Partagez

Celui qui soutient sa folie par le meurtre, est un fanatique [PV Liz]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Chevalier
Chevalier

Messages : 57
Date d'inscription : 08/04/2018
Inventaire : - Lanterne

Cindelle Nyriam

MessageSujet: Celui qui soutient sa folie par le meurtre, est un fanatique [PV Liz] Celui qui soutient sa folie par le meurtre, est un fanatique [PV Liz] EmptyVen 12 Oct - 22:55
Aujourd’hui, on avait assigné une mission à Cindelle. C’était rare, tiens. Souvent, c’était même Ekaterina qui « prenait » les missions. Oh, pas tout le temps, il y avait quelques rares fois où les ordres lui venaient directement à elle avant qu’Ekaterina n’apparaisse. Mais depuis quelques temps, Cindelle trouvait sa deuxième conscience et camarade de vie malgré elle fort peu présente. A vrai dire, ça la préoccupait même. Elle était loin de se douter qu’il y avait une explication à tout ça…

Enfin soit. Et il fallait avouer que tout ça l’inquiétait… Parce que si Ekaterina n’était pas là non plus au moment de la mission ? Comment allait-elle faire ? Enfin, pas qu’elle était totalement absente, elle était encore suffisamment vivante pour lui lancer quelques piques par-ci, par-là ou la critiquer mais… C’était vraiment peu par rapport à d’habitude. Parce que normalement, ça ferait longtemps que Cindelle aurait dû être remplacée par sa deuxième conscience.

Bon, cette mission n’était pas totalement seule donc la jeune chevalière ne pouvait pas craindre de mourir accidentellement pour une maladresse idiote. En fait, elle craignait plus d’être un poids pour celle qui devait l’accompagner… Une noble. Elisabeth Bathory. Sion Aka, chef des chevaliers lui avait répété des centaines de fois le respect qu’elle devrait lui montrer. Car déjà c’était la noblesse mais une Bathory en personne. Une grande famille de nobles. Evidemment que Cindelle allait lui montrer tout son respect ! C’était dans son travail et dans la politesse. Mais si ça se trouve, dans sa grande maladresse, elle ferait quelque chose d’irrespectueux… Ou elle raterait totalement la mission et donnerait honte à la comtesse.

Surtout que ce n’était pas rien comme mission. Tuer un monstre qui était apparu de nulle part et risquait de devenir beaucoup trop dangereux. D’abord, c’était quoi pour eux un monstre ? Shun n’avait-elle pas dit qu’il était mal de tuer ? Sauf pour les cas de légitime défense ou autre, alors là, c’était pour empêcher que le monstre n’aille tuer de pauvres innocents mais… Est-ce qu’il méritait malgré tout une telle fin… ? Au moins, Ekaterina ne se posait pas ce genre de questions… Et elle pouvait continuer de fermer les yeux sur le fait qu’elle avait les mains tâchées de sang, puisqu’elle n’était pas conscience lors des tueries de sa deuxième conscience.

La jeune chimère secoua vivement la tête pour chasser ses pensées, triturant nerveusement les pans de sa tenue. De peur de ne pas paraître sérieuse, elle avait enlevé sa robe habituelle et portait simplement la tenue plus adaptée au combat qu’elle avait pourtant en permanence sous sa robe. Mais comme ça, ça faisait plus crédible, non ? Elle s’était rendu au lieu de rendez-vous que Sion Aka lui avait indiqué, attendant que la comtesse vienne la chercher pour aller avec au lac argenté accomplir ce meurtre. Shun, qu’est-ce qu’elle n’aimait pas ce mot…
- Non, Cindelle, pas de pensées négatives ! Rester positive et tout ira bien ! Et puis, elle ne va pas te manger, cette comtesse ! s’exclama-t-elle bêtement pour se calmer.

Elle ne put néanmoins que noter, que chose rare, Ekaterina ne s’embêtait pas à lui dire à quel point elle avait l’air idiote à parler toute seule tout en ajoutant une autre petite pique pour le simple plaisir d’être désagréable.

_________________
Celui qui soutient sa folie par le meurtre, est un fanatique [PV Liz] Cindel10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noble
Noble

Messages : 172
Date d'inscription : 21/09/2017
Inventaire : -Sceptre magique contrôlant l'ombre
- Masque
- Lanterne
- Flûte
- Faux

Élisabeth Báthory

MessageSujet: Re: Celui qui soutient sa folie par le meurtre, est un fanatique [PV Liz] Celui qui soutient sa folie par le meurtre, est un fanatique [PV Liz] EmptyDim 14 Oct - 10:23






"Celui qui soutient sa folie par le meurtre,

est un fanatique."


Ft. Cindelle Nyriam








    La comtesse parcourut attentivement la liste du regard, puis examina quelques fioles avant d'en attraper une. À la lueur des bougies, elle distingua un liquide ambré, qu'elle huma avant d'en ajouter quelques gouttes à sa mixture, qui prit une teinte plus foncée. Satisfaite, elle plaça le pot au contenu mystérieux sur une étagère remplie de divers récipients. Quelques instants plus tard, le grattement de sa plume sur le parchemin résonnait dans le laboratoire obscur. Sa besogne terminée, elle le plaça dans un tiroir déjà bien rempli et entreprit de remettre un peu d'ordre sur la table.

     De légers bruits de pas virent troubler le silence. À travers le bois épais de la porte, la vampire pouvait reconnaître la démarche hésitante d'une de ses servantes qui descendait l'escalier de pierre. Avant même qu'elle n'ait atteint la cloison, elle prit la parole.

- Entrez, Anna.

     La domestique s'exécuta, une lanterne à la main, tandis son interlocutrice retirait ses gants et sa veste blanche. Elle s'écarta pour la laisser passer et referma la porte à clé derrière elle, ainsi que les multiples protections qui obstruaient l'accès à la salle confinée, ancien havre de paix d'un scientifique corrompu.

- Mademoiselle Báthory, vous avez rendez-vous dans une heure.

- Bien. Faites-moi un bref résumé du contenu de cette missive.

     Élisabeth gravit rapidement l'étroit colimaçon, la jeune femme à sa suite.

- Vous avez été assignée à la protection d'une jeune chevalière dont la mission est d'exterminer le sujet numéro quarante-deux. Son état s'est dégradé hier, lorsque le venin de synthèse lui a été injecté, en plus d'une trop forte dose d'hormones de croissance. Son cas est irrécupérable.

     Elles traversèrent un couloir obscur, avant de bifurquer en direction d'un passage dissimulé derrière l'une des nombreuses peintures ornant les épais murs du château.

- Les différents anti-histaminiques et antidotes administrés n'ont eu aucun effet notoire. Il s'est échappé dans la nuit, et des habitants terrifiés ont signalé la présence d'un monstre dans la forêt de Malachite. Je vous ai mis le rapport complet sur votre bureau. Vous y trouverez l'apparence, les forces et les faiblesses du sujet.

      Les deux vampires arrivèrent dans les appartements de la noble, et la servante se hâta aussitôt de la déshabiller pour lui apporter des vêtements plus sobres et plus pratiques pour combattre.

- Qu'en est-il de la chevalière ?

- Il s'agit de Cindelle Nyriam. Comme vous le savez avec son dossier, Cindelle est un cas assez particulier. Monsieur Sion Aka vous a jugée la plus apte, et compte sur vous pour la contrôler et la protéger si besoin est.

- Entendu. Dites au palefrenier de préparer Lucifer. Je m'occupe du reste.

     La jeune femme acquiesça, lui donna une cape indigo qu'elle enfila au-dessus d'une tenue moulante aux nuances similaires. Mais avant qu'elle franchisse la porte de la chambre, la comtesse la rappela.

- Anna.

     Elle s'arrêta net, puis se retourna vers sa supérieure.

- Comment va-t-elle ?

     Silence.

- Elle s'est réveillée il y a deux heures, mademoiselle.

- Je vois. Vous pouvez disposer.

     Une trentaine de minutes plus tard, la noble sortit du château, échangea quelques mots avec le valet et s'envola sur son pégase noir jusqu'au lieu de rendez-vous convenu avec la chimère. À l'orée de la forêt, elle aperçut la petite chevalière à la longue chevelure branche. Sa monture se posa en douceur derrière elle. La comtesse descendit du cheval ailé et se rapprocha de Cindelle, posant une main sur son épaule.

- Enchantée, Cindelle. J'espère que vous êtes en pleine forme. Mon nom est Élisabeth Báthory et je suis votre partenaire. Mon objectif premier est de vous superviser, alors je resterai un peu en retrait. Lorsque vous aurez atteint votre but, je me chargerai d'en faire un compte-rendu détaillé que j'enverrai à l'ordre des Chevaliers. Cependant, je ne compte pas rester passive... À chaque respiration, chaque mouvement, chaque décision, je serai derrière vous. Vous pouvez me demander ce que vous voulez. Si les choses se gâtent, j'agirai en conséquence. 





©Codage by Mr. Chaotik from Never-Utopia

_________________
Celui qui soutient sa folie par le meurtre, est un fanatique [PV Liz] 1539943786-blu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chevalier
Chevalier

Messages : 57
Date d'inscription : 08/04/2018
Inventaire : - Lanterne

Cindelle Nyriam

MessageSujet: Re: Celui qui soutient sa folie par le meurtre, est un fanatique [PV Liz] Celui qui soutient sa folie par le meurtre, est un fanatique [PV Liz] EmptyMar 16 Oct - 9:23
Cindelle ne saurait dire depuis combien de temps elle attendait. Elle était tellement stressée que le temps lui paraissait d’une lenteur… Et en même temps, tout allait trop vite. Elle allait devoir tuer un être vivant… Même s’il était qualifié de monstre, ça restait un être vivant. La chevalière n’entendit pas le pégase arriver par derrière. Il faut dire que même si elle entendait à peu près correctement, elle avait une très mauvaise ouïe à cause de son caractère cobra. Après tout, ces serpents-là étaient sourds. Néanmoins, les vibrations que créa la rencontre entre les sabots de l’animal et le sol, elle les sentit très bien.

En effet, la demoiselle pouvait sentir les vibrations au sol à 2 kilomètres à la ronde. C’était une des caractéristiques de chimère qu’elle maîtrisait sans l’aide d’Ekaterina. Peut-être que cela lui faciliterait la tâche pour trouver leur cible ? La chevalière n’osait pas bouger, comme si elle cherchait à retarder la mission. Elle se tourna finalement timidement vers la personne arrivée en même temps que cette dernière posait sa main sur son épaule.  

- Enchantée, Cindelle. J'espère que vous êtes en pleine forme. Mon nom est Élisabeth Báthory et je suis votre partenaire.

La panique sur le visage de la jeune chimère était facilement discernable et ne faisait qu’augmenter à chaque nouveau mot de sa « partenaire ». Est-ce qu’elle serait à la hauteur ? C’était quand même une Báthory ! Et en même temps, elle se sentait éblouie par la beauté de la dénommée Elisabeth, se trouvant encore plus indigne de travailler à ses côtés.

- Mon objectif premier est de vous superviser, alors je resterai un peu en retrait. Lorsque vous aurez atteint votre but, je me chargerai d'en faire un compte-rendu détaillé que j'enverrai à l'ordre des Chevaliers. Cependant, je ne compte pas rester passive... À chaque respiration, chaque mouvement, chaque décision, je serai derrière vous. Vous pouvez me demander ce que vous voulez. Si les choses se gâtent, j'agirai en conséquence.

Le moins qu’on puisse dire… C’est que c’était clair. Ca allait être le premier rapport qui portait sur elle et non pas Ekaterina… Comment ne pas être tendue ? Néanmoins, elle hocha simplement la tête, comme une gentille chevalière bien sage, tenant parfaitement le rôle de pantin des nobles sans même en avoir conscience. Elle faisait ce qu’on lui demandait, point. Tant qu’elle pouvait être utile, tout en suivant une voie approuvée par Shun.

- Enchantée ! Merci de vous être dérangée pour moi… J’espère que je ne vous décevrais pas. Je ferais de mon mieux ! E-en espérant bien nous entendre… ?fit-elle, peu sûre d’elle à la dernière phrase tout en effectuant une courbette maladroite.

C’est qu’elle devait saluer courtoisement une telle noble, mais il valait mieux éviter de se casser la figure en même temps… Or elle en était capable. Mais finalement, elle était plutôt fière d’être arrivée jusque-là sans faire encore de gaffe. Et sans Ekaterina. Elle avait d’ailleurs l’impression de sentir cette dernière s’agiter, l’entendant lui dire en pensée de se méfier de cette noble. Si elle ne réapparaissait que pour ça… Ce n’était pas très gentil pour Elisabeth en plus. Cindelle ne fit pas plus attention que ça à la mise en garde, ayant l’habitude que sa « deuxième conscience » comme elle la qualifiait intérieurement, soit méfiante envers tout et rien. Peut-être était-ce son instinct animal qui la faisait sentir le danger ? Souvent, Ekaterina avait raison après tout, mais Cindelle, trop naïve ne l’écoutait jamais et tombait encore et toujours dans le piège. Mais là, il ne devrait pas y avoir de problème, c’était une mission après tout, et Elisabeth était une alliée.

- C-comment allons-nous nous rendre sur les lieux… ? Enfin… Je n’ai pas de monture pour ma part.

Et il paraissait inconvenable à la jeune fille qu’elle puisse monter avec la comtesse sur un destrier aussi magnifique que ce pégase. Cette pensée ne lui avait même pas effleuré l’esprit. Et quant à la marche… Elles y seraient encore dans deux jours, et une telle randonnée était indigne du rang de la comtesse.

_________________
Celui qui soutient sa folie par le meurtre, est un fanatique [PV Liz] Cindel10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noble
Noble

Messages : 172
Date d'inscription : 21/09/2017
Inventaire : -Sceptre magique contrôlant l'ombre
- Masque
- Lanterne
- Flûte
- Faux

Élisabeth Báthory

MessageSujet: Re: Celui qui soutient sa folie par le meurtre, est un fanatique [PV Liz] Celui qui soutient sa folie par le meurtre, est un fanatique [PV Liz] EmptyJeu 22 Nov - 12:48






"Celui qui soutient sa folie par le meurtre,

est un fanatique."


Ft. Cindelle Nyriam









- Enchantée ! Merci de vous être dérangée pour moi… J’espère que je ne vous décevrais pas. Je ferais de mon mieux ! E-en espérant bien nous entendre… ?


     La vampire lui adressa un sourire chaleureux. La chevalière correspondait parfaitement à la description que l'on faisait d'elle, et sa naïveté et sa maladresse avaient quelque chose d’attendrissant. Pour une fois, elle se devait de reconnaître que les scientifiques faisaient du bon travail lorsqu'il s'agissait d'étudier la personnalité de leurs patients. Hélas, pour le moment, leurs capacités semblaient se limiter à l'analyse psychologique, et ne pouvaient outrepasser le moindre obstacle rencontré sans engendrer des conséquences plus ou moins graves, comme avec le sujet numéro quarante-deux.


- C-comment allons-nous nous rendre sur les lieux… ? Enfin… Je n’ai pas de monture pour ma part.


- Cindelle, j'ai accepté cette mission de mon plein gré, et il n’y a aucune raison pour laquelle notre relation se détériorerait. De plus, si c'est vous que l’on  a désignée, c'est que l'on estime que vous êtes à la hauteur pour l'effectuer.


     Ou bien juste trop naïve et manipulable ? Si Cindelle l’était, Ekaterina risquait d’être un peu plus difficile à amadouer. Un danger, certes, mais un danger mineur au vu de sa fréquence d’apparition qui avait considérablement diminué ces derniers temps. Le seul véritable risque était que cette seconde entité ne parvienne pas à protéger la jeune chevalière. Vouée à elle-même, la chimère saurait-elle faire face à ce monstre ?


- Je ne suis pas là pour vous pénaliser à la moindre bévue. Nous faisons tout pour que nos chevaliers progressent et donnent le meilleur d’eux-mêmes. Les échecs sont aussi instructifs que les victoires. Dans le pire des cas, si vous échouez, vous ne devrez pas vous laisser abattre ; ce serait dommage d’abandonner à la moindre difficulté et ainsi rater la moindre opportunité d’apprendre de ses erreurs… Dans le cas contraire, et c’est ce que je vous souhaite de tout coeur, vous réussissez la mission et vous sauvez la vie de dizaines de personnes.


     Quoi de mieux pour justifier un assassinat aux yeux d’une jeune justicière inexpérimentée ? La comtesse tourna la tête en direction de son destrier et tendit une main pour lui caresser la tête. Le cheval ailé sembla apprécier le contact et émit un léger hennissement. Les doigts dans sa crinière noire, elle reprit la parole.


- Pour le trajet, il est évident que nous n’allons pas l’effectuer à pied, cela nous prendrait beaucoup trop de temps. En revanche, avez-vous déjà chevauché un pégase ? Allons, vous n’imaginiez tout de même pas que j’allais vous laisser en arrière ? Il y a largement assez de place pour deux. Et vous monterez à l’avant, c’est moins dangereux pour vous. Une chute est si vite arrivée...






©Codage by Mr. Chaotik from Never-Utopia

_________________
Celui qui soutient sa folie par le meurtre, est un fanatique [PV Liz] 1539943786-blu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chevalier
Chevalier

Messages : 57
Date d'inscription : 08/04/2018
Inventaire : - Lanterne

Cindelle Nyriam

MessageSujet: Re: Celui qui soutient sa folie par le meurtre, est un fanatique [PV Liz] Celui qui soutient sa folie par le meurtre, est un fanatique [PV Liz] EmptyMer 26 Déc - 14:49
Pour l'instant, Cindelle trouvait qu'il y avait quelque chose de rassurant chez Elisabeth. Que ce soit par ses paroles précédentes ou ce sourire qu'elle venait d'afficher. Elle ét ait rassurée de ne pas être tombée sur une personne sur-exigeante, froide et incapable d'un sourire. Et évidemment, elle ignorait les recommandations d'Ekaterina. Il faut dire que cette dernière se méfiait de tout, et même si Cindelle l'appréciait un peu trop malgré le fait qu'on pourrait presque la considérer comme étant "un parasite", elle ne l'écoutait pas assez. De plus, elle n'avait pas les mêmes informations qu'Ekaterina. Etant amnésique, elle ne se souvenait pas être un "cobaye". Or Ekaterina le savait pertinemment, alors elle devait bien se douter qu'on ne la confierait pas à n'importe qui, surtout au vu des dernières expériences subies.

- Cindelle, j'ai accepté cette mission de mon plein gré, et il n’y a aucune raison pour laquelle notre relation se détériorerait. De plus, si c'est vous que l’on  a désignée, c'est que l'on estime que vous êtes à la hauteur pour l'effectuer.

La chimère écarquilla les yeux, s'empourprant légèrement. Tant de compliments... C'était bien trop pour elle ! Parce qu'après, c'était Ekaterina qui avait été designée, normalement, pas elle... Sauf qu'Ekaterina n'apparaissait que de moins en moins. Est-ce qu'elle boudait ? Avait-elle fait quelque chose qui avait pu la fâcher ? Pourtant, elle était quand même là pour lui souffler une mise en garde de temps en temps. Enfin, en attendant elle devrait se débrouiller seule et faire honneur à sa partenaire. Il fallait qu'elle se montre à la hauteur. Montrer à ses supérieurs qu'ils ne s'étaient pas trompés. Même si elle avait un gros doute là-dessus... Au moins tenterait-elle de faire de son mieux... ?

- Je ne suis pas là pour vous pénaliser à la moindre bévue. Nous faisons tout pour que nos chevaliers progressent et donnent le meilleur d’eux-mêmes. Les échecs sont aussi instructifs que les victoires. Dans le pire des cas, si vous échouez, vous ne devrez pas vous laisser abattre ; ce serait dommage d’abandonner à la moindre difficulté et ainsi rater la moindre opportunité d’apprendre de ses erreurs… Dans le cas contraire, et c’est ce que je vous souhaite de tout coeur, vous réussissez la mission et vous sauvez la vie de dizaines de personnes.

C'était des paroles pleines de sagesse. Le genre de choses que malgré son côté enfantin, Cindelle aurait pu raconter à quelqu'un pour lui remonter le moral, à la suite d'un échec. Qu'on apprenait de ses erreurs et qu'il ne fallait pas baisser les bras parce que grâce à cela, on ferait mieux la prochaine fois. Sauf que dans son cas... Elle faisait toujours des erreurs et ça semblait ne jamais changer. Incapable de voir ce qu'elle savait faire et les qualités qu'elle possédait, Cindelle ne cessait jamais de se rabaisser intérieurement, se concentrant uniquement sur ce qu'elle faisait mal et ses défauts. Néanmoins, elle appréciait les paroles d'Elisabeth, et cela l'encourageait encore plus à tenter de faire son maximum, même s'il devait se révéler comme n'étant pas très haut. C'est que malgré la force que les expériences avaient conférés à son corps chimérique, elle n'était pas faite pour le métier de chevalière. Et puis l'idée de faire ça pour sauver des vies comme le disait si bien Elisabeth... Oui, elle ne pouvait pas abandonner alors que des vies étaient en jeu.

- Je... Je vais faire de mon mieux, alors et tout donner ! Je compte sur vous !termina-t-elle en s'inclinant par respect.

Par contre il fallait avouer que l'idée de devoir "tuer" quelqu'un, même s'il n'était pas humanoïde continuait de la travailler. Qu'est-ce que ce qu'était un monstre pour eux d'abord ? Avait-il déjà tué des êtres vivants ou était-ce juste de la prévention ? Alors qu'il aurait très bien pu être possible qu'il ne ferait rien... Ekaterina faisait cela tout le temps, habituellement ?

- Pour le trajet, il est évident que nous n’allons pas l’effectuer à pied, cela nous prendrait beaucoup trop de temps. En revanche, avez-vous déjà chevauché un pégase ? Allons, vous n’imaginiez tout de même pas que j’allais vous laisser en arrière ? Il y a largement assez de place pour deux. Et vous monterez à l’avant, c’est moins dangereux pour vous. Une chute est si vite arrivée...

La surprise se lut nettement sur le visage. C'était pourtant la solution la plus évidente. Mais c'était Cindelle, beaucoup trop naïve. Soit, ce n'était pas plus mal car sinon ils y passeraient la nuit avant d'arriver au lieu de la mission.

- Non, jamais, répondit-elle en secouant la tête. E-enfin... peut-être... Avec Kat, rectifia-t-elle, se disant que Kat avait en effet déjà dû avoir à monter un pégase mais qu'elle ne pouvait donc pas s'en souvenir. Mais ça sera plus rapide, en effet... Merci beaucoup de me laisser chevaucher avec vous et de votre prévenance.

_________________
Celui qui soutient sa folie par le meurtre, est un fanatique [PV Liz] Cindel10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noble
Noble

Messages : 172
Date d'inscription : 21/09/2017
Inventaire : -Sceptre magique contrôlant l'ombre
- Masque
- Lanterne
- Flûte
- Faux

Élisabeth Báthory

MessageSujet: Re: Celui qui soutient sa folie par le meurtre, est un fanatique [PV Liz] Celui qui soutient sa folie par le meurtre, est un fanatique [PV Liz] EmptyLun 31 Déc - 12:08






"Celui qui soutient sa folie par le meurtre,

est un fanatique."


Ft. Cindelle Nyriam







     Avec Kat ? Ekaterina ? Probablement. L’évocation de ce prénom ramena la comtesse à ses précédentes préoccupations : arriverait elle à gérer les deux personnalités de Cindelle ? Néanmoins, elle se tut, prévoyant de questionner la chimère durant le trajet, tout en prenant soin de ne pas éveiller d’inquiétude chez cette dernière. Oh, elle savait déjà beaucoup de choses sur la petite chevalière mais souhaitait toujours en apprendre plus. Bien sûr, elle n’avouerait jamais que ses intentions étaient motivées par un manque de confiance certain envers ces scientifiques ainsi qu’un désir purement égoïste d’en savoir plus que quiconque.

     Gardant une expression se voulant bienveillante, l’aristocrate caressa son pégase noir avant d’inviter la blanche à faire de même. La créature, contrairement à ce que son nom pouvait suggérer, était aussi calme qu’à son habitude et se laissa faire sans broncher. D’une docilité quasiment infaillible, il se baissa légèrement lorsque la vampire aida sa partenaire à le chevaucher. Élisabeth s’installa derrière elle et saisit les rennes argentées de sa monture, qui se mit à avancer suite à une légère impulsion.

- Bien. Puisque c’est vraisemblablement votre première fois, je vous conseille de vous tenir droite et d’agripper fermement les lanières. Le décollage risque d’être rude pour ceux n’y étant pas habitués… N’hésitez pas à me le signaler, si vous ne vous sentez pas bien. Le trajet ne devrait pas durer plus d’une vingtaine de minutes.

     Le cheval ailé se mit à trotter en direction de la végétation, puis accéléra progressivement, ailes déployées, jusqu’à atteindre un galop suffisamment rapide pour s’élever au-delà de la cime des arbres. Ses sabots quittèrent finalement la terre ferme, et les deux jeunes femmes survolèrent la masse sombre et touffue que constituait la forêt de Malachite.

- J’espère que vous n’avez pas été trop déstabilisée. Cela vous rappelle-t-il quelque chose ? Une sensation familière ?

     Heureusement pour elles, le temps semblait vouloir jouer en leur faveur. Le ciel, d’un bleu resplendissant, était parsemé de petits nuages d’un blanc cotonneux, et seul le chant des oiseaux parvenait encore à leurs oreilles. Pour l’instant, aucun signe annonçant une quelconque intempérie. Concentrée sur l’horizon, la comtesse gardait un oeil sur sa protégée, tout en réfléchissant aux éventuels obstacles auxquels elles pourraient être confrontées.

- Sans vouloir paraître trop indiscrète, j’aimerais vous demander comment Ekaterina se porte actuellement. Avez-vous remarqué quelque chose d’anormal, récemment ? Rassurez-vous, cela n’a rien d’un contrôle, je me soucie simplement de votre bien-être.






©Codage by Mr. Chaotik from Never-Utopia

_________________
Celui qui soutient sa folie par le meurtre, est un fanatique [PV Liz] 1539943786-blu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chevalier
Chevalier

Messages : 57
Date d'inscription : 08/04/2018
Inventaire : - Lanterne

Cindelle Nyriam

MessageSujet: Re: Celui qui soutient sa folie par le meurtre, est un fanatique [PV Liz] Celui qui soutient sa folie par le meurtre, est un fanatique [PV Liz] EmptyLun 31 Déc - 23:49
Voyant la comtesse l'invitait à caresser le pégase, Cindelle ne se le fit pas dire deux fois. Elle caressa d'abord avec hésitation puis avec plus d'assurance l'animal, trouvant le contact avec sa robe vraiment doux, les joues rosissant légèrement. Aaah, qu'est-ce qu'elle ne donnerait pas pour avoir un familier, elle aussi... Ooh pas forcément un pégase, ça demandait beaucoup d'entretien, mais un autre familier dont elle pourrait prendre soin et chérir. Sauf que c'était interdit dans les dortoirs des chevaliers. Enfin, ça n'empêchait pas Cindelle d'adorer les animaux et de profiter de l'occasion pour câliner quelque peu l'animal. Même si elle ne pouvait pas s'y éterniser non plus, elle avait une mission après tout. Elle chevaucha finalement l'animal, non sans l'aide de la comtesse qui s'installa ensuite derrière elle.

- Bien. Puisque c’est vraisemblablement votre première fois, je vous conseille de vous tenir droite et d’agripper fermement les lanières. Le décollage risque d’être rude pour ceux n’y étant pas habitués… N’hésitez pas à me le signaler, si vous ne vous sentez pas bien. Le trajet ne devrait pas durer plus d’une vingtaine de minutes.

Cindelle haussa un sourcil. Elle ne savait pas si ça devait être rassurant ou... Inquiétant. En effet, la chimère n'avait pas imaginé que "le décollage risquait d'être rude pour ceux n'y étant pas habitués", et maintenant que cette idée avait fait son apparition dans son esprit, cela commençait à l'effrayer quelque peu, partagée entre l'envie de ressentir la sensation de "voler" et de découvrir le paysage vu d'en haut, et cette crainte. Mais Elisabeth semblait en même temps fort aimable et se soucier de son bien-être, alors... Il ne devrait pas y avoir de problèmes, n'est-ce pas ? Elle se contenta de faire comme elle lui avait indiqué, agrippant les lanières et se tendant tellement droite qu'elle en avait presque mal au dos.

- D-d'accord..., acquiesça-t-elle. Merci pour vos conseils...

Finalement, le cheval ailé entama un trot puis un galop avant de doucement s'élever dans les airs. C'était quelque peu effrayant au début, Cindelle ayant peur de tomber car connaissant très bien sa maladresse. Mais en même temps, ça avait quelque chose d'agréable, de sentir le vent dans ses longs cheveux blancs qui virevoltaient autour d'elle.

- J’espère que vous n’avez pas été trop déstabilisée. Cela vous rappelle-t-il quelque chose ? Une sensation familière ?

La chimère haussa un sourcil, ne comprenant pas vraiment ce que la noble cherchait à déterminer avec cette question mais ne se posant pas plus de questions que ça, bien trop naïve pour soupçonner quoi que ce soit, surtout vu la subtilité avec laquelle elle se voyait interrogée.

- N-non, pas vraiment... Ca devrait ? En tout cas, la vue est magnifique !s'extasia la blanche.

Ce souvenir de son "premier vol" perdurerait sans doute longtemps, tant la jeune femme était capable de s'émerveiller sur pas grand-chose, mais alors ça... La sensation de liberté et ce magnifique paysage, sans parler du fait que le temps était avec elles, en effet. Le vol aurait sans doute été bien moins agréable s'il pleuvait.

- Sans vouloir paraître trop indiscrète, j’aimerais vous demander comment Ekaterina se porte actuellement. Avez-vous remarqué quelque chose d’anormal, récemment ? Rassurez-vous, cela n’a rien d’un contrôle, je me soucie simplement de votre bien-être.
- Mmmh ? Oh, c'est..., commença Cindelle, révelant une expression soucieuse, assez inquiète de la faible fréquence d'apparition d'Ekaterina en réalité. E-elle... Elle est un peu moins bavarde ces derniers temps... ? Disons...

_________________
Celui qui soutient sa folie par le meurtre, est un fanatique [PV Liz] Cindel10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noble
Noble

Messages : 172
Date d'inscription : 21/09/2017
Inventaire : -Sceptre magique contrôlant l'ombre
- Masque
- Lanterne
- Flûte
- Faux

Élisabeth Báthory

MessageSujet: Re: Celui qui soutient sa folie par le meurtre, est un fanatique [PV Liz] Celui qui soutient sa folie par le meurtre, est un fanatique [PV Liz] EmptyMar 22 Jan - 15:38






"Celui qui soutient sa folie par le meurtre,

est un fanatique."


Ft. Cindelle Nyriam









- Mmmh ? Oh, c'est... E-elle... Elle est un peu moins bavarde ces derniers temps... ? Disons…


     La vampire ne fut évidemment pas étonnée par ce constat, mais adopta par réflexe une expression inquiète, sourcils  froncés, bien que la chimère ne puisse pas voir son visage. Elle avait exigé à être informée du résultat de plusieurs expérimentations sur sa protégée au statut de “cobaye”, qui était loin d’être la première envers laquelle elle portait un intérêt malsain. L’aristocrate voulait tout savoir. Tout. Peu importe les moyens employés et leurs conséquences, tout ce qui était utilisable et manipulable était bon à prendre. Avec Cindelle, cela semblait être un jeu d’enfant, tant elle paraissait disposée à obéir au doigt et à l’oeil. Elle irait presque à remercier les scientifiques de lui avoir confié quelqu’un d’aussi docile...


- C’est-à-dire ? A quelle fréquence apparaît-elle habituellement ? Ou alors dans quelles situations particulières ? continua Elisabeth, l’incitant à poursuivre.


     Ces questions assez simplistes ne lui apportaient pas grand-chose, mais la comtesse tenait à ce que la jeune chevalière soit la plus à l’aise possible. Entretenir une conversation afin d’éviter le moindre silence prolongé susceptible de la gêner faisait partie de sa stratégie sociale habituelle. Ses principes étaient généralement simples : pour paraître bienveillante et respectable, elle dirigeait automatiquement la conversation vers son interlocuteur, montrant un intérêt flatteur et non dissimulé - parfois légèrement exagéré - tout en veillant à ne pas effrayer la personne concernée en taisant les éventuelles informations qu’elle aurait préalablement obtenues via une tierce personne. Cela s’avérait souvent très efficace, et lui permettait d’éviter d’avoir à parler d’elle-même et se retrouver face à une avalanche de questions plus ou moins personnelles.


- Si je comprends bien… Elle peut communiquer avec vous, et décide de prendre la relève lorsque cela est nécessaire ? Ce transfert de contrôle est-il toujours volontaire ?


     En-dessous d’elles, la forêt, d’ordinaire si effrayante, paraissait ridiculement inoffensive et accueillante. Traversée par les chaleureux rayons de soleil qui illuminaient chaque plante, chaque animal, elle resplendissait de mille couleurs qui, assemblées, lui donnaient une aura verdâtre lui conférant sa majestueuse appellation. Cette hauteur vertigineuse offrait également une magnifique vue sur l’horizon, les plaines verdoyantes, et, au loin, le lugubre village de Kinô, connu pour abriter de nombreux criminels…


     Sans y prêter davantage attention, la jeune noble tira à nouveau sur les brides. Le cheval ailé, qui volait déjà à une vitesse conséquente, accéléra. Non loin d’elles, les deux jeunes femmes pouvaient désormais distinguer un creux au milieu des arbres, qui s’élargissait au fur et à mesure de leur avancée. A cela se joignit un reflet scintillant qui prit de plus en plus d’ampleur ; le lac argenté faisait son apparition entre les troncs, et la lumière du soleil diffusait des éclats étincelants un peu partout aux alentours. Les pierres disposées au centre de cet endroit paisible ajoutaient de la majesté à cet endroit féérique. Guidé d’une main ferme par sa maîtresse, le pégase noir perdait de plus en plus d’altitude, se préparant à se poser non loin de l’étendue scintillante. Qui aurait pu se douter qu’un monstre répugnant se cachait ici ?









©Codage by Mr. Chaotik from Never-Utopia

_________________
Celui qui soutient sa folie par le meurtre, est un fanatique [PV Liz] 1539943786-blu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chevalier
Chevalier

Messages : 57
Date d'inscription : 08/04/2018
Inventaire : - Lanterne

Cindelle Nyriam

MessageSujet: Re: Celui qui soutient sa folie par le meurtre, est un fanatique [PV Liz] Celui qui soutient sa folie par le meurtre, est un fanatique [PV Liz] EmptyJeu 7 Fév - 13:26
Un peu perdue dans ses pensées, Cindelle ne pouvait que s'inquiéter de plus en plus de cette absence. Enfin Ekaterina ne l'était pas totalement et apparaissait parfois de manière aléatoire pour la mettre en garde ou simple lui adresser quelques mots. Mais vraiment peu... Est-ce qu'elle avait quelque chose de mal qui avait énervé sa deuxième conscience ? Ou bien elle était malade ? Mais une "personnalité" pouvait-elle tomber malade sans que ça n'est d'influence sur l'autre personnalité ni le corps partagé ? Et surtout comment la soigner dans ce cas... ?

- C’est-à-dire ? A quelle fréquence apparaît-elle habituellement ? Ou alors dans quelles situations particulières ?

Tirée de ses pensées, Cindelle retourna son attention vers la question que lui posait la noble, observant distraitement le paysage défiler sous ses yeux en même temps, alors que le vent lui fouettait la figure. Tiens, c'était une bonne question... A quelle fréquence... Cindelle n'y avait jamais vraiment réfléchi puisqu'Ekaterina était tout simplement "toujours là" mais qu'elle ne parlait que quand elle le voulait, de manière totalement aléatoire. Enfin généralement quand Cindelle avait un problème ou pour se moquer d'elle, cachant son inquiétude et son instinct protecteur envers la jeune chimère derrière son mauvais caractère...

- On ne peux pas parler de fréquence... Kat est toujours là et me parle juste quand elle a envie. Je l'entends dans ma tête.

Cindelle se mordit les lèvres, sachant bien que certains pouvaient la prendre pour une folle quand elle racontait ça. Peut-être devait-elle s'arrêter là dans la discussion ? Avant de paraître encore plus cinglée. Avait-elle honte d'Ekaterina ? Non, ce n'était pas ça. Elle était fière de l'avoir comme amie. Mais elle ne savait jamais comment expliquer la situation pour que les gens ne la jugent pas du regard en se disant "celle-là est complètement tarée" et jugeant au passage Ekaterina qui n'avait rien demandé, rien fait.

- Si je comprends bien… Elle peut communiquer avec vous, et décide de prendre la relève lorsque cela est nécessaire ? Ce transfert de contrôle est-il toujours volontaire ?

La comtesse semblait drôlement intéressée par le cas de Cindelle et Ekaterina. La chimère ne comprenait d'ailleurs pas pourquoi. Elle ne trouvait pas vraiment ça louche, bien trop naïve et ne faisait qu'un simple constat qui la surprenait plutôt.

- C'est ça. Hum... Pas vraiment... Elle prend le contrôle quand elle le veut sans que je ne demande rien et pareil, me le rend quand elle le veut.

Et à l'inverse d'Ekaterina qui entendait tout ce qu'elle entendait, voyait tout ce qu'elle voyait, Cindelle n'avait aucun souvenir lorsque c'était cette dernière qui avait le contrôle. Mais elle se contentait de répondre à ce qu'on lui demandait, n'osant pas trop développer plus que nécessaire. Et de toute façon, les deux femmes arrivaient à destination, une expression enchantée apparaissant sur le visage de la chevalière tant la forêt pourtant réputée si dangereuse paraissait magnifique et paisible. Sans parler du lac. Mais Cindelle serait certainement moins ravie quand il serait temps d'accomplir la mission...

Le pégase finit par se poser, provoquant une secousse chez les deux cavalières, Cindelle s'accrochant tant bien que mal pour que sa maladresse n'ait pas raison d'elle encore une fois.

_________________
Celui qui soutient sa folie par le meurtre, est un fanatique [PV Liz] Cindel10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Celui qui soutient sa folie par le meurtre, est un fanatique [PV Liz] Celui qui soutient sa folie par le meurtre, est un fanatique [PV Liz] Empty
Revenir en haut Aller en bas
Celui qui soutient sa folie par le meurtre, est un fanatique [PV Liz]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» L’argent conduit à la folie !
» Crise de folie... |Libre|
» Ethan Fever - La folie est un art {OK}
» Ylo: grain de folie, un peu , beaucoup... passionément...bien casse cou
» Tentative de meurtre à l'exodar

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
City of lies RPG ::  :: Forêt de Malachite :: Lac argenté-
Sauter vers: