Partagez|

Celui qui soutient sa folie par le meurtre, est un fanatique [PV Liz]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Chevalier
Chevalier

Messages : 14
Date d'inscription : 08/04/2018
Inventaire : Vide

avatar

MessageSujet: Celui qui soutient sa folie par le meurtre, est un fanatique [PV Liz] Ven 12 Oct - 22:55
Aujourd’hui, on avait assigné une mission à Cindelle. C’était rare, tiens. Souvent, c’était même Ekaterina qui « prenait » les missions. Oh, pas tout le temps, il y avait quelques rares fois où les ordres lui venaient directement à elle avant qu’Ekaterina n’apparaisse. Mais depuis quelques temps, Cindelle trouvait sa deuxième conscience et camarade de vie malgré elle fort peu présente. A vrai dire, ça la préoccupait même. Elle était loin de se douter qu’il y avait une explication à tout ça…

Enfin soit. Et il fallait avouer que tout ça l’inquiétait… Parce que si Ekaterina n’était pas là non plus au moment de la mission ? Comment allait-elle faire ? Enfin, pas qu’elle était totalement absente, elle était encore suffisamment vivante pour lui lancer quelques piques par-ci, par-là ou la critiquer mais… C’était vraiment peu par rapport à d’habitude. Parce que normalement, ça ferait longtemps que Cindelle aurait dû être remplacée par sa deuxième conscience.

Bon, cette mission n’était pas totalement seule donc la jeune chevalière ne pouvait pas craindre de mourir accidentellement pour une maladresse idiote. En fait, elle craignait plus d’être un poids pour celle qui devait l’accompagner… Une noble. Elisabeth Bathory. Sion Aka, chef des chevaliers lui avait répété des centaines de fois le respect qu’elle devrait lui montrer. Car déjà c’était la noblesse mais une Bathory en personne. Une grande famille de nobles. Evidemment que Cindelle allait lui montrer tout son respect ! C’était dans son travail et dans la politesse. Mais si ça se trouve, dans sa grande maladresse, elle ferait quelque chose d’irrespectueux… Ou elle raterait totalement la mission et donnerait honte à la comtesse.

Surtout que ce n’était pas rien comme mission. Tuer un monstre qui était apparu de nulle part et risquait de devenir beaucoup trop dangereux. D’abord, c’était quoi pour eux un monstre ? Shun n’avait-elle pas dit qu’il était mal de tuer ? Sauf pour les cas de légitime défense ou autre, alors là, c’était pour empêcher que le monstre n’aille tuer de pauvres innocents mais… Est-ce qu’il méritait malgré tout une telle fin… ? Au moins, Ekaterina ne se posait pas ce genre de questions… Et elle pouvait continuer de fermer les yeux sur le fait qu’elle avait les mains tâchées de sang, puisqu’elle n’était pas conscience lors des tueries de sa deuxième conscience.

La jeune chimère secoua vivement la tête pour chasser ses pensées, triturant nerveusement les pans de sa tenue. De peur de ne pas paraître sérieuse, elle avait enlevé sa robe habituelle et portait simplement la tenue plus adaptée au combat qu’elle avait pourtant en permanence sous sa robe. Mais comme ça, ça faisait plus crédible, non ? Elle s’était rendu au lieu de rendez-vous que Sion Aka lui avait indiqué, attendant que la comtesse vienne la chercher pour aller avec au lac argenté accomplir ce meurtre. Shun, qu’est-ce qu’elle n’aimait pas ce mot…
- Non, Cindelle, pas de pensées négatives ! Rester positive et tout ira bien ! Et puis, elle ne va pas te manger, cette comtesse ! s’exclama-t-elle bêtement pour se calmer.

Elle ne put néanmoins que noter, que chose rare, Ekaterina ne s’embêtait pas à lui dire à quel point elle avait l’air idiote à parler toute seule tout en ajoutant une autre petite pique pour le simple plaisir d’être désagréable.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noble
Noble

Messages : 116
Date d'inscription : 21/09/2017
Inventaire : -Sceptre magique contrôlant l'ombre

avatar

MessageSujet: Re: Celui qui soutient sa folie par le meurtre, est un fanatique [PV Liz] Dim 14 Oct - 10:23






"Celui qui soutient sa folie par le meurtre,

est un fanatique."


Ft. Cindelle Nyriam








    La comtesse parcourut attentivement la liste du regard, puis examina quelques fioles avant d'en attraper une. À la lueur des bougies, elle distingua un liquide ambré, qu'elle huma avant d'en ajouter quelques gouttes à sa mixture, qui prit une teinte plus foncée. Satisfaite, elle plaça le pot au contenu mystérieux sur une étagère remplie de divers récipients. Quelques instants plus tard, le grattement de sa plume sur le parchemin résonnait dans le laboratoire obscur. Sa besogne terminée, elle le plaça dans un tiroir déjà bien rempli et entreprit de remettre un peu d'ordre sur la table.

     De légers bruits de pas virent troubler le silence. À travers le bois épais de la porte, la vampire pouvait reconnaître la démarche hésitante d'une de ses servantes qui descendait l'escalier de pierre. Avant même qu'elle n'ait atteint la cloison, elle prit la parole.

- Entrez, Anna.

     La domestique s'exécuta, une lanterne à la main, tandis son interlocutrice retirait ses gants et sa veste blanche. Elle s'écarta pour la laisser passer et referma la porte à clé derrière elle, ainsi que les multiples protections qui obstruaient l'accès à la salle confinée, ancien havre de paix d'un scientifique corrompu.

- Mademoiselle Báthory, vous avez rendez-vous dans une heure.

- Bien. Faites-moi un bref résumé du contenu de cette missive.

     Élisabeth gravit rapidement l'étroit colimaçon, la jeune femme à sa suite.

- Vous avez été assignée à la protection d'une jeune chevalière dont la mission est d'exterminer le sujet numéro quarante-deux. Son état s'est dégradé hier, lorsque le venin de synthèse lui a été injecté, en plus d'une trop forte dose d'hormones de croissance. Son cas est irrécupérable.

     Elles traversèrent un couloir obscur, avant de bifurquer en direction d'un passage dissimulé derrière l'une des nombreuses peintures ornant les épais murs du château.

- Les différents anti-histaminiques et antidotes administrés n'ont eu aucun effet notoire. Il s'est échappé dans la nuit, et des habitants terrifiés ont signalé sa présence d'un monstre dans la forêt de Malachite. Je vous ai mis le rapport complet sur votre bureau. Vous y trouverez l'apparence, les forces et les faiblesses du sujet.

      Les deux vampires arrivèrent dans les appartements de la noble, et la servante se hâta aussitôt de la déshabiller pour lui apporter des vêtements plus sobres et plus pratiques pour combattre.

- Qu'en est-il de la chevalière ?

- Il s'agit de Cindelle Nyriam. Comme vous le savez avec son dossier, Cindelle est un cas assez particulier. Monsieur Sion Aka vous a jugée la plus apte, et compte sur vous pour la contrôler et la protéger si besoin est.

- Entendu. Dites au palefrenier de préparer Lucifer. Je m'occupe du reste.

     La jeune femme acquiesça, lui donna une cape indigo qu'elle enfila au-dessus d'une tenue moulante aux nuances similaires. Mais avant qu'elle franchisse la porte de la chambre, la comtesse la rappela.

- Anna.

     Elle s'arrêta net, puis se retourna vers sa supérieure.

- Comment va-t-elle ?

     Silence.

- Elle s'est réveillée il y a deux heures, mademoiselle.

- Je vois. Vous pouvez disposer.

     Une trentaine de minutes plus tard, la noble sortit du château, échangea quelques mots avec le valet et s'envola sur son pégase noir jusqu'au lieu de rendez-vous convenu avec la chimère. À l'orée de la forêt, elle aperçut la petite chevalière à la longue chevelure branche. Sa monture se posa en douceur derrière elle. La comtesse descendit du cheval ailé et se rapprocha de Cindelle, posant une main sur son épaule.

- Enchantée, Cindelle. J'espère que vous êtes en pleine forme. Mon nom est Élisabeth Báthory et je suis votre partenaire. Mon objectif premier est de vous superviser, alors je resterai un peu en retrait. Lorsque vous aurez atteint votre but, je me chargerai d'en faire un compte-rendu détaillé que j'enverrai à l'ordre des Chevaliers. Cependant, je ne compte pas rester passive... À chaque respiration, chaque mouvement, chaque décision, je serai derrière vous. Vous pouvez me demander ce que vous voulez. Si les choses se gâtent, j'agirai en conséquence. 





©Codage by Mr. Chaotik from Never-Utopia

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chevalier
Chevalier

Messages : 14
Date d'inscription : 08/04/2018
Inventaire : Vide

avatar

MessageSujet: Re: Celui qui soutient sa folie par le meurtre, est un fanatique [PV Liz] Mar 16 Oct - 9:23
Cindelle ne saurait dire depuis combien de temps elle attendait. Elle était tellement stressée que le temps lui paraissait d’une lenteur… Et en même temps, tout allait trop vite. Elle allait devoir tuer un être vivant… Même s’il était qualifié de monstre, ça restait un être vivant. La chevalière n’entendit pas le pégase arriver par derrière. Il faut dire que même si elle entendait à peu près correctement, elle avait une très mauvaise ouïe à cause de son caractère cobra. Après tout, ces serpents-là étaient sourds. Néanmoins, les vibrations que créa la rencontre entre les sabots de l’animal et le sol, elle les sentit très bien.

En effet, la demoiselle pouvait sentir les vibrations au sol à 2 kilomètres à la ronde. C’était une des caractéristiques de chimère qu’elle maîtrisait sans l’aide d’Ekaterina. Peut-être que cela lui faciliterait la tâche pour trouver leur cible ? La chevalière n’osait pas bouger, comme si elle cherchait à retarder la mission. Elle se tourna finalement timidement vers la personne arrivée en même temps que cette dernière posait sa main sur son épaule.  

- Enchantée, Cindelle. J'espère que vous êtes en pleine forme. Mon nom est Élisabeth Báthory et je suis votre partenaire.

La panique sur le visage de la jeune chimère était facilement discernable et ne faisait qu’augmenter à chaque nouveau mot de sa « partenaire ». Est-ce qu’elle serait à la hauteur ? C’était quand même une Báthory ! Et en même temps, elle se sentait éblouie par la beauté de la dénommée Elisabeth, se trouvant encore plus indigne de travailler à ses côtés.

- Mon objectif premier est de vous superviser, alors je resterai un peu en retrait. Lorsque vous aurez atteint votre but, je me chargerai d'en faire un compte-rendu détaillé que j'enverrai à l'ordre des Chevaliers. Cependant, je ne compte pas rester passive... À chaque respiration, chaque mouvement, chaque décision, je serai derrière vous. Vous pouvez me demander ce que vous voulez. Si les choses se gâtent, j'agirai en conséquence.

Le moins qu’on puisse dire… C’est que c’était clair. Ca allait être le premier rapport qui portait sur elle et non pas Ekaterina… Comment ne pas être tendue ? Néanmoins, elle hocha simplement la tête, comme une gentille chevalière bien sage, tenant parfaitement le rôle de pantin des nobles sans même en avoir conscience. Elle faisait ce qu’on lui demandait, point. Tant qu’elle pouvait être utile, tout en suivant une voie approuvée par Shun.

- Enchantée ! Merci de vous être dérangée pour moi… J’espère que je ne vous décevrais pas. Je ferais de mon mieux ! E-en espérant bien nous entendre… ?fit-elle, peu sûre d’elle à la dernière phrase tout en effectuant une courbette maladroite.

C’est qu’elle devait saluer courtoisement une telle noble, mais il valait mieux éviter de se casser la figure en même temps… Or elle en était capable. Mais finalement, elle était plutôt fière d’être arrivée jusque-là sans faire encore de gaffe. Et sans Ekaterina. Elle avait d’ailleurs l’impression de sentir cette dernière s’agiter, l’entendant lui dire en pensée de se méfier de cette noble. Si elle ne réapparaissait que pour ça… Ce n’était pas très gentil pour Elisabeth en plus. Cindelle ne fit pas plus attention que ça à la mise en garde, ayant l’habitude que sa « deuxième conscience » comme elle la qualifiait intérieurement, soit méfiante envers tout et rien. Peut-être était-ce son instinct animal qui la faisait sentir le danger ? Souvent, Ekaterina avait raison après tout, mais Cindelle, trop naïve ne l’écoutait jamais et tombait encore et toujours dans le piège. Mais là, il ne devrait pas y avoir de problème, c’était une mission après tout, et Elisabeth était une alliée.

- C-comment allons-nous nous rendre sur les lieux… ? Enfin… Je n’ai pas de monture pour ma part.

Et il paraissait inconvenable à la jeune fille qu’elle puisse monter avec la comtesse sur un destrier aussi magnifique que ce pégase. Cette pensée ne lui avait même pas effleuré l’esprit. Et quant à la marche… Elles y seraient encore dans deux jours, et une telle randonnée était indigne du rang de la comtesse.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Celui qui soutient sa folie par le meurtre, est un fanatique [PV Liz]
Revenir en haut Aller en bas
Celui qui soutient sa folie par le meurtre, est un fanatique [PV Liz]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» CARPET ஐ le monde appelle fou celui qui n'est pas fou de la folie commune.
» La folie des BAM ! [FINI]
» Commission d'appui pour enquetes sur meurtre de journalistes
» L’argent conduit à la folie !
» [Yuki] ... Comme celui qui conquit la toison...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
City of lies RPG ::  :: Forêt de Malachite :: Lac argenté-
Sauter vers: