Partagez|

Cours de Shunisisme [PV Tyel]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Noble
Noble

Messages : 11
Date d'inscription : 02/11/2018
Inventaire : Vide

avatar

MessageSujet: Cours de Shunisisme [PV Tyel] Dim 25 Nov - 21:58
Une journée tout aussi ennuyeuse que les autres en vue. Que ne donnerait-elle pas pour qu'on la laisse un peu jouer et profiter de son enfance ? Enfin, la matinée à venir annonçait quelque chose d'un peu différent de d'habitude. Un cours. Jusque-là, rien de bien nouveau. Mais ni un cours de langue, de broderie, point de croix, d'histoire, ou d'une quelconque autre matière habituelle. Un cours sur la religion. Pas comme si elle ne la connaissait pas déjà mais c'était question de bien se faire paraître. Donner des cours sur la religion à sa fille pour que ça se sache et renvoyer une bonne image au reste de la cour.

A l'origine, Mère n'avait jamais voulu d'elle, mais puisqu'elle n'avait pas le choix, autant qu'elle se rende un peu utile. Au maximum. Même si elle n'était pas capable de faire beaucoup plus que porter ce masque qui évitait d'entâcher la réputation de la famille, et paraître pour une gentille fille distinguée. Disparaître aurait été plus simple. Oui disparaître... Mais elle avait trop pris goût aux moments passés avec Sae pour vouloir disparaître du Monde Entier. Disparaître de cette famille... Mais ce n'était pas possible, puisque après tout...

Tu n'es qu'un objet pour eux. Un objet rouillé. Un instrument entre leurs mains.

Exactement... Mais soit. Elle suivrait ce cours et se montrerait digne de cette éducation. Ou du moins essaierait... ? Et si elle avait bien compris, ce n'était pas n'importe qui que l'on avait fait venir mais un cardinal haut placé de l'Eglise. Tyel Vonfield lui-même. Elle allait mettre en application la politesse et les manières qu'on lui avait enseigné pour l'accueillir en digne maîtresse des lieux. Ainsi, elle attendait quelques minutes en avance à la cour du manoir. Finalement, un carrosse arriva.

Quel beau véhicule. Il n'égalait pas ceux de sa famille, mais pour l'Eglise censée faire preuve d'humilité, c'était déjà beaucoup. Beaucoup trop. Pas comme si elle pouvait se permettre une réflexion. Elle attendit que l'homme sorte de la voiture avant de faire quelques pas en sa direction, s'arrêtant à la bonne distance et relevant sa robe pour effectuer une révérence parfaite.

- Bonjour Cardinal, et un grand merci à vous pour avoir accepté de m'enseigner votre savoir, c'est un honneur...

Quelle hypocrisie. Elle qui voulait juste aller jouer et s'amuser. Qui se moquait bien de ce cardinal. Mais il fallait jouer le jeu. Elle n'avait pas le choix. Attendre qu'il réponde, continuer les formalités et politesses, le conduire jusqu'à la pièce où il pourrait enseigner... Il fallait bien.

C'est ça, Lydie, continues de jouer à la petite fille bien sage, continues d'être leur objet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noble
Noble

Messages : 7
Date d'inscription : 08/04/2018
Inventaire : Vide

avatar

MessageSujet: Re: Cours de Shunisisme [PV Tyel] Dim 25 Nov - 22:44
Une famille de haute noblesse avait fait appele à moi pour donner un cours de religion à leur fille. J'allais encore une fois leurs réciter les saintes paroles. Saintes paroles qui se trouvent dans un livre dont la grande majorité des croyants possédaient dans leurs bibliothèques.

Faire un long monologue sur la déesse Shun serait la partie la plus ennuyante. Mais le côté positif serait sans aucun doute la paye, le petit thé et les gâteaux avec.

Comme mon "élève" était une personne faisant partie  de la haute noblesse je devais pas me ramener à pied ou assis à côté d un paysan du coin qui transportaient son foin. Non, je devais prendre une carosse pour la bonne "image". Ou plutôt c'était la prêtresse qui m'avait financé la carrosse sinon vous douteriez bien que je n'aurais pas dépensé un gold pour ça.

Mais déesse, ça va être d'un ennui...Je soupirai tandis que nous arrivions enfin à destination. Je descendis du carrosse et vis une petite fille. Ça devrait être cette Lydia De la Voisiere. Un nom bien long et bien noble. Barbant en somme.

Elle était plutôt simple et bien élevé.  J'espère juste que c'est pas une petite fille qui adore un peu trop la religion qui va à l'église deux fois par semaine.

Je la souria et fis un signe de main pour la saluer .

-Bonjour mademoiselle, et Appelez-moi tout simplement Tyel, ajoutais-je.

Enseigner mon savoir. Je préfère quand c'est pas d'ordre de la religion... enfin bon je trouverai bien un moyen de pas passer mon séjour à en parler...  théoriquement elle a dit "m enseigner votre savoir" je pourrai bien lui enseigner aussi autre chose non? La pauvre elle s ennuierai terriblement... ou non... un autre sourire apparu à mes lèvres.

-Avant de commencer, j ai une petite question à vous poser. Même si je sais déjà votre réponse. Juste histoire d'être claire voyez-vous. Vous vous sentez dans votre coeurs, plutôt comme un Shunisisme ou un Yuesisme?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noble
Noble

Messages : 11
Date d'inscription : 02/11/2018
Inventaire : Vide

avatar

MessageSujet: Re: Cours de Shunisisme [PV Tyel] Hier à 13:11
En voyant le cardinal la saluer ainsi d'un sourire et d'un signe de main, Lydia avait presque l'impression que sa magnifique révérence et toutes ses manières étaient vaines. Et quelque part, ça lui donnait envie de les abandonner et de se contenter d'un signe de main, elle aussi. Malheureusement, elle n'avait pas ce droit. Elle devait être parfaite. Même si ce n'était pas elle. Il le fallait pour la réputation de la famille. Même si au fond, elle n'en faisait pas partie... Elle n'était qu'une erreur de calcul.

-Bonjour mademoiselle, et Appelez-moi tout simplement Tyel.

Oh ? Même pas de "sieur" ? Ou aucun titre ? Juste Tyel ? Etait-ce un piège ? Mais quel intérêt aurait-il à faire un piège ? La paye devait être sacrèment bonne déjà. Alors c'était réellement une demande... ? Soit, ça ne serait pas plus mal. Parce que devoir l'appeler Cardinal Tyel ou Sieur Tyel, ça en deviendrait vite lassant et franchement long à prononcer. Pas aussi long que son nom à elle, certes, mais il faut dire que l'enfant n'aimait pas son nom et qu'elle en avait plus que marre que de devoir le prononcer, vu comme il était interminable.

- Dans ce cas, je vous remercie de me laisser vous appeler ainsi, Tyel. Je me présente Myrialuna Lydia Hortense De La Voisière. Mais..., concéda-t-elle avec une légère grimace malgré elle, appelez-moi simplement Lydia. Cela sera plus simple, je pense.

Autant, à la cour, avoir un nom aussi imprononçable était presque banal, mais là, elle ne pouvait s'empêcher de ressentir une légère gêne. Elle avait l'impression de "faire sa maline", "se vanter", plus qu'il ne le fallait. Et quelque part, c'était un peu ça. La vie de noble était une vie arrogante. Un peu trop parfois, aux yeux de Lydia. Même pour approcher les domestiques, elle se devait de se comporter de manière presque capricieuse ou autoritaire, car si elle tentait une manière plus douce et amicale, ils s'éloigneraient, ne pouvant se permettre de se rapprocher d'elle au cas où ça leur retomberait dessus. Quel monde hypocrite...

- Avant de commencer, j ai une petite question à vous poser. Même si je sais déjà votre réponse. Juste histoire d'être claire voyez-vous.

Pourquoi poser la question alors ? La jeune enfant retint un soupir, conservant son expression neutre. Pourtant qu'est-ce qu'elle aimerait être d'ailleurs. Elle sentait déjà l'ennui la gagner. Elle espérait au moins que la question serait un tant soit peu intéressante. Mais pouvait-elle vraiment l'être si ça concernait Shun et toute l'idéalisation que le clergé faisait autour d'elle ?

- Vous vous sentez dans votre coeur, plutôt comme un Shunisisme ou un Yuesisme ?

Aussitôt, Lydia se figea. Quelle était cette question ? Ca ne pouvait être qu'un piège cette fois. Et puis ces deux mots existaient-ils réellement d'abord ? La seule réaction qu'elle eut en premier lieu fut de se pincer les lèvres, restant le plus neutre possible. Ne pas se montrer offusquée, ne pas montrer sa surprise, ne pas laisser filtrer ses émotions.

- Votre question est assez... surprenante, Tyel. Et presque insultante. Après tout, vous connaissez la réponse et il est évident qu'elle ne changera pas. Dans quel monde, une fille de noble pourrait-elle être un... Y-yue-.. sisme.. ? La réponse à votre question est propre à toute la noblesse...

Mince. Elle avait bégayé. C'était un mot qui lui était inconnu et elle n'avait pu empêcher sa langue de fourcher. Mis à part ça, elle était plutôt satisfaite de sa réponse. Ni un oui, ni un non. Mentir sans mentir. Car dire qu'elle adorait Shun était faux. Lydia ne tenait aucune importance à la religion et se disait que si Shun existait et qu'elle était aussi bonne que le disait le clergé, elle aurait dû aider les âmes misérables depuis bien longtemps. Mais dans cette réponse, elle n'avait pas dit adorer Shun justement, elle avait sous-entendu que c'était le cas, puisqu'en tant que noble, il fallait être un "shunisisme" comme disait Tyel, mais ne l'avait pas dit officiellement. Elle n'était pas tombée dans le piège et avait même su appliquer sa réponse non pas à elle uniquement, mais à toute la caste des nobles.

Mais en réalité, la demoiselle ne pouvait être plus tendue. Elle n'aimait pas employer ce vocabulaire difficile qui la forçait à se concentrer. Elle ne voulait pas débattre sur la religion. Elle ne voulait pas de cours sur Shun tout simplement. Elle ne voulait pas être ici.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Cours de Shunisisme [PV Tyel]
Revenir en haut Aller en bas
Cours de Shunisisme [PV Tyel]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» cours de latin
» Cours informatique
» Amphi pour les cours de Ninjutsu
» Faut-il un cours de littérature ou un cours de Français !
» cours de dysenterie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
City of lies RPG ::  :: Les plaines :: Caely :: Habitations :: Résidence De La Voisière-
Sauter vers: