor avait voulu qu’il vive, qu’il prenne soin de l’héritage qu’il laissait au Prisme, c’était sa dernière volonté, la dernière mission qu’il lui avait confié, Yel ne pouvait pas le décevoir. Son maître avait suffisamment cru en lui pour lui léguer sa seconde vie, qu’est ce qu’il penserait de lui s’il se suicidait au bout de quelques mois? Pas grand chose. Ca le faisait chier, mais l’incube n’avait pas vraiment d’autre choix, il devait accepter son sort et aller de l’avant, il devait faire ce que son mentor aurait fait, il devait être fort et digne, pour lui, pour les troupes dont il avait désormais la charge, il était un leader désormais, et il devait se comporter comme tel. Il leva le regard vers son armure, joliment attachée sur un mannequin dans un coin de la salle. Ils avaient fait fondre l’armure de son maître pour faire celle là, pour la mettre à sa taille. A chaque fois qu’il la regardait, sa couleur rouge, comme le métal qui se teinte de sang, lui faisait revoir son maître agonisant dans ses bras. Il ne l’avait encore jamais mise, en quatre mois il avait décliné toute les missions qu’on lui proposait, il voulait reporter l’échéance inévitable, il ne voulait pas sentir le poids de ce métal froid sur ses épaules et tout ce qu’il représentait. Mais il ne pouvait plus fuir, White avait toléré sa procrastination, il s’était montré compréhensif, mais le boss n’allait pas le laisser rien foutre bien longtemps. Yel poussa un soupir, il fallait se mettre à bosser sérieusement, il n’y avait pas vraiment d’autre choix. Il posa le couteau avec lequel il jouait et se leva de sa chaise. Après un affrontement silencieux entre lui et cette saloperie d’armure, il se décida enfin à la mettre. La sensation était aussi désagréable que ce qu’il imaginait, il avait l’impression de faire quelque chose de mal, d’interdit, comme si son maître allait débarquer d’un moment à l’autre et le punir pour avoir touché à ses affaires. Si seulement c’était possible… Avant de quitter ses appartements, Yel alla dans la salle de bain pour se passer un peu d’eau sur le visage. Il se regarda brièvement dans la glace, faisant attention de ne pas regarder plus bas que son visage, ne voulant pas se voir avec cette armure. C’était rare mais il avait vraiment une sale gueule, depuis ces derniers mois il avait pas mal maigri, les horribles cernes sous ses yeux montraient qu’il était trop occupé à se lamenter sur son sort pour dormir, ses cheveux étaient emmêlés et en bataille et sa barbe n’avait pas été rasée depuis plusieurs semaines. Il n’avait jamais été si… négligé.
Quelle
honte
pour
un
incube!
Il poussa un nouveau soupir et quitta la pièce, n’ayant pas l’envie d’améliorer son état. En passant dans les couloirs il croisa White, apparemment content de le voir porter enfin son armure. Le boss avait une info des plus intéressante pour lui. La princesse Mélian était portée disparue et le Prisme avait une idée sur l’endroit où elle aurait pu se cacher. Pour la première fois depuis des mois, Yel sourit, ça aurait pû être rassurant, ça aurait pû montré que son état s’était amélioré, mais non, ce n’était pas un sourire qui inspirait la joie, c’était un sourire qui n’annonçait rien de bon. La princesse Mélian, une des filles du roi, une putain de noble, une noble comme ceux qui avaient tué son mentor. Ouais, l’incube avait déjà vengé sa mort mais ça ne lui avait pas suffi, ça n’avait pas comblé le vide en lui et maintenant il avait trouvé une nouvelle victime sur laquelle passer sa rage et sa tristesse. Elle n’avait rien à voir avec cette histoire, mais ce n’était pas important, cette femme était la princesse des nobles et elle allait payer au nom de tous les nobles.
Il
allait
trouver
cette
sale
chienne
et
la
faire
saigner
jusqu’
à
ce
qu’
elle
regrette
d’avoir
un
jour
existé!
Il avait trouvé un objectif, quelque chose pour combler momentanément ce vide. Il l’avait trouvé, sa première mission en tant que Red, ça devait être celle là. Il savait exactement ce qu’il avait à faire, il allait la trouver cette princesse et il allait la torturer jusqu’à ce qu’elle en crève. Elle allait inaugurer sa première séance de torture, qu’elle honneur pour elle! Il avait vu son mentor faire tant de fois, il avait tant d’idées pour la faire souffrir, il devait le faire, c’était le destin que le maître avait choisi pour lui. Yel supplia White de lui laisser cette mission tant et si bien qu’il avait fini par accepter, à condition qu’il l’accompagne. L’incube n’avait pas été aussi motivé depuis un moment, il allait pouvoir montrer à quel point il avait été un bon élève
et
le
maître
allait
être
tellement
fier
de
lui!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Une princesse en fuite [PV White & Red]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Young Haitian MD named White House fellow
» La fuite du tyran
» Haïti : fuite des cerveaux la plus élevée au monde
» Can't Blame White People.
» Fuite glaciale

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
City of lies RPG ::  :: Les plaines :: Dagora-
Sauter vers: