Partagez|

Auréliane Rainsworth - fiche

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Admin
Admin

Messages : 48
Date d'inscription : 17/09/2017

avatar

MessageSujet: Auréliane Rainsworth - fiche Mar 19 Sep - 21:18
Auréliane Rainsworth


Comme toute membre du prisme, elle a un joli nom de code. Amethyst, en rapport avec ses yeux. Elle se moquait pas mal du nom qu'on pourrait lui donner tant qu'elle devenait enfin un membre à part entière, mais celui-là l'a rendu étrangement nostalgique, se rappelant des soirs où sa mère lui  faisait la remarque que ses yeux étaient vraiment jolis. Mais soit. Elle sait se battre à n'en pas douter, elle s'entraîne quasi tous les jours au katana et ce n'est pas rare de la voir courir. Elle a aussi les bases en tir à l'arc, mais n'est pas très douée pour autant. Elle préfère le combat rapproché, même si l'arme n'est qu'une simple dague. Elle en cache toujours une sur elle, d'ailleurs.

Mais passons. Sa vie ne se limite pas qu'au prisme, même si elle aimerait bien, au fond. Pouvoir uniquement se consacrer à sa vengeance. Voilà qui aurait été super. Mais ce n'est pas aussi simple. Elle a donc un métier en dehors de ça. Et il s'agit de la médecine. Par les plantes. Enfin à cette époque il n'y a pas vraiment beaucoup d'autres médecines, mais qu'importe. Un enseignement que lui avait appris sa mère, et qu'elle a enfin de décidé de mettre en pratique. Quand elle est dans sa petite maison à Ayame des clients viennent la voir à l'improviste pour tel ou tel problème, un peu agaçant parfois, mais si elle peut aider... Et que ce que sa mère lui a appris profite enfin. Elle fabrique donc elle-même de nombreux médicaments. Au final c'est plus herboriste que médecin, peut-être ?

Age : 22 ansRace: VampireOrientation: Pansexuelle
Métier: Herboriste, médecin par les plantes.Groupe: PrismeSource: Izumi de Another

Auréliane est belle, à n'en pas douter. Une beauté froide et austère. Elle ferait presque plus jeune que ses 22 ans, mais chez une vampire, ça n'a rien de vraiment hors du commun. C'est une race immortelle après tout. Elle semble toujours avoir le visage fermé, comme si elle ne savait pas sourire. C'est pourquoi quand ça arrive, elle semble si belle. Encore plus qu'au quotidien, du moins. Mais il y a bien peu de personnes vivantes capables de la faire sourire, de toute façon.  Mais soit. La première chose que l'on remarque chez elle ? Ses yeux, évidemment. A part les pervers qui verront peut-être comme ses formes sont "jolies" avant de s'attarder sur son visage. Un visage fin et délicat, d'ailleurs, qui cache pourtant une grande férocité. Mieux vaut ne pas l'énerver, elle conservera son calme, son ton posé, et professionnel, mais on verra dans son regard une flamme effrayante. Son regard, c'est bien là ce qu'il y a de plus expressif chez elle, et encore, il ne l'est pas tant que ça, au final. Et souvent, les gens font plutôt une fixation sur ses yeux non pas pour ce le message qu'ils peuvent transmettre mais plus car ce mauve profond a le don d'envoûter. Et les quelques mèches qui retombent sur son front n'arrivent pas à les rendre moins "attractifs". Des mèches soyeuses d'un brun caramel, qui auraient pu donner à sa chevelure un côté désordonné si chaque détail ne semblait pas en réalité calculé d'avance. Et c'est peut-être le cas ? Il faut dire qu'elle soigne beaucoup son apparence. Enfin, en réalité, c'est plus une question pratique. Elle sera plus facilement prise au sérieux au travail si elle veille à sembler professionnelle. Et si elle attache sa longue chevelure bouclée en deux couettes c'est car ça évite qu'ils ne lui masquent trop la vue, les seuls mèches qu'elle libère ne la gêne pas trop. Elle aurait aussi pu couper ses cheveux, c'aurait été encore plus simple, mais elle n'en a aucune envie. Niveau vestimentaire, tout est soigné dans sa tenue, pas un pli, pas un bouton de défait, mais surtout, aucun vêtement féminin, sauf lorsque pour une raison ou une autre elle en a l'obligation. Sinon, pantalon et chemise.  Des vêtements qui la moulent peut-être un peu malgré elle, et faisant ressortir sa minceur. Enfin pas forcément chemise, mais pantalon obligé. Le seul "accessoire" féminin qu'elle porte c'est l'unique boucle d'oreille rouge qui pend à son oreille gauche, dernier vestige de sa famille.  

iLorsqu'une personne croise Auréliane, la première chose qui le frappe c'est sa froideur. Pas un sourire, aucune émotion, presque. Juste de l'indifférence. Mais en apprenant à la connaître, rien qu'une journée à ses côtés suffit, on voit qu'elle est en réalité très impliquée dans ce qu'elle fait. Trop même. Elle brûle de haine et de vengeance en réalité. Son air est toujours professionnel, pourtant certains disent qu'elle a un regard vide. Ces personnes là n'ont pas assez soufferts pour reconnaître le regard de celle qui a tout perdu. A qui il ne reste qu'une chose : la vengeance.

C'est très dur de la faire sortir de ses gonds. En fait, seule une personne vraiment vicieuse pourrait y arriver, surtout si cet homme est un noble. Mais sinon elle garde toujours son sang froid, son expression impassible. Juste atteindre son but. Le reste n'a pas d'importance. Le bonheur ? Il s'est envolé depuis longtemps, le jour où elle a perdu toute sa famille. Elle aurait pu s'écrouler et tout abandonner. Mais non. Il faut qu'elle les venge. Qu'elle anéantisse la noblesse. Et ensuite... Elle n'abandonnera pas non plus, elle ne vivra pas pour sa famille comme tant de personnes lui ont dit pour lui faire "garder courage". Comme si ça aiderait à quoi que ce soit... Non, quand elle aura atteint ce but... Elle vivra juste pour constater la disparation de la noblesse, et surtout pour les voir souffrir à leur tour. Car elle y arrivera, elle ne les laissera pas s'en sortir.

Il faut dire qu'elle peut être très têtue. Quand elle a une idée, elle ne change pas d'avis. Même les arguments les plus convainquants viennent difficilement à bout d'elle. Surtout lorsqu'il est question de sa sécurité. Pour vaincre les nobles, il faut le faire par étape. Et si elle doit reculer à chaque fois qu'elle est un peu trop en danger, personne n'avancera. Alors dans ces moments, elle n'y pense plus. Elle ne mourra pas de toute façon. Elle ne peux pas se le permettre. C'est pourquoi elle est prête à tout. Tout.

Même jouer la comédie, mentir. Le mensonge. C'est une chose qu'elle a toujours reproché aux nobles et qu'elle leur reproche encore. Et pourtant... Mais elle ne ment qu'à eux. Mieux vaut, sinon ils la tueraient sans doute, comme ils l'ont fait avec le reste de sa famille. Et aussi, si qui sait.. On l'envoyait en mission d'infiltrage. Elle jouerait son rôle à la perfection, allant même jusqu'aux faux sourires, se dégoûtant elle-même. Ca lui donnerait même envie de vomir. Mais elle garderait son sang froid. Mais si par malheur on l'énervait trop... Mauvaise idée, oui. Quand elle explose, en plus d'être très violente, elle oublie toute discrétion, elle devient incontrôlable. Sans doute qu'à trop contrôler sa colère et se forcer au calme elle n'arrive plus à se retenir dans ces moments.

Elle semble réfléchie, mais quand la situation dérape ou prend une tournure inattendue elle aime prendre des initiatives. Même imprudentes. Surtout imprudentes si elle estime que le risque en vaut la chandelle. Par contre, elle fait très attention à son entourage, et tentera de ne pas les mettre en danger. On ne dirait pas ainsi, elle semble froide, indifférente, mais elle veille inconsciemment sur son entourage. Alors imaginez quand elle est attachée à quelqu'un... Elle se montre alors très douce, protectrice et aimante, en plus de sourire naturellement.

La vampire qu'elle est a été habituée à avoir une alimentation “normale” sans sang mais.... Des fois il arrive qu'elle perde le contrôle. Elle ne sait pas pourquoi. La colère ? La haine ? Peut-être, mais elle a eu certaines de ces crises avant l'assassinat de sa famille et donc avant qu'elle n'emmagasine tout ça en elle. Et dans ces moments où elle n'a aucun contrôle elle peut vider une personne de son sang sans s'arrêter, voulant plus de sang encore et encore. C'est rare, ça ne lui arrive que très très rarement. Et c'est aussi aléatoire que rare. Elle n'a aucune idée du comment du pourquoi ça se déclenche mais c'est toujours quand elle a des émotions fortes. Ce n'est pas la vue du sang qui lui fait ça. Bon il ne faut pas non plus pousser le bouchon trop loin quand il est question de sang mais ce n'est pas en voir ou en avoir sur ses vêtements qui provoquera une crise. Et heureusement les rares fois où c'est arrivé on ne lui a laissé le temps de tuer personne même si elle s'est quand même senti coupable par la suite.


Il était une fois une petite fille. Elle vivait heureuse. Bon, sa vie n'était pas parfaite. Il y avait des hauts et des bas, mais c'est comme ça la vie. Parfois, il y en avait qui se moquaient d'elle parce qu'elle était une vampire et la traitait d'impure. Ca lui faisait mal, parce que pour elle, ce n'était pas la race qui dictait la pureté mais le coeur. Non ? Oui, elle était très innocente et naïve, cette petite fille. Sans doute la faute à ses parents. Ils faisaient tout pour la préserver de la cruauté du monde. Et la chute n'en fut que plus dur quand tout se brisa. Mais chaque chose en son temps.

Ses parents... C'était ses héros. Ils avaient vécus la guerre, et avaient survécus. Ils étaient forts. Et ils étaient bons. Auréliane, car il s'agissait bien d'elle, avait vu des survivnts de guerre qui continuaient de radoter, maudissant contre le camp qui était leur ennemi. Les impures comme les pures. C'était... effrayant. De voir tant de haine... Mais elle ne leur en voulait pas. Elle ne comprenait pas comment ils avaient pu en arriver là mais elle était bien trop gentille pour ne pas voir de bon en eux. Elle en voyait même chez les nobles ! Même si eux.. C'était souvent plus difficile. Pour elle, c'était un peu les méchants de l'histoire, avec leurs impôts, leurs absence de pitié... Mais un méchant ne peux pas être totalement méchant après tout... si ? Bref. Ses parents, eux, ils étaient incroyables. Ils étaient si gentilles... Elle se sentait presque méchante à côté d'elle. Ils la grondaient gentiment quand elle disait du mal des nobles, lui expliquant qu'elle ne pouvait pas comprendre à son âge. Et elle se demandait comment ils faisaient pour être si compréhensifs. A sa première crise où elle se mit à vouloir boire du sang, encore et encore, ils la calmèrent, la consolèrent, la bercèrent, lui expliquèrent que ce n'était pas de sa faute. Elle oublia, cet incident, ou presque la culpabilité restant malgré tout. oui, ils étaient vraiment compréhensifs.

Avec une famille aussi aimante, elle devint très famille. En plus, sa famille était nombreuse, justement. Elle était la deuxième-née. Mais elle ne voyait pas souvent son grand-frère. Il travaillait assez loin. Ses parents lui disaient que c'était pour aider la famille, mais elle ne comprenait pas. La famille allait très bien, tout le monde était heureux... En fait, le plus dur c'était de tout le temps déménager. Pourquoi ? Mais elle suivait le mouvement. Elle se sentait responsable de ses petits frères et soeurs quand son aîné était pas là. Car dans ces moments-là, c'était elle la grande. Elle devait montrer l'exemple. Etre une bonne grande soeur. Et elle l'était. Elle était aussi très têtue, impossible de profiter de sa gentillesse, et de toute façon sa fratrie l'aimait trop pour lui jouer des tours. Sa vie prit une tournure différente quand elle surprit une étrange conversation entre ses parents.

"Il faut encore partir, ils vont nous trouver." "On ne peut pas laisser ces nobles approcher... Ils ne doivent pas faire du mal à notre famille..."

Qu'est-ce que cela voulait dire ? Elle avait tout de suite compris avoir entendu ce qu'il ne fallait pas et s'était recouchée en vitesse, sur la pointe des pieds pour ne pas se faire repérer. Les jours passèrent sans qu'elle ne repère aucun écho à cette discussion. Elle avait 12 ans. Petit à petit elle oublia ça, se disant qu'elle s'était fait des idées. Elle avait surpris une simple discussion. Et ce n'était pas le moment de s'imaginer des choses aussi inquiétantes ! Non, car alors qu'elle venait d'avoir 13 ans depuis un mois ou deux, un nouveau petit frère rejoignit la famille. Elle n'était plus une enfant mais déjà une jeune femme. Elle était très responsable et ses parents lui confiaient sans crainte la garde de la maison. Même si petit à petit, ils étaient de moins en moins absents, comme s'ils craignaietn qu'il arrive quelque chose quand ils n'étaient pas là. Mais ça, elle ne le remarqua pas. Elle prit un petit travail, quelque chose de très contraignant, sa famille était de caste assez basse et n'avait pas accès aux meilleurs métiers. Mais elle n'eut pas le temps de se fatiguer longtemps à la tâche de toute façon. Car un jour ce qu'elle découvrit en rentrant chez elle changea toute sa vie. Les corps de sa famille alignés devant sa maison qui brûlaient. Tellement défigurés qu'elle devait procéder par élimination pour les reconnaître. Il y avait aussi son grand frère, cet assassinat ayant comme par hasard eu lieu quand il était en visite.

Son premier réflexe fut... pitoyable. Mais humain. Ou vampire en l'occurrence. Elle pleura devant les corps, n'osant même plus y poser les yeux. Elle pleura tellement qu'elle crut qu'elle allait se déssécher. Elle pleura des jours durant, personne ne réussissant à la faire bouger. Puis, elle se releva. Tituba. Qui ? QUI ? Qui avait osé commettre ce carnage ? Les gens l'évitaient au village, elle faisait après tout partie de "la famille maudite". Elle erra, guettant les rumeurs. Elle apprit ainsi que c'était la noblesse. Les rumeurs disaient aussi que c'était parce que sa famille possédait des informations confidentielles qui auraient pu déteindre sur la réputation de la noblesse. N'importe quoi ! Quoique... Et si ses parents... Peu importe ! Ca ne changeait rien à cette hécatombe ! Ils devaient payer... Elle continua à errer mais... plus de la même manière. Sans s'en rendre compte, elle attira d'assez importants ennuis à son village, car.. elle s'était mis à attaquer les nobles qui y passaient. Il y eut des morts.

Celui qui l'arrêta ne fut pas un noble, ou un chevalier mais plutôt quelqu'un du... Prisme ? Qu'était-ce encore ? Elle l'écouta silencieusement. Un complot ? Pas étonnant ! Si ça pouvait lui permettre de détruire la noblesse, aucun problème ! Evidemment qu'elle rejoignait l'organisation ! A peine âgée de 14 ans (très jeune pour un vampire) elle devint une recrue, se révélant une très bonne élève. Elle obtint son nom de code à 18 ans. Par Purple, sous les ordres de qui White, le chef du Prisme l'avait placée.

Elle enchaîna donc missions sur missions, déchaînant parfois la colère de ses supérieurs quand elle se la jouait un peu trop solo alors qu'il ne fallait pas, justement. Mais la plupart du temps, elle était une bonne agente, qui accomplissait à bien ce qu'on lui demandait. Son problème c'était les risques qu'elle prenait mais soit. On lui confiait aussi bien des missions d'espionnage ou d'infiltration, et plus rarement un travail d'assassin.

Et un jour dans la rue.... Elle vit un gamin qui volait sur le marché. Vilain garnement... Bon vu comme il avait l'air maigre... Elle comprenait, elle lui achèterait avec plaisir la pomme qu'il venait de voler, mais pour ça, il faudrait déjà qu'elle le rattrape. Et en le saisissant par le poignet, elle eut un choc en voyant son visage. Tant qu'elle le lâcha. Non... Ce n'était pas possible... Ces yeux... C'était les même que... son dernier petit frère... I-impossible... Elle ne pouvait pas... Pour la première fois depuis des années l'espoir l'envahit. Elle le poursuivit et eut confirmation en voyant le collier à son coup. Ce pendentif... Elle avait le même, comme tous ses frères et soeurs.. Sa mère en offrait un à chacun de ses enfants. Elle, elle le portait en boucle, à l'oreille droite. C'était bien lui, son petit frère. Aujourd'hui, il habite avec elle. Elle eut vraiment du mal à le convaincre, mais Auréliane est quelqu'un de très têtu. Il accepta sans doute plus par réflexe de survie m'enfin. Elle était bien prête à gagner sa confiance petit à petit, peu importe le temps que ça prendrait. Et elle progresse. Et aussi à venger les choses horribles qu'on a du lui faire. Mais surtout à prendre soin de lui.

Pseudo: Athenalle, Yosa.
Âge: /
Comment as-tu découvert le forum: En participant à sa création.
Commentaire:


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Auréliane Rainsworth - fiche
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Fiche technique de Lion Damon [ Validée ]
» Fiche Technique d'Ryuuma !
» [Validée]Fiche Technique de Krone Takeshi
» Fiche technique et news de Stay with me
» Fiche Technique de Minami

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
City of lies RPG ::  :: Présentations :: Présentations validées-
Sauter vers: