Partagez|

Pray is just one of the most beautiful thing in this poor world. || Pray Mido -le retour-

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Admin
Admin

Messages : 24
Date d'inscription : 28/08/2017
Inventaire : Vide

avatar

MessageSujet: Pray is just one of the most beautiful thing in this poor world. || Pray Mido -le retour- Dim 25 Mar - 21:44
Pray Mido


Pray n’est qu’un prêtre de bas niveau dans une petite église de la capital. Il n’a aucune importance dans la hiérarchie et effectue son métier depuis 20 ans. Il a de bonnes relations avec les croyants et les habitués de la paroisse alors que sa spécialité est d’écouter les gens avant de les purifier de leurs pêchés…Ah, et il est doué pour faire le thé et le café

Age : 420 ansRace: Ange Orientation: Pansexuel
Métier: PrêtreGroupe: NobleSource: Karamatsu Matsuno d’Osomatsu-san

Les rayons du soleil commençaient à pénétrer dans la petite chambre. La pièce prenait des teintes bleues, vertes, jaunes et rougeoyantes à cause des vitraux de la fenêtre et une odeur matinale se répandait depuis l’interstice qu’il laissait chaque soir. Un petit grognement pouvait se faire entendre venant d’un drap de lin blanc et crème alors que des bras légèrement musclé sortaient de celui-ci pour s’étirer. Le grognement ou gémissement plaintif qui avait se faire entendre était celui d’une voix qu’on pouvait deviner mature et relativement grave mais douce dans ses intonations. Rapidement, les draps glissèrent alors qu’une masse avec une stature assez grande et des épaules tombantes se levait en baillant et en passant la main dans ses cheveux noirs en bataille où semblaient se distinguer deux mèches allant vers le haut. Et le voilà, Pray venant tout juste de sortir du lit et pas encore frais comme le montrer une légère barbe d’un jour. 

Le jeune prêtre se leva sous cette douce lumière, qui donnait à sa peau d’habitude blanche comme la crème et le nacre, autant de couleur que ses vitraux n’étaient pas différents. Il alla vers le petit lavabo de la pièce, qui servait principalement à sa toilette du matin. C’était d’ailleurs une des rares décorations du lieu. Si on pouvait l’appeler ainsi mais à part le symbole de Shun, il n’y avait ici qu’un lit, une chaise, une bibliothèque dont le contenu se résumer à la littérature religieuse, ce fameux lavabo, un petit miroir et une armoire en bois peint de rouge. Il leva les yeux vers la surface réfléchissante qui surplombait le robinet où commençait à couler une eau gelée. Il observa son visage quelques minutes en passant sa main sur la peau tout sauf douce de son menton. Il connaissait ces cheveux en bataille et ce regard mort à la sortie du pieu. Logique, il les voyait tous les jours. C’est donc sans hésitation qu’il passa sa tête sous l’eau avant de relever la tête, éclaboussant son reflet de petites gouttelettes. Ce n’était plus un visage de quelqu’un sortant du lit que le miroir présentait mais celui d’une personne bien réveillé dont un sourire commençait à éclairer le visage, révélant une rangée de dents blanche bien que par parfaitement alignée. Ses yeux commençaient à briller de lueur azur. Ce regard bleu de Prusse qui revivait de joie devant la journée prochaine qui allait commencer. Il passa encore de l’eau sur son visage passant sa main sur son nez légèrement aquilin et ses petites fossettes avant de terminer la course de celle-ci dans ses cheveux brun foncé, les plaquant en arrière en les arrangeant pour les rendre bien moins rebelles et les coller sur son crâne avant de s’occuper de ses sourcils épais et noirs.

Il se rapprocha ensuite de la penderie en se dressant. En effet, le miroir n’était pas à la hauteur de son 1m87 à cause de la petite taille de l’ancien prêtre. Il retira la robe blanche simple qui lui servait de tenue de nuit non pas sans d’abord avoir pris ses vêtements. Il n’y avait dans l’armoire que des robes de prêches noires, un manteau sans manche bleu ressemblant plus à une cape, des chemises blanches et des pantalons noirs. Il s’habilla de chacun de ces éléments à l’exception de la tenue bleu. L’avantage de cette tenue était qu’on ne voyait pas que le prêtre avait de légers muscles. En effet, il était un adepte de l’adage : « un esprit sain dans un corps sain ».

Il sortit de la petite salle en refermant la porte rentrant dans un magnifique hall dont les lueurs étaient plus festives que sa chambrette. Des bancs tous tournés vers l’autel, des moïsiaques ornant le sol. Une église simple face à celle plus grande mais elle plaisait au prêtre qui l’occupait. Son église.

Les habitués ne se firent pas attendre. Dès qu’il ouvrit l’église, quelques habitants du pâté vinrent se recueillir et se confier au prêtre. Malgré le fait qu’il n’était que le gérant d’une petite église de quartier, beaucoup de personnes venaient. Et il n’y avait qu’une explication, il était gentil. Oui, gentil. Trop gentil. Sa famille le lui avait dit… Il avait beau être une créature pure du paradis, il était bien trop gentil pour sa sureté. Il lui avait dit. Mais il était toujours là pour les autres et rarement pour lui. Comment ne pouvait-il pas aider les autres ?

Il s’assit à sa place dans le confessionnal, prêt à aider les pauvres âmes en peine. Il écoutait les plaintes d’une oreille attentive, pardonnant les péchés des uns et des autres. Peu importe qu’ils soient d’une race impure ou pure... Le seul problème étant... Que parfois, on lui racontait des mensonges pour se moquer sans doute. Il faut dire que Pray était… Trop, bien trop naïf. Il était si crédule quand il voyait une âme en peine ou quelqu’un dans le besoin. Il ne croyait pas que le monde était un monde de bisounours mais tout de même, comment les enfants de Shun impure ou pas pouvait-il mentir ? Cela était impossible ! Mais le pire étant qu’il était à l’écoute des autres, tout le temps… Alors, les fois où il avait été trompé à son insu n’étaient pas une monnaie rare.

Il sortit en même temps que le croyant finit d’avouer ses péchés. Celui-ci lui sourit avant que Pray ne le lui rendit. Même si son regard se tourna rapidement vers une dame qui lui tendait une fleur. Ses yeux s’écarquillèrent alors qu’il complimentait la vieille. Ce pissenlit était...magnifique, incroyable…Une merveille ! Et c’était là le problème. Tous l’émerveillaient. Absolument tout. Il trouvait le monde magnifique avec ses êtres vivants et ses habitants. Il était beau ! Incroyable ! C’était la plus parfaite des créations ! Et ses fils quels qu'ils soient l’étaient tout autant !

L’ange allait continuait la conversation avec la vieille mais ils se soucient de ce qu'il avait un rendez-vous avec des habitués de la paroisse dans un bar pas très loin. Il la salua et ferma juste son bureau, la bibliothèque et sa chambre. Il marcha à grands pas, souriant. C’était un des points de sa personnalité, il était joyeux. C’était rare de le voir triste ou énervé et s’il l’était, il le cachait derrière un masque. En plus, il était souriant, n’était-ce pas un bel avantage ? Même s’il était faible... Très faible... Il était hyper-émotif et pleurait pour tout et pour rien. Alors, tenir son sourire était chose impossible pour lui. Il ne pouvait juste pas.

Mais bref, il venait d’arriver dans la salle et saluant rapidement le patron, il alla rejoindre les paroissiaux. Rapidement, la discussion tourna au discours de sa part. Et très vite, on s’agglutina. C’était son travail de parler devant la foule. Alors, vous imaginez bien qu’il était doué pour parler, très doué. S’adresser aux autres n’était pas chose impossible pour lui. À cela s’ajouter une grande confiance en lui, très grande... Trop grande. Il était modeste mais… Il était aussi imbu de sa personne ne se gênant pas pour se mettre en avant. Même si la grande déesse Shun passait clairement devant sa modeste personne.

Le soleil avait déjà bien avancé sa course quand la réunion se finit. Pray décida d’aller acheter quelques provisions avant de rentrer à l’église. Peut-être du pain, quelques carottes et des fruits. Il faut savoir qu’il était végétarien alors, hors de question de prendre de la viande. Il allait bientôt rejoindre le marché couvert du quartier quand il entendit un cri. Deux Kitsune battant des enfants qui au vu de leurs cornes étaient des démons. Il fronça les sourcils et malgré la différence de force, le prêtre hurla à pleins poumons qu’ils devaient cesser leurs actions au nom de Shun. Les deux Kitsune se retournèrent regardant mal le jeune homme qui ne dévia pas le regard…un idiot, c’était un véritable idiot courageux. Il savait pertinemment qui allait gagner s’il y avait échange de coups mais malgré cela, il restait là. Droit. Prêt à se prendre des coups. Mais non, les deux êtres purs l’ignorèrent. C’est alors que d’instinct, il se jeta entre eux et les enfants. C’était sans doute la pire des idées, mais il le fit. Il se prit les coups pendante une telle minute alors qu’il entourait les enfants surpris d’une protection formée par son propre corps…un imbécile protecteur. C’était ses plus gros défauts: protecteur et courageux. Il ne pouvait et ne savait pas abandonner les êtres dans la détresse même s’il devait se prendre des coups à la place de ceux-là. Et si vous vous demandiez, il avait agi sur un coup de tête. Après tout, il était aussi terriblement impulsif, il fallait toujours qu’il saute dans l’action quand ses valeurs le lui disaient. Qu’il était beau le prêtre.

Il aida les enfants dès que les démons partirent et leur paya à manger. Pendant tout le temps où il était avec les petits, il se fit le plus doux possible. C’était bien normal pour lui, il l’était naturellement. Ce n’était pas une personne violente malgré son impulsivité et en général, il parlait doucement et avait un comportement digne d’un mouton, malgré sa fierté mal cachée de loup. Ils discutèrent un peu. Gênant parfois le prêtre par des mots surprenant sur la maman qui aimait bien le miel et le lait, il semblerait… Comme beaucoup d’anges, il était prude. C’est bien pour ça que dès qu’il les entendit, il commença à rougir en expliquant qu’on ne devait pas dire cela, que c’était mal et tout sauf pur ou qu’ils étaient trop jeunes et l’on pourrait continuer longtemps. Oui, il était terriblement prude.

Les enfants le quittèrent un peu avant que le soleil n’embrasse le ciel de rouge. Il décida donc qu’il était temps pour lui aussi de rentrer chez lui. Peut-être allait-il lire quelques livres afin de s’instruire. Il devait encore avoir bien deux ou trois ouvrages qu’il n’avait pas lus dans la bibliothèque. Même si cela allait être compliqué, il aimait plutôt lire et s’instruire en agrandissant du mieux qu’il pouvait les connaissances qu’il avait déjà. C’était une personne savante. Ou alors, il pouvait juste prier avant de faire son repas et de s’endormir dans les bras des messagers célestes de Shun . C’était un fervent croyant. Il était prêtre me direz-vous. Oui, c’était vrai et sa foi était forte comme il le fallait.

Il entra dans l’église par la petite porte de derrière. Voyant par la même occasion une lettre. Geste évident, il l’ouvrit. C’était une lettre pour aller témoigner… Les deux Kitsune avaient porté plainte pour agression... Il soupire. Évidemment, il allait dire la vérité. Même s’il n’était pas un des accusés dans cette affaire. Il était une personne honnête. Il ne mentait jamais et disait toujours la vérité, ne cachant jamais rien même le plus noir des secrets, si on lui demandait, il le dirait.

Il s’avança dans l’église tenant la lettre dans sa main et allait s’agenouiller auprès du symbole de Shun, commençant à prier. Pour lui et pour le monde.

Une naissance, ce n’est pas un événement anodin. Il faisait chaud ce jour-là. C’était l’été. Un été si beau. Elle hurlait dans la petite chambre alors que sa famille et son mari l’aidaient à accoucher. On lui criait dessus pour qu’elle respire. Et elle respirait. La naissance n’était pas un événement doux et calme même pour lui ange. Elle souffrait et pleurait. Un corps sortit, on crut que c’était fini. On imagina que c’était la fin. Mais à peine on eut le temps de langer le bébé qu’elle recommença à hurler. Elle était fatiguée et exténuée mais elle en sentait encore un en elle, il voulait sortir aussi. Elle devait l’évacuer de son corps. Elle se sentait tourner de l’oeil alors qu’on faisait tout pour la tenir éveillé. Et enfin, elle fit sortir le dernier petit. C’était des jumeaux, deux enfants. Le premier, on l’appela Pray. Le second, se nomma Hope. Ils étaient en tout point semblable. Une seule différence demeurait et c’était les yeux. Hope les avait d’un violent magnifique alors que ceux de Pray étaient bleus. L’un avait ceux de sa mère et l’autre de son père. C’était bien la seule manière de les différencier.

On ne put pas dire qu’ils connurent beaucoup leur mère. Elle était souvent absente ou enfermée dans sa chambre à cause de sa santé. Accoucher de jumeaux l’aura exténuée pour le restant de sa vie. Par contre, leur père était toujours là pour eux. C’est lui qui enseigna aux deux petits l’amour de la religion et de Shun. L’un avait sans doute plus d’étoile dans les yeux et c’était Pray. Son amour pour le monde qui l’entoure et son émerveillement commença très jeune. Il courait à travers champs pour découvrir des fleurs. Il lisait pour connaître ceux qu’il ne pouvait découvrir. Mais malgré son semblant d’isolement, il s’entendait très bien avec les autres anges de son âge et eut rapidement une petite base d’ami. Mais celui avec qui il s’entendait le mieux, c’était son frère. Le seul est l’unique qu’il avait. Il voulait le chérir, s’en occuper et le protéger. Même s’il devait se faire du mal pour cela. Il y tenait tellement, tellement.

Toute sa vie se passa pour le mieux. Oui, autant le dire, il brillait par son altruisme et sa gentillesse. À la maison, il étudiait beaucoup. Il avait un but : celui de devenir un des serviteurs de Shun. C’était son rêve. Et il espérait que le fait que ses parents le préféraient à la maison qu’à l’école. Mais il pouvait combler en étudiant à côté ! En tout cas, il avait beau avoir un peu peur, son avenir n’était noir ! Et il savait que sa mère aimait bien son projet aussi. Et même sa famille entière ! Ils étaient si heureux d’avoir leurs accords ! Le seul hic… C’était…qu’il voulait être prêtre en bas. Pas chez les anges mais dans ces lieux où il avait autant d’impures que de pures en passant par les neutres. Opposition net à ce niveau-là. Mais, malgré cela, il continua à aller vers son rêve. Il voulait aider les gens en bas même s’il adorait sa maison et sa famille.

Autant vous l’avouer tout de suite néanmoins. La vie n’est pas mouvementée en haut. Elle est simple et en 400 ans tout finit par se ressembler. Il faut juste savoir qu’il entra haut la main dans les ordres, allant malgré sa famille en bas dans ce monde qu’il aimait. Il ramena même avec lui son petit frère. Il ne pouvait pas s’imaginer être sans lui. C’était sa moitié pour lui, ils étaient opposés mais il se complétait de par celle-ci. Alors vivre sans lui, c’était chose impossible pour lui. La vie fut donc celle d’un train-train quotidien. Banale et monotone. Bien qu’il sourît à chaque jour comme s’il était plein de nouveautés. Il y avait juste sa relation avec son frère qui évoluait. Peut-être parce qu’il était un idiot heureux ? En tout cas, il se renferma un peu mais Pray continuait d’essayer de maintenir la porte ouverte en grand afin de rester proche de son cher petit frère, la créature vivante dans ce monde qui comptait le plus pour lui.

Mais, sa vie changea du tout au tout quand elle commença. La guerre, les impurs contre les purs. C’était l’horreur pour lui, il ne voulait pas de bataille. Il ne voulait pas cela. Il essaya d’être le plus neutre tout au long. Il ne voulait pas de sang près de lui. Il ne voulait pas voir la mort. Il ne voulait rien..juste que tout cela cesse.

La guerre cessa…Elle cessa…Mais pas avant de lui retirer un être cher. Il allait sauver des enfants, loups-garous ou démons..Il ne savait plus. Son frère l’accompagnait comme souvent quand, il se fit agresser. Il vit dans la lame qui se dirigeait vers lui la mort. La sienne. Il s’arrêta de respirer. Il savait qu’il allait mourir quand il vit son frère courir vers l’assaillant et le pousser, lui avec vers la rivière. Il les vit tomber. Il se précipita vers le bord, espérant voir son frère remonter..Mais rien…Rien…Personne…Il attendit…Rien. Personne ne remonta. Le courant avait dû emporter les deux. Pray pleura. Son frère avait disparu pour toujours il l’avait perdu.

On sonna la paix et l’armistice alors que la famille royale monta au trône. L’Église se soumit et devint complice des crimes. Pray, il resta dans sa petite église pour prêcher. Parfois, des orphelins venaient mais il n’était pas celui qui les prenait sur la durée. Heureusement pour lui et pour eux sans doute.

Il vécut sa petite vie de prêtre banal dans son église. Il continua d’étudier. Il continuait son train-train quotidien qui venait de prendre après des années de guerre. Il observait le ciel le soir, à la recherche d’un signe de Shun. Un signe de quoi ? De la survie de son frère ? De ses parents ? Il l’ignorait. Il pleurait souvent pendant ce temps-là. Hope lui manquait…Il n’avait quasiment plus d’espoir de le retrouver. Il faisait la messe les yeux rouges et avec un sourire faux. Il priait pour le revoir en vie, pour retourner avant la guerre. C’est pendant cette période, qu’une nuit, il leva les yeux vers le ciel.

Et ? Il faisait déjà cela avant. Mais là, ce fut l’illumination. Il vit un ombre survolé son église. Une ombre ce n’était rien face à l’impression qu’il eut de retrouver un être cher, d’être à nouveau complet. Il était passé devant lui, son frère. Il savait qu’il s’agissait d'Hope. Un coup de vent emporta vers lui une plume noire. Il ne fallut pas longtemps pour le prêtre à comprendre ce qui s’était passé. Il avait tué l’assaillant en le poussant dans le lac, le meurtre est la pire des fautes pour un être pur… Pray aurait sans doute dû être triste ce jour-là. Mais loin de là, il fut heureux. Son frère était en vie. Et c’est là qu’il lui vint une réflexion idiote comme il pouvait en faire… Le genre de réflexion qui aurait désespéré son frère. Il rit doucement et la dite à voix haute, espérant qu’il l’entende.

« -Mon cher frère, on dirait que j’ai maintenant un ange gardien vêtu de noir pour veiller sur moi. »

Il rit ensuite à sa propre réflexion avant d’aller se coucher.

C’est à partir de ce moment que la vie sembla plus belle pour Pray. Il pleura de moins en moins, se sentant de nouveau complet. Son train-train quotidien recommença. Mais ce n’était pas pour lui déplaire. Parfois, une vie simple est bien mieux qu’une vie de rebondissement.

Pseudo: Capu
Âge: 17 ans
Comment as-tu découvert le forum: Je suis une anciennes admins
Commentaire: Paix, amour et chocolat.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin

Messages : 348
Date d'inscription : 17/09/2017
Inventaire : - Katana magique contrôlant l'eau
- Passe-partout
- Masque

avatar

MessageSujet: Re: Pray is just one of the most beautiful thing in this poor world. || Pray Mido -le retour- Lun 26 Mar - 22:32
PAPI PRAYYYYYY 'O'
Je ne savais pas que tu refaisais ta fiche 'o' Dans ce cas, ça m'offre l'honneur de pouvoir te valider :3
Bon quuue direuhhh. Pray est un perso tout attendrissant et j'ai hâte de voir comment il évoluera. Au moins un gentil prêtre pas corrompu /pan/
Et c'est Mimi qui sera content de voir que tu es pur x) Mais restes le gentil papi Pray quand même et ne deviens pas raciste comme lui ;-;

Breeef si je poste ce message, tu te doutes que c'est pour te valider et pas pour faire joli donc "re-bienvenu" parmi validés et au plaisir de rp avec toi !
Même si Auré te jugera comme tout bon noble que tu es, sorry ;o;.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pray is just one of the most beautiful thing in this poor world. || Pray Mido -le retour-
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» SORAYA › sunshine and rain make a beautiful thing.
» M - Now I lay me down to sleep Pray the lord my soul to keep If I die before I wake Pray the lord my soul to take
» 01. life is beautiful ? …Maybe ! Pv. Finn
» Live Fast, Die Young and Make a Beautiful Corpse - Anastasia Vanderbilt ❀
» beautiful dream

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
City of lies RPG ::  :: Présentations :: Présentations validées-
Sauter vers: