Partagez|

Une visite Inattendue [PV AURÉLIANE & ALFIN]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Admin
Admin

Messages : 84
Date d'inscription : 29/09/2018
Inventaire : Cape d'invisibilité

avatar

MessageSujet: Une visite Inattendue [PV AURÉLIANE & ALFIN] Lun 1 Oct - 22:40
Une visite inattendue

Une nuit d'octobre, alors que la pluie battait aussi fort que les flèches des soldats du Prisme sur leurs ennemis, une silhouette pouvait toutefois être distinguée, se déplaçant de façon anormale. L'étrange silhouette traversa tout Ayame, passant proche du quartier marchand, vide à cette heure-ci avant de s'arrêter devant l'atelier de tailleurs de Léo. Quelques secondes après, la silhouette reprit son chemin et continua de traverser la ville. De nuit, la ville avait une allure différente. Cela changeait du jour, lorsque tout les rues sont bondées de gens qui profitent du soleil ou se rendent sur la place marchande. Avec les agissements du Prisme, les gens évitent de sortir la nuit malgré la garde renforcée instaurée par le roi. Lorsque l'on sait que Blue et Auréliane font tous les deux parti du Prisme et habitent dans la ville sans que les nobles ne s'en doutent.
A l'approche de deux citoyens qui discutaient, la silhouette se faufila tant bien que mal dans la ruelle la plus proche afin de se cacher et de reprendre sa route une fois les deux citoyens passés. La silhouette finit par arriver aux quartiers résidentiels, situés près des beaux canaux fleuris qui ornent la ville mais cette fois-ci cette dernière se tenait aux murs pour avancer. S'agissait-il d'une personne blessée ?
La silhouette finit par s'arrêter devant la maison d'Auréliane et toqua à la porte avant de s'effondrer à terre.
ft. Auréliane & Alfin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin

Messages : 366
Date d'inscription : 17/09/2017
Inventaire : - Katana magique contrôlant l'eau
- Passe-partout
- Masque

avatar

MessageSujet: Re: Une visite Inattendue [PV AURÉLIANE & ALFIN] Mar 2 Oct - 17:23
Auréliane était bien contente de ne pas être au Prisme et de n’avoir aucune mission en cette nuit où la pluie déferlait sans pitié dans les rues d’Ayame. Déjà, rien qu’imaginez sortir en ville pour Shun ne sait quelle raison la frigorifiait d’avance, mais alors s’imaginer se balader dans la forêt Malachite sous de telles intempéries… Comme si elle n’était pas déjà assez dangereuse sans pluie. Mais pour une fois, elle était bien au chaud, chez elle, et avec Alfin pour toute compagnie. Pas qu’elle allait s’en plaindre, elle était même plutôt heureuse de pouvoir passer du temps avec lui et espérait qu’il en allait de même pour lui.

Peut-être même pourrait-elle faire l’effort de cuisiner quelque chose d’un peu plus sophistiqué que se contenter de couper des légumes et féculents et de les servir ? Oh, et pourquoi pas en profiter pour un petit dessert sucré… C’est qu’elle aimait tester de nouvelles recettes de dessert, voulant faire plaisir à Alfin. La plupart des enfants aimaient les choses sucrées, alors... Quoique, il était déjà tard et elle n’aurait pas le temps de cuisiner autant de choses. Elle haussa les épaules, se résignant à ne pas manger de plat particulièrement bon. De toute façon, Alfin avait vécu chez les nobles, il devait avoir l’habitude des mets les plus succulents. Mais il avait aussi vécu à la rue, donc après ça, tout devait lui paraître délicieux… Mettant de l’eau à chauffer pour pouvoir se faire un thé, elle se décida pour un simple potage. Elle n’avait que peu d’aliments périssables car n’était pas souvent là, remplissant ses placards de denrées qui duraient longtemps et qu’Alfin pouvait manger sans avoir à cuisiner ou autre. Donc il n’y avait pas tant de choix au final.

Ce qui vint interrompre ce dilemme pas des plus intéressants qu’elle n’aurait jamais eu avant l’arrivée d’Alfin fut le bruit d’une personne frappant à la porte. Fronçant les sourcils, elle soupira, fixant la porte en bois, interdite. Qui viendrait frapper à cette heure ? Certainement pas sa clientèle… Plutôt que dévisager la porte qui n’avait rien demandé, elle se décida à s’en approcher, plus agacée d’être dérangée qu’inquiète. Mais c’est alors qu’en avançant, un léger souffle d’air extérieur arriva à ses narines et qu’elle sentit l’odeur du sang. Il ne fallait pas oublier qu’elle était une vampire. Aussitôt, une pointe d’inquiétude monta en elle et elle ouvrit précipitamment au visiteur inattendu. Ses yeux s’écarquillèrent en le reconnaissant.

- Qu-… Léo !

Dans sa panique, elle en avait perdu l’habitude de l’appelait par son nom de code. Qu’est-ce que c’était que ça, bon sang ? Ce n’était pas le moment de se poser des questions, en fait… S’agenouillant à sa hauteur, elle tentant de passer un bras autour de ses épaules pour le soulever et l’aider à marcher. Pourvu qu’il arrive à faire quelques derniers pas jusqu’au canapé. Et surtout, elle espérait qu’Alfin ne prenne pas peur et ne soit pas excité par le sang. Il fallait qu’elle lui donne un petit quelque chose qui soignerait sa potentielle soif de sang avant qu’elle ne surgisse.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Habitant
Habitant

Messages : 79
Date d'inscription : 20/09/2017
Inventaire : Vide

avatar

MessageSujet: Re: Une visite Inattendue [PV AURÉLIANE & ALFIN] Mar 2 Oct - 21:52
Une visite inattendue
Auréliane & Léo
Tu éternues soudainement, venant de sortir de la salle de bain dans laquelle tu avais pu te laver correctement. Tu sembles relativement fatigué aujourd'hui, et voir ta grande soeur bouger de partout te fatigues encore plus. Les joues gonflées, tu manques de lui dire de venir t'asseoir, voulant très certainement ta séance câlin. En fait, non, tu veux clairement ta séance de tendresse car vue la moue que tu affiches en ce moment même, ça ne peut être autre chose. Mais non, il fallait que la demoiselle ne soit pas de cet avis -et surtout ne le remarque pas-, et cela commença à te mettre de mauvaise humeur. Tu la regardes donc de tes yeux vairons, louchant sur ses fines mains, puis bondis de la chaise pour venir l'espionner discrètement. Tu hausses un sourcil, te demandant bien ce qu'elle comptes préparer. Ton père venait certes, d'une famille de noble, mais tu ne te souviens que très peu des saveurs des plats qu'il te proposait. Tu t'approches timidement d'elle, ne sachant pas si tu en as le droit et si tu ne serais pas juste une gêne pour la jeune femme, et tu lui lances un regard curieux. Tu te tortilles, te mettant sur la pointe des pieds pour te faire le plus grand possible, fixant avec une certaine envie le bouillon qu'elle semble préparer. Tu te lèches les lèvres par réflexe et instinct, ressemblant plus à un animal qu'à un petit enfant de neuf ans, mais tu tournes soudainement la tête vers la porte d'entrée. Tu te figes, fronçant les sourcils, voyant bien que la demoiselle ne semble pas l'avoir remarquer bien qu'elle ne tarde pas à te rejoindre. Tu sens ton cœur bondir dans ta poitrine. Quelque chose cloche. Ca, tu le sais, Alfin, et l'odeur suave qui s'échappe de dehors n'arrange rien à la situation.

Tu sursautes alors qu'Auréliane accoure vers la dite porte. Qui pouvait bien venir frapper à une telle heure, et par un tel temps ? Surement pas quelqu'un de confiant, et encore moins vue l'odeur qu'il émanait. Tu n'oses clairement pas suivre ta soeur pour le coup, mais la peur qu'il lui arrive quelque chose pousse ton corps à réagir et, alors que tu passes timidement ta tête dans l’entrebâillement du mur, tu sens une terrible soif de sang t'envahir. Merde. Quelle idée de venir s'échouer devant une maison de vampire, et dans un tel état. Surtout quand la demeure accueille un gosse qui ne sait pas se retenir. D'ailleurs, cela se remarque rapidement, Alfin. Tu es en train de devenir un vrai petit monstre, ton teint devenant aussi pâle qu'un cadavre et tes yeux aussi rouge que le sang de l'homme étendu devant toi. Tes longs crocs commencent même à sortir de ta bouche, signe que tu vas attaquer d'une minute à l'autre.

- Qu-… Léo !

Tu te figes en entendant ta grande soeur. Une connaissance à elle ? Non, pas seulement, elle est bien trop familière pour appeler une connaissance comme ça... Alors, un ami proche ? Certainement. Mais cela n'enlève en rien ta soif de sang et tu recules pour ne plus voir tout ce liquide rougeâtre qui te parait si délicieux. Tu sens ton souffle s'accélérer et tu te tiens tant bien que mal au mur. Non, ça ne suffit pas. La vision est encore présente et pire encore, l'odeur semble se rapprocher. En effet, Auréliane, suivi de l'homme à moitié conscient, passent juste à côté de toi pour arriver au salon et déposer le blessé sur le canapé. Non, clairement, Alfin, tu ne vas pas bien. Tes yeux sont vraiment rouges, et ton corps entier tremble d'envie de dévorer cet inconnu tout entier. Tu recules à nouveau, te précipitant vers la porte d'entrée dans l'espoir que l'air te fera reprendre conscience, mais tes yeux s'écarquillent en voyant la flaque de sang étendue devant toi. Tes fines petites jambes ne semblent plus vouloir en supporter d'avantage, et tu t'écrases au sol, le regard fou et affamé, tandis que ta main s'approche dangereusement du liquide rouge qui t'attire tant...    

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin

Messages : 84
Date d'inscription : 29/09/2018
Inventaire : Cape d'invisibilité

avatar

MessageSujet: Re: Une visite Inattendue [PV AURÉLIANE & ALFIN] Jeu 4 Oct - 22:30
Une fois déposé sur le canapé, Blue n'a presque plus tous ses esprits, il a perdu énormément de sang malgré les bouts de vêtements placés autour de certaines plaies montrant qu'il a tenté de limiter les pertes de sang au maximum. Malgré sa vue qui se troublait, Blue pouvait distinguer le visage d'Auréliane. Il en profita pour jeter un œil dans la pièce. C'était la première fois que Blue entrait dans chez Auréliane, même s'il aurait préféré y entrer dans d'autres circonstances. Il ne remarqua pas Alfin car lors de son observation, celui-ci se trouvait déjà derrière la porte au niveau de la flaque de sang laissée par Blue. Se sentant tomber dans les vapes, Blue tenta de parler afin d'expliquer ce qui lui était arrivé. Tout ce qu'il réussit à prononcer à voix basse fut « l...lac...argenté...» avant de s'évanouir.
A son réveil, Blue ouvra lentement les yeux, la lumière du jour pouvant s’apercevoir entre les volets. Il se trouvait désormais dans la chambre d'Auréliane, dans un beau lit à baldaquin doté de boiseries sculptées, une courtepointe faisant office de couverture.
Ses blessures avaient été pansées par Auréliane mais il n'était pas rétablit. Comment Blue, si rapide et bon défenseur, avait-il pu être si grièvement blessé ? Son adversaire ne devait pas être un simple soldat. En tentant de se relever un peu en forçant sur ses bras afin d'atteindre la garde robe de sous-vêtements d'Auréliane, son bras gauche, encore faible, céda et fit basculer Blue sur la gauche qui tomba du lit. Le bruit fit accourir Auréliane, et Blue remarqua que la porte était fermée à clé, aucun détail ne lui échappait.
A la vue d'Auréliane, il ne trouva rien d'autre à dire que :

- Pourquoi fermes-tu la porte à clé ? Tu avais peur que je ne vienne te surprendre délicatement ?
En plus ma tenue est déchirée, moi qui voulait te montrer mon nouveau modèle...


Blue trouvait toujours le moyen de plaisanter même dans les pires moments, personne ne savait comment il pouvait y parvenir. Cependant quelques secondes plus tard son visage se fronça, les souvenirs de la veille lui revenant en tête.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin

Messages : 366
Date d'inscription : 17/09/2017
Inventaire : - Katana magique contrôlant l'eau
- Passe-partout
- Masque

avatar

MessageSujet: Re: Une visite Inattendue [PV AURÉLIANE & ALFIN] Sam 6 Oct - 23:47
Auréliane n’entendit même pas les quelques mots prononcés par Blue, son attention ayant été attirée par autre chose. Ou plutôt par quelqu’un. Alfin. Non. S’il touchait à cette flaque de sang, s’il goûtait à une seule goutte de ce liquide si attirant, qui à vrai dire la tentait presque elle aussi, mais auquel elle savait résister car ayant appris à se contrôler, il serait alors très difficile de lui faire reprendre ses esprits. Se relevant brusquement, ne prenant même pas le temps de rester quelques secondes au chevet du blessé, veillant juste à ce qu’il ne tombe pas, elle se précipita vers la cuisine, se saisissant d’une petite fiole rangée dans un placard, au milieu de tant d’autres médicaments faits de sa main, elle accourut jusqu’à Alfin, enserrant sa taille de son bras gauche pour le faire s’éloigner du liquide vermeil, le faisant se relever un peu de force au passage.

Puis, ayant préalablement débouchait le flacon, la demoiselle appuya sur son menton pour lui faire ouvrir la bouche, le forçant presque à avaler le contenu du récipient qu’elle avait en main. Voilà qui l’aiderait à contrôler sa soif. C’était une « recette secrète » qu’elle avait apprise de sa mère, elle aussi, ayant déjà eu du mal à contrôler son envie de sang par le passé. Heureusement, c’était un problème qui s’était arrangé avec le temps et à moins de se trouver extrêmement instable, elle n’avait aucune raison de perdre le contrôle. Sauf peut-être si elle se laissait tenter à boire une goutte de ce liquide si chaud, si… Mais hors de question qu’elle cède à ses instincts de vampire. Elle allait se comporter comme une gentille vampire civilisée.

La demoiselle alla donc claquer la porte d’entrée, se disant qu’elle irait nettoyer le sang après, et de préférence avant que le jour se lève, histoire que les voisins ne paniquent pas à la vue de cette tâche rouge. Voyant qu’Alfin semblait s’être calmé, elle lui adressa une rapide caresse sur les cheveux, reposant la fiole désormais vide en cuisine, et revenant aussitôt vers Blue. Pour l’instant, son état était le plus urgent. Elle lui administra donc tous les soins qu’elle pouvait faire, nettoyant sa blessure, appliquant une combinaison de plantes qui aiderait à la cicatrisation et autre, enroulant la blessure dans des bandages suffisamment serrés pour arrêter l’hémorragie. Bref, heureusement qu’elle s’y connaissait. Une certaine inquiétude se formait dans son esprit. Qui… Qui avait pu faire ça à Léo… ? Elle ne lui avouerait jamais en face, mais elle le respectait en tant que combattant et avait du mal à imaginer un adversaire digne de l’abîmer autant. Finalement, elle se décida à le monter à sa chambre, tant bien que mal, le faisant s’installer dans son lit. Elle aurait sans doute le droit à une réflexion perverse à son retour, mais soit. Vérifiant une dernière fois qu’elle n’avait oublié aucune blessure à traiter, elle sortit de la chambre, la fermant à clé, on ne sait jamais que les instants sauvages d’Alfin se réveillent à nouveau alors qu’elle ne le surveillait pas.

Enfin, la jeune femme redescendit au salon, se disant qu’il était justement temps de s’occuper de son pauvre petit frère. Soupirant d’épuisement, elle alla d’abord se rincer les mains pour être sûre de ne plus avoir une goutte de sang sur elle, revenant ensuite seulement vers Alfin auprès duquel elle s’agenouilla, lui affichant un regard clairement désolé.

- Alfin, je… Est-ce que ça va… ? Tu tiens le coup… ?

Finalement, après un certain temps, un bruit sourd la fit sursauter. Bon sang, qu’avait-il encore essayé de faire ? Se lever ? Alors qu’il était dans cet état ? Quel idiot. Mais vraiment. Pourtant, l’inquiétude d’Auréliane la fit se dépêcher d’aller voir ce qu’il lui était arrivé. L’incube était étalé par terre, de tout son long, et Auréliane préférait encore ne pas savoir comment il s’était retrouvé ainsi.

- Pourquoi fermes-tu la porte à clé ? Tu avais peur que je ne vienne te surprendre délicatement ? En plus ma tenue est déchirée, moi qui voulait te montrer mon nouveau modèle...

Ah. S’il parvenait encore à dire de telles idioties, c’est qu’il n’allait pas si mal. Malheureusement, il restait un blessé et la demoiselle n’allait quand même pas frapper un blessé, même si ce n’était pas l’envie qui lui manquait. D’habitude elle était plus patiente, mais avec lui, c’était autre chose.

- Vu ton état et la façon lamentable dont tu t’es cassé la figure, je n’aurais pas grand-chose à craindre de toi.

Auréliane s’approcha finalement de lui, tentant de l’aider à se redresser. C’est que le sol ne devait pas être des plus confortables non plus et que maintenant qu’il était réveillé, elle aimerait bien savoir ce qu’il lui était arrivé.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Habitant
Habitant

Messages : 79
Date d'inscription : 20/09/2017
Inventaire : Vide

avatar

MessageSujet: Re: Une visite Inattendue [PV AURÉLIANE & ALFIN] Dim 7 Oct - 0:25
Une visite inattendue
Auréliane & Léo
Tes yeux rouges écarlate ne quittent pas une seule seconde le liquide vermeil qui s'étend devant toi. Le souffle haletant et totalement irrégulier, tu sens une chaleur t'envahir. Tu as besoin de ce sang, bois-le. Tu le sais, Alfin, tu ne peux pas résister face à ton instinct. Tu restes un vampire, une bête assoiffée de sang. Tu n'es pas un humain ou une autre espèce, bien que la nourriture normale te convienne. Mais tu sais que tes papilles raffolent de cette substance, et que tu ne veux pas les en priver. Ton corps te pousse à te rapprocher, et, alors que tu semblais enfin atteindre le liquide, tu sens un bras t'enrouler et te tirer en arrière. Tu n'as rien le temps de comprendre que tu trébuches et te sens collé au corps de ta soeur. Tu la fixe, confus, sans comprendre d'où elle sort. N'était-elle pas avec le blessé ? Tu pâlis de plus belle alors qu'elle te tourne vers elle, et tu tentes instinctivement de reculer. Ton esprit te pousse à vouloir te débattre, mais tu es trop choqué pour prendre la moindre décision correcte et tu te figes de plus belle alors qu'on t'appuie sur ton menton pour te forcer à ouvrir la bouche. Tes yeux reflètent parfaitement ton incompréhension et ta panique, et tu as pour réflexe de t'agripper au poignet de la demoiselle comme pour l'empêcher de faire ça. Trop tard. Tu sens la froideur du verre sur tes lèvres, et tu lâches un petit gémissement de peur en sentant le liquide couler dans ta gorge.

Tu recules contre le mur une fois la fiole vider, ton corps tremblant horriblement. Tu fixes ta soeur avec crainte, totalement effrayé par ce qu'elle vient de te faire boire. Tes mains sur ton cou, tu tousses un peu, sentant une chaleur t'envahir, puis un vide. Tes crocs se rétractent, et tes yeux reprennent leur couleur d'origine. Tes petites jambes te lâchent totalement, et tu tombes doucement au sol, reniflant. Tu sens une larme couler le long de ta joue, troublé par ce qui vient de t'arriver. Alfin, ta soeur est un vrai monstre, je te l'ai dit tellement de fois... Quel est donc ce liquide qu'elle t'a fait boire, hein ? Et si ce n'était pas du poison ? Ton coeur loupe un battement, et tu secoues la tête, me chassant de ta pensé. Tu soupires, essayant de te calmer, et regarde Auréliane s'occuper du blessé. Tu ne lui en veux pas, bien que tu sembles confus face à ce qu'elle vient de faire. Tellement confus, que tu n'oses même plus l'approcher. Quel faiblard...

Tu soupires, roulé en boule dans l'un des fauteuil du salon. Ton envie de sang apaisé, tu sembles tout de même lorgner sur celui étalé sur le canapé. Tu ne comprends pas pourquoi ton corps ne le réclame pas, mais tu semble tout de même quelque peu curieux face à son goût. Tu grognes, t'enroulant dans une des couvertures, ta petite taille te permettant de te mettre dans n'importe quelle position. Cependant, tu lèves instinctivement la tête en voyant ta soeur redescendre après avoir emmener le blessé dans sa chambre. Tu la fixes, boudeur, lui grognant même un peu dessus pour lui montrer ta crainte et ton mécontentement, mais elle semble ignorer ce dernier, et tu fais de même en voyant son regard désolé.

- Alfin, je… Est-ce que ça va… ? Tu tiens le coup… ?

Tu manques de fondre en larme, voulant te blottir contre elle pour lui faire un bisous. Alors que tu commences doucement à retirer la couverture et à enrouler tes bras autour de son cou, tu entends un bruit sourd à l'étage. Tu recules, un peu effrayé, fixant le plafond, regardant la demoiselle. Tu la vois se précipiter à l'étage et, boudeur, tu décides de la suivre. Tu montes les escaliers, et viens doucement te blottir contre les jambes de la demoiselle alors qu'elle se stoppe devant le corps de l'homme. Tu fronces les sourcils, lui grognant un peu dessus, sans entendre ce qu'il venait de dire.

- Vu ton état et la façon lamentable dont tu t’es cassé la figure, je n’aurais pas grand-chose à craindre de toi.

Tu lances un regard curieux à la demoiselle, te tortillant, et relâche doucement sa jambe alors qu'elle s'approche de l'homme. Tu viens te cacher dans l’entrebâillement de la porte, peu rassuré par la présence de l'inconnu, penchant la tête sur le côté, parlant d'une voix timide.

- A-Auréliane... Il est bête... ou il le fait exprès.. ? Quand on va pas bien, on doit pas bouger... tu me la toujours appris... pourquoi il le sait pas, lui ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin

Messages : 84
Date d'inscription : 29/09/2018
Inventaire : Cape d'invisibilité

avatar

MessageSujet: Re: Une visite Inattendue [PV AURÉLIANE & ALFIN] Mar 9 Oct - 18:39
Une fois de retour sur le lit, Blue remarqua ce petit enfant qui se cachait derrière Auréliane. Il fut étonné de voir un enfant chez elle, ce ne pouvait être son fils car la différence d'âge n'avait pas l'air assez suffisante. Mais au moment de poser la question à Auréliane sur la présence de l'enfant ici, son visage s'obscurcit et il se rappela ce qui lui était arrivé la veille.

- Auréliane. Je dois te raconter ce qui m'est arrivé.
Je marchais depuis 2 jours dans la douce chaleur qui pesait en revenant d'Alberich après être passé voir quelques uns de mes informateurs.


Blue continua de réciter son périple à Auréliane en se remémorant tout son trajet

Le voyage se passait bien, ce cher Léo était débrouillard et avait prévu des provisions pour plusieurs jours. La nuit, il trouvait refuge au creux de monticules de pierres sèches afin d'éviter le froid et des visiteurs peu amicaux.

Ce fut en plein après-midi. La piste que je suivais se mit à descendre au milieu d'une végétation en désordre, mal entretenue. Les arbres de haute taille étaient de plus en plus nombreux et j'entendais régulièrement des cris stridents d'insectes qui s'y étaient réfugiés. Jusque là rien d'anormal, mais au fur et à mesure que je m'avançais, j'avais l'impression que l'air devenait étouffant et malsain.
Arrivé dans une petite clairière, je sentis un mauvais présage. En effet, peu après, des aboiements furieux ont retentis à mes oreilles venant de derrière. Je me suis retourné et il y avait cinq chiens aux pattes courtes et larges qui aboyaient méchamment. Un long filet de bave s'échappait de leurs gueules aux babines retroussées. Je crois que j'étais le plat du jour, fit le blessé avec ironie.
J'étais donc prêt à fuir, je suis peut-être agile mais cinq grands chiens affamés c'est dangereux et risqué. Me préparant à fuir, j'entendis des bruits derrière moi, au vu du bruit il s'agissait de pas d'hommes.
4 hommes armés sortirent des buissons. Ils portaient de l'équipement de chevalier, une épée, un bouclier, un casque, une côte de maille ainsi qu'un écu de l'ordre des chevaliers. Ils s'écrièrent :


- L'homme qui a rencontré les informateurs est ici, on le tient capitaine !

Un cinquième homme, plus imposant de par son armure en plaques, sortit à son tour des buissons. Il portait une épée mais avait également une grande lance accrochée dans son dos ainsi qu'une grande cape rouge. Son heaume avait une forme d'Hydre et son coup était protégé par une grande Bavière. Son écu portait l'insigne de l'ordre des chevaliers également.

J'avais compris, je ne sais pas comment, que l'on m'avait suivit. J'ai pourtant tout fait pour être discret, ce qui signifie qu'il y avait peut-être un des espions que j'ai rencontré qui avait été capturé par l'ordre ou bien qui nous avait trahis. Le capitaine ennemi donna un ordre à ses hommes mais également aux chiens qui leurs appartenaient :


- Capturez le vivant, nous devons savoir qui il est et ce qu'il sait !

Je n'ai pas eu le choix que d'essayer de me défendre. Je suis parvenu à éliminer un soldat et deux chiens, mais étant attaqué de tous les côtés, j'ai pris des dégâts. J'ai profité d'une brêche pour courir le plus loin possible jusqu'à ce que je tombe à terre. Le capitaine avait lancé sa lance en plein dans ma jambe. Je l'ai retirée et suis partit m'enfoncer dans la forêt Malachite, lieu que je connais désormais par cœur afin de les semer. J'ai pu arrêter l'hémorragie mais du sang continuait de couler. J'ai donc essayé d'atteindre ma demeure avant de me rendre compte que je ne pourrais pas me soigner seul. C'est pour cela que je suis venu jusqu'à chez toi comme j'ai pu.


Je porte toujours une tenue qui cache mon visage, je n'ai donc pas été démasqué, je n'aurais pas à quitter Ayame mais je vais devoir faire le tri de mes informateurs, être plus prudent et changer d'itinéraire après chaque passage. Je ne sais pas de qui il s'agissait mais j'aurais pu y laisser la vie.

Dès que j'irai mieux, j'irai faire mon rapport au Prisme, il faut que nous fassions plus attention concernant nos agissements désormais.

Maintenant que tu sais tout. Sois sur tes gardes lors de tes missions également et choisis bien tes compagnons.

Mais dis moi, qui est donc ce jeune enfant qui se cache derrière toi ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin

Messages : 366
Date d'inscription : 17/09/2017
Inventaire : - Katana magique contrôlant l'eau
- Passe-partout
- Masque

avatar

MessageSujet: Re: Une visite Inattendue [PV AURÉLIANE & ALFIN] Jeu 11 Oct - 13:23
Intérieurement, Auréliane était quelque peu agacée par la situation. Elle voyait bien que quelque chose n’allait pas, et en réfléchissant, elle se demandait si ce qu’elle lui avait fait boire sans explications ne l’avait pas justement effrayé. Mais il n’avait même pas eu le temps d’avoir le droit à sa séance de réconfort, le pauvre. Mais un blessé est prioritaire, et même si Auréliane ne voulait pas délaisser son petit frère, elle serait intransigeante dessus. Enfin tout dépendait du degré de la blessure, mais pour le coup, elle était assez inquiète. Parce qu’il s’agissait de Léo et que quelque part, malgré sa froideur, elle y tenait encore mais aussi parce qu’elle avait du mal à imaginer un assaillant capable de l’amocher autant.

- A-Auréliane... Il est bête... ou il le fait exprès.. ? Quand on va pas bien, on doit pas bouger... tu me la toujours appris... pourquoi il le sait pas, lui ?

C’était pas bien mais Auréliane était presque attendrie par le comportement du petit vampire. Alors que bon, avouons que ce n’était pas trop poli. Elle le fixa, amusée, haussant les épaules. Habituellement, elle lui aurait sans doute fait une petite remontrance, mais elle n’y avait pas le cœur, à l’instant. Et puis, il s’agissait de Blue. Et franchement, ça ne ferait pas de mal à son égo de se prendre quelques critiques comme cela.

- Auréliane. Je dois te raconter ce qui m'est arrivé.

Cette phrase arrive aussitôt à ramener l’attention de la vampire sur le blessé. En effet, voilà qui n’était pas une mauvaise idée. S’adossant au mur, elle le fixa sans rien répondre, attendant qu’il commence son histoire. Chose qu’il ne tarda pas à faire. La demoiselle fit signe à Alfin de venir dans ses bras s’il le voulait, elle avait fait exprès de rester à une certaine distance de Blue pour qu’Alfin puisse oser s’approcher d’elle sans se forcer à être trop proche de l’homme. Elle resta silencieuse tout le long du discours, même si plus l’incube avançait dans ses explications, plus elle était inquiète.

- Voilà qui est assez inquiétant… Je suppose que tu enquêteras dessus une fois remis sur pied ? Et ne t’inquiète pas pour moi, je sais être prudente.

Même si l’on n’était jamais à l’abris d’un accident, d’une bidon erreur de calcul ou autre. Elle le savait bien. L’expérience lui avait appris, et l’avantage était qu’au moins elle ne réitérerait plus ses erreurs du passé. Tout comme Blue serait encore plus méfiant à l’avenir. Même s’il devait déjà l’être bien assez.

- Mais dis-moi, qui est donc ce jeune enfant qui se cache derrière toi ?

A cette question, Auréliane tourna le visage vers ledit enfant, un sourire doux ne pouvant s’empêcher de s’afficher sur ses lèvres à sa vue. Elle n’aimait pas parler de tout ça devant lui, à vrai dire mais soit.

- Tu as sans doute déjà dû le voir rapidement une fois ou deux par le passé… Mais quand il était bébé. C’est mon frère.

La jeune femme se doutait bien que cette affirmation risquerait de le surprendre, après tout, sa famille entière était censée être morte, assassinée, torturée, brûlée, tout ce que vous voulez. Elle devait être l’unique survivante.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Habitant
Habitant

Messages : 79
Date d'inscription : 20/09/2017
Inventaire : Vide

avatar

MessageSujet: Re: Une visite Inattendue [PV AURÉLIANE & ALFIN] Sam 13 Oct - 0:06
Une visite inattendue
Auréliane & Léo
Tu fixes la demoiselle, sans comprendre pourquoi elle semble tant amusée par la situation. Tu la regardes, les yeux un peu curieux et en quête de réponse, et tu penches légèrement ta tête sur le côté. Tu te demande si tu as dis quelque chose de drôle, et cette idée te fait gonfler les joues. Haha, Alfin, si tu passes pour le petit comique de la maison, on peut dire adieu à ta crédibilité. De base, ton âge n'arrange rien, et ton passé encore moins. Mais si tes phrases font rire sans que tu ne le comprennes, c'est la cerise sur le gâteau ! Cependant, tu sembles intrigué par la phrase de l'inconnu qui interpelle ta soeur, t'ignorant tout simplement. Tu ne montres pas comme cela te vexes, voulant faire preuve de maturité, ou du moins essayer.

- Auréliane. Je dois te raconter ce qui m'est arrivé.

Tu es surpris par la proximité que possèdent les deux êtres, et c'est là que tu te dis que tu ne connais pas grand chose à la vie de ta soeur. Tu soupires, quelque peu préoccupé par cela mais tes yeux se dirigent vers Auréliane qui te fait signe de venir te réfugier dans ses bras. Tes joues se teintent de roses, et tu viens délicatement te coller à elle, attendant qu'elle te porte. Tu t'accroches donc à son cou, enfouissant ton visage dedans, et ayant pour habitude de lui faire un bisous contre sa peau. Tu la fixes, un peu rouge, et viens également poser tes lèvres contre sa joue, drôlement affectueux. Tu sembles certainement montrer de façon subtile à l'homme que ta soeur t'appartient, et que tu ne le laisserait pas approcher de cette dernière. Tu te tournes un peu en direction de l'inconnu qui semble avoir déjà commencé son récit. Peu intéressé par ses péripéties, tu préfères prendre plus plaisir à tresser les cheveux de la demoiselle, et à t'amuser avec. Tu essaies d'attirer son attention en lui étirant les joues, aimant bien la taquiner même si pour le coup, Alfin, ce n'est pas trop le moment. Tu viens lui mordiller le nez, un peu taquin et espiègle, lui lançant un regard provocateur et qui signifie que tu veux jouer. Tu te tortilles sur elle, t'agitant un peu, gonflant les joues, ne tenant plus en place.

-Auréliane, je veux jouer-... mmh ?


Tu clignes des yeux et tourne la tête vers l'homme. Tu le fusilles du regard, lui grognant un peu dessus. Tu détestes qu'on s’intéresse à toi lorsque ce n'est pas ta grande soeur qui le fait. De plus, tu ne sembles pas apprécier l'inconnu qui t'a clairement foutu un joli vent il y a quelques minutes.

- Tu as sans doute déjà dû le voir rapidement une fois ou deux par le passé… Mais quand il était bébé. C’est mon frère.

Quoi ?! Alors, ta soeur connait cette personne depuis que tu es bébé. Tu fixes Auréliane, totalement choqué et ayant une expression d'incompréhension sur le visage. Tu recherches des questions, et tu t'agites un peu sans pour autant descendre de ses bras. Tu sembles quelque peu vexé de ne pas être au courant de tout ça, et tu soupires. Tu grognes un peu contre la jeune fille pour lui montrer ton mécontentement, semblant impatient de bouger. Gonflant les joues, tu te caches légèrement dans le cou de la demoiselle.

-Auréliane, je veux que tu m’explique qui est le monsieur... sinon je vais bouder...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin

Messages : 84
Date d'inscription : 29/09/2018
Inventaire : Cape d'invisibilité

avatar

MessageSujet: Re: Une visite Inattendue [PV AURÉLIANE & ALFIN] Lun 15 Oct - 16:38









Une visite inattendue




- Tu as sans doute déjà dû le voir rapidement une fois ou deux par le passé… Mais quand il était bébé. C’est mon frère. 

Blue fut surpris par ce qu'il venait d'entendre. Ce petit garçon, qui grognait de temps à autre pour exprimer son mécontentement, c'était le petit frère d'Auréliane. Lorsqu'ils étaient petits, elle lui parlait de temps à autre de sa famille. Mais sa famille était nombreuse donc Blue ne savait pas de quel frère il s'agissait, cependant, au vu de la différence d'âge il émit l'hypothèse qu'il s'agissait de son plus jeune frère.

- C'est ton plus jeune frère ? Celui qui était bébé lorsque nous nous sommes perdus de vue ? Comment s'appelle-t-il déjà ?

Blue n'en revenait pas. Il croyait que seul Auréliane avait survécu au massacre de sa famille. Cela le laissa perplexe quelques secondes puis il reprit ses esprits.

Depuis quand l'as-tu retrouvé ? Comment a-t-il vécu entre l'incident et vos retrouvailles, il n'a aucune séquelle ?? Il a l'air méfiant avec les étrangers...

L'incube, étant d'habitude calme et serein était quand même quelque peu bouleversé par cette nouvelle. Il se préoccupait de ce petit monstre car il s'agissait quand même du petit frère de son amie d'enfance qui était censé être mort dans l'incident quelques années auparavant.

- De toute façon dans l'état où je suis, je ne puis me lever. J'enquêterai sur ce qui m'est arrivé dès que je serai rétabli. Cependant j'aurai besoin de trois petits services.
Premièrement, tant que je suis bloqué ici, il faudrait que tu ailles mettre une affiche de congés sur ma boutique.
Deuxièmement, je suis un incube, je ne sais pas combien de temps je pourrais refréner mes envies. Il va falloir trouver une solution tant que je suis ici.
Troisièmement, explique à ton petit frère qui je suis, car j'ai l'impression qu'il ne m'apprécie guère à sa façon de me regarder et de grogner.

Bien, on va donc avoir le temps de discuter un petit peu à ce que je vois.




_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin

Messages : 366
Date d'inscription : 17/09/2017
Inventaire : - Katana magique contrôlant l'eau
- Passe-partout
- Masque

avatar

MessageSujet: Re: Une visite Inattendue [PV AURÉLIANE & ALFIN] Sam 20 Oct - 18:17
Au grand bonheur d’Auréliane, Alfin avait de suite accepté de venir vers elle et avait attendu qu’elle le porte pour se réfugier dans ses bras. Chose qu’elle avait fait sans hésitation, aucune. Même s’il s’était révélé assez embêtant par la suite, s’amusant à offrir des marques d’affection à la demoiselle, à lui étirer les joues ou essayer de la déconcentrer de mille et unes manières. Mais tout ce qu’il réussit fut faire sourire sa sœur et recevoir un petit baiser sur le front. Il faut dire que ce que racontait Léo était trop important pour qu’elle l’ignore et cède à la tentation de dorloter son petit frère. Même si ce n’était pas l’envie qui lui manquait.

Si la question de Blue avait fait interrompre Alfin alors qu’il réclamait un peu plus d’attention à voix haute, la réponse d’Auréliane le surprit totalement. Et il y avait de quoi. Qui aurait pu croire que la vampire avait gardé contact avec une connaissance de son enfance alors qu’elle s’efforçait tant d’avancer dans l’avenir tout en suivant la voie de la vengeance ? Elle qui en oubliait le passé, au point d’ignorer le fait que ses parents n’auraient pas aimé être vengés si cela signifiait un bain de sang.

Sans doute vexé de ne pas avoir été informé sur l’identité d’une telle personne, Alfin commença à s’agiter dans les bras d’Auréliane, exprimant son mécontentement par quelques grognements. Il avait cette habitude de s’exprimer ainsi, presque comme un animal. Autant, ça ne dérangeait pas plus que ça la jeune femme, mais en société, ça ne serait plus possible à la fin. Il n’avait même pas l’excuse d’être une race dite « animale ». Parce qu’Auréliane espérait bien qu’un jour, il vaincrait sa peur de la foule et plus particulièrement des hommes. Même si ce jour était dans des années.

- Auréliane, je veux que tu m’explique qui est le monsieur... sinon je vais bouder...

Ouvrant la bouche, la vampire alla pour répondre mais fut coupée avant d’avoir eu le temps par Léo, qui avait dû être tout aussi surpris par la nouvelle qu’un de ses frères avait survécu que par Alfin en apprenant qu’Auréliane connaissait cet « inconnu » pour lui depuis si longtemps.

- C'est ton plus jeune frère ? Celui qui était bébé lorsque nous nous sommes perdus de vue ? Comment s'appelle-t-il déjà ?

Bon sang. Elle ne savait plus à qui répondre, ayant l’impression que les deux s’ignoraient mutuellement. Caressant un peu les cheveux d’Alfin, elle soupira.

- C’est un… collègue, finit-elle par répondre, ayant longuement hésité sur comment elle pouvait qualifier Léo. Mais je le connais depuis que je suis petite. Avant on était… Je pense qu’on peut dire qu’on était les « meilleurs amis du monde ». Autrefois.

Oui. Autrefois. Maintenant, elle essayait de nier toute trace d’attachement qui lui restait envers l’homme aux cheveux blancs. Elle voulait rester en retrait des autres, ne plus avoir à souffrir de la potentielle mort d’un proche. Mais c’était se mentir à soi-même que de simplement qualifier Blue de « collègue ». Car il comptait bien plus qu’un simple collègue, juste qu’elle préférait croire que si.

- Et oui, il s’agit bien de lui, ajouta-t-elle à Léo, cette fois. Il s’appelle Alfin mais tu peux toujours lui demander toi-même…

Même s’il était probable qu’Alfin refuse de lui répondre. Mais il ne perdrait rien à tenter. Car elle doutait qu’Alfin apprécie d’entendre une personne qui lui était étrangère posait tant de questions sur lui.

- Depuis quand l'as-tu retrouvé ? Comment a-t-il vécu entre l'incident et vos retrouvailles, il n'a aucune séquelle ?? Il a l'air méfiant avec les étrangers...
- Cela ne doit pas faire bien longtemps… Quelques mois, tout au plus, répondit-elle distraitement, sans répondre aux autres questions, ne souhaitant pas parler du viol devant Alfin.

Finalement, l’incube sembla se remettre de sa surprise, changeant totalement de sujet. Et Auréliane était forcée de comprendre que son séjour chez elle allait durer plus longtemps que prévu. Et voilà qu’il commençait à lui demander des services. Le premier ne dérangeait pas plus que ça la demoiselle, ni le dernier, mais le second lui posait déjà plus de problèmes.

- En effet, et j’aimerais que le premier sujet de discussion soit à propos de ce « deuxièmement ». Je sais bien que c’est un besoin vital pour toi, mais comment veux-tu que je me débrouille ? Je ne vais pas ramener des femmes ici et les payer pour, Alfin n’apprécie pas les étrangers et même, ça deviendrait vite louche et les rumeurs auraient raison de nous. Et je ne vais quand même pas…

Un soupir franchit ses lèvres. Elle n’allait quand même pas s’offrir à lui comme ça pendant une durée indéterminée ? Mais c’était la seule solution possible avec celle évoquée plus haut. Mais ça serait bidon de s’attirer des ennuis à cause d’une rumeur comme quoi une vampire payait des prostituées pour venir « nourrir » un incube blessé.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Habitant
Habitant

Messages : 79
Date d'inscription : 20/09/2017
Inventaire : Vide

avatar

MessageSujet: Re: Une visite Inattendue [PV AURÉLIANE & ALFIN] Jeu 1 Nov - 15:06
Une visite inattendue
Auréliane & Léo
- C'est ton plus jeune frère ? Celui qui était bébé lorsque nous nous sommes perdus de vue ? Comment s'appelle-t-il déjà ?

Décidément, cet inconnu ne te plaisait guère. En plus d'attirer toute l'attention de ta chère soeur, il semblait désormais s'intéresser à toi. Tu le fixes droit dans les yeux, fronçant les sourcils, prenant un peu la situation pour un défi. Auréliane s'était peut-être faite avoir par ce joli monsieur, mais toi, jamais tu ne succomberas sous son charme... inexistant à tes yeux. Tu grognes à nouveau, et enfouis ton visage dans le cou de la demoiselle pour lui montrer que tu n'apprécies pas qu'on en dévoile trop sur toi. Tu sais parfaitement qu'il a besoin de quelque renseignements, mais tu ne veux en aucun cas qu'on raconte toute ta vie... Cependant, quelque chose, ou plutôt une parole, te laisse un peu pensif. Comment ça, "perdu de vue" ? Tu commençais à comprendre que les deux se connaissaient depuis longtemps, mais tu ne te doutais pas qu'ils ne s'étaient pas vu depuis si longtemps. Y avait-il une raison à cela ? Est-ce que cet intrus avait osé faire du mal à ta soeur ?! Ton grognement devient de plus en plus agressif, foudroyant l'homme du regard. Si cela était le cas, alors il ne ressortirait pas d'ici vivant.

- C’est un… collègue. Mais je le connais depuis que je suis petite. Avant on était… Je pense qu’on peut dire qu’on était les « meilleurs amis du monde ». Autrefois.

Ton coeur loupe un battement, et tu tournes la tête vers celle de ta soeur. Tu la fixe d'un regard rempli d’incompréhension. Auréliane a donc déjà eu... des amis ? Etait-ce possible ? Elle semblait pourtant ne pas apprécier grandement la compagnie d'autrui car tu ne l'avais jamais vu inviter qui que ce soit depuis ton arrivée ici. Ou bien, tu ne t'en souvenais pas. Mais ton hypothèse concernant un éventuel conflit entre les deux ne cessait d'augmenter.

- Et oui, il s’agit bien de lui. Il s’appelle Alfin mais tu peux toujours lui demander toi-même…


Tu gonfles les joues, te sentant bien trop important dans la conversation. Tu n'aimais pas être laissé de côté, mais encore moins être le centre d'attention. Tu soupires, t'accrochant de plus belle à la jeune femme, l'embrassant sur la joue alors qu'elle laisse un baiser sur ton front. Tes joues rosissent légèrement, tu apprécies la gentillesse de ta soeur même si tu adores jouer dessus. En effet, ton esprit espiègle ne peut s'empêcher de taquiner et de vouloir embêter la demoiselle. Mais après tout, qui aime bien châtie bien, non ?

- Depuis quand l'as-tu retrouvé ? Comment a-t-il vécu entre l'incident et vos retrouvailles, il n'a aucune séquelle ?? Il a l'air méfiant avec les étrangers...

Tes yeux s'écarquillent, et tu te tournes d'un coup vers l'homme, sentant tes jambes se décrocher de la taille d'Auréliane. Tes crocs poussent, et tes yeux virent à nouveau au rouge. Tu n'as pas envie de sang, ou du moins ce n'est pas ton envie primaire. Ce que tu veux, c'est le voir souffrir, le voir saigner, le voir mort. Tu n'es retenu que par les fins bras de ta soeur, essayant de te débattre pour en sortir. Oui, tu détestes son côté snob. Cet homme, il parle de toi à la troisième personne, comme si tu n'existais pas, comme si tu n'étais pas là. Et surtout, il pose trop de question sur toi. Il a dépassé les bornes.

- Cela ne doit pas faire bien longtemps… Quelques mois, tout au plus.

Heureusement, ta soeur ne semble pas lui répondre vraiment, et ne le fais certainement que par pure politesse. Mais ta haine ne cesse de grandir, surtout en entendant toutes les réclamations de cet énergumène, et le tracas que cela va créer à Auréliane. Il n'a pas sa place ici, et tu comptes bien le lui montrer.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin

Messages : 84
Date d'inscription : 29/09/2018
Inventaire : Cape d'invisibilité

avatar

MessageSujet: Re: Une visite Inattendue [PV AURÉLIANE & ALFIN] Mer 14 Nov - 15:54









Une visite inattendue





Blue réfléchit quelques instants avant de se décider à prendre la parole, l’attitude d’Alfin le faisant hésiter.

- Lui demander moi-même j’aimerai bien, mais je ressens une certaine férocité chez lui envers moi. J’ai bien l’impression que s’il pouvait se jeter sur moi il le ferait.
Écoute Alfin, si c’est le fait que je sois là qui te dérange, je n’ai pas eu tellement le choix. Ta sœur est la seule personne de confiance sur qui je pouvais compter. Étant actuellement blessé, laisse moi le temps de me rétablir et je repartirais. J’ai du boulot et ça ne m’arrange pas tellement d’être bloqué ici un bon moment. Pour te prouver ma bonne foi, j’offrirais de l’argent à Auréliane en échange des soins et de l’hébergement. Si tu veux, je pourrais même t’offrir un petit cadeau.


L’incube ne savais pas comment réagirait ce petit garçon. Mais s’il allait rester un moment ici, il valait mieux qu’Alfin et lui s’entendent un minimum bien car il ne voulait pas poser de problèmes à Auréliane et encore moins se faire dévorer dans son sommeil. Concernant le deuxième point dont il venait de parler à Améthyst, il décida de lui avouer qu’elle n’avait pas besoin d’en arriver là.

- Si je peux te rassurer, ainsi que toi, Alfin. En tant qu’incube je n’ai pas besoin de rapports sexuels pour obtenir mon énergie. Un simple bisou peut suffire à me nourrir. J’espère vraiment ne pas vous déranger plus longtemps.

Être proche d’Auréliane faisait plaisir à Léo, mais malgré tout il devait reprendre son boulot, refaire un tri parmi ses messagers et informateurs car il avait été trahis par l’un d’eux. Aussi, si sa présence troublait tant que ça le petit, c’est qu’il ne devait pas apprécier les étrangers et qu’un inconnu s’installe temporairement chez lui devait le déranger encore plus, voire même l’effrayer un peu. C’était normal s’il avait vécu quelque chose de traumatisant, être séparé de sa famille et perdre ses parents si jeune laisse forcément des séquelles.
Quoi qu’il en soit, il fallait trouver une solution pour tout cela.




_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin

Messages : 366
Date d'inscription : 17/09/2017
Inventaire : - Katana magique contrôlant l'eau
- Passe-partout
- Masque

avatar

MessageSujet: Re: Une visite Inattendue [PV AURÉLIANE & ALFIN] Sam 8 Déc - 22:54
Alfin n'aimait pas Léo. C'était clair et net dans l'esprit d'Auréliane. Et cela la forçait à ne pas répondre vraiment à ses questions voire même à arborer une certaine froideur. Enfin... Blue devait avoir l'habitude du comportement distant d'Auréliane... Mais quelque part, il arrivait à la jeune femme de vouloir cesser de s'imposer de telles barrières, au moins avec lui. Depuis le temps qu'ils se connaissaient... Mais elle avait tellement peur de perdre une autre personne. Alfin était un cas particulier, c'était quelqu'un de sa famille, sa famille qu'elle croyait avoir perdu à jamais. Blue ne faisait pas partie de sa famille. Mais quelque part, en souvenir de leur enfance, elle y était encore attachée et se comporter ainsi ne rimait à rien car ça n'effacerait pas son affection pour lui. Néanmoins, elle continuait de nier.

Et son comportement ne devait pas arranger le point de vue d'Alfin sur ce visiteur imprévu. Surtout depuis tous les services qu'il lui avait demandé. De plus, le jeune vampire ne devait vraiment pas avoir l'habitude de voir quelqu'un capter autant l'attention de sa chère grande soeur... Il faut dire que même si ça devait le dépasser, le sujet était sérieux. Et puis il s'agissait de Blue. Cependant, en voyant le comportement de son frère se faire soudainement agressif, Auréliane eut un instant de panique. Ce n'était pas une soif de sang mais bien une haine surprenante de son frère à l'encontre de Blue. Elle le serra encore plus dans ses bras de peur qu'il ne saute sur l'incube pour le vider de son sang. Doucement, la demoiselle enfouit un peu son visage dans les cheveux de son frère, frottant affectueusement sa joue contre lui, comme pour l'apaiser.

- Allons Alfin... Il est un peu particulier -et parfois très insupportable-, mais je t'assure que c'est un ami et qu'on peux avoir confiance..., lui chuchota-t-elle pour que seul lui l'entende.

Plutôt que de directement ramener son attention sur Blue, elle préféra bercer son jeune frère contre elle, cherchant à l'apaiser et lui montrer qu'elle ne le délaissait pas. Que son frère croit ça, c'était bien la dernière chose que la demoiselle souhaitait, après tout.

- Lui demander moi-même j’aimerai bien, mais je ressens une certaine férocité chez lui envers moi. J’ai bien l’impression que s’il pouvait se jeter sur moi il le ferait.

Auréliane se retint d'avoir un sourire amusé. Ce n'était pas bien mais l'incube n'aurait pas pu dire mieux. Mais en réalité, la vampire espérait qu'Alfin finirait par cesser d'haïr autant ce cher Léo et tolère au moins sa présence. Elle ne lui demanderait pas tout de suite de l'apprécier, mais au moins s'il pouvait le supporter, ça lui éviterait de craindre de retrouver le corps de Blue vidé de son sang par Alfin. Elle écouta la suite du dialogue de son ami d'enfance, priant pour que cela suffise à calmer Alfin et se retenant de protester quant au fait qu'il allait la payer. Elle n'était pas dans le besoin et il n'avait pas à le faire, mais s'il y tenait et surtout si ça pouvait convaincre son frère...

- Si je peux te rassurer, ainsi que toi, Alfin. En tant qu’incube je n’ai pas besoin de rapports sexuels pour obtenir mon énergie. Un simple bisou peut suffire à me nourrir. J’espère vraiment ne pas vous déranger plus longtemps.

Oh. Voilà qui l'intéressait tout de suite plus. Car c'était bien le problème qui la tracassait le plus. Un imperceptible soupir de soulagement franchit ses lèvres. Bon, se faire piquer de l'énergie, même à travers un bisous ne devait pas être des plus agréables et la fatiguerait sans doute, mais ça simplifiait déjà la tâche.

- Je vois... Tant mieux, alors. Ca sera plus simple. Je préviendrais le prisme de ton... absence. Même si c'est pas quelque chose de rare.

En effet, Blue était toujours en mission à droite à gauche. Mais là, la raison de son absence était toute particulière et Auréliane se devait, en tant que l'agent Améthyst, de faire part de la situation à White.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Une visite Inattendue [PV AURÉLIANE & ALFIN]
Revenir en haut Aller en bas
Une visite Inattendue [PV AURÉLIANE & ALFIN]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Une visite inattendue (PV Roro et Lala)
» Une visite inattendue [PV Kira]
» Visite nocturne [PV Aurélien F/ Mirta] [ATTENTION MEURTRE]
» Une visite inattendue. (Zoé)
» Visite inattendue [Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
City of lies RPG ::  :: Les plaines :: Ayame :: Quartier résidentiel :: Maison/boutique d'Auréliane-
Sauter vers: