Partagez|

Quand le Bleu est synonyme d'innocence et d'Ange; Hagielzeael Leroy [ Finie]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Habitant
Habitant

Messages : 17
Date d'inscription : 20/09/2017

avatar

MessageSujet: Quand le Bleu est synonyme d'innocence et d'Ange; Hagielzeael Leroy [ Finie] Ven 22 Sep - 21:47
Hagielzeael Leroy


Il est un ange, il sait donc voler. Malheureusement, à cause d’un accident quand il était très jeune, il s’est gravement blessé à l’une de ses ailes. Depuis il peut voler pendant que quelques heures avant de devoir se poser, dû au retour de la douleur.

Il a apprit jeune à se défendre avec des petites armes, comme la dague ou le couteau. Il sait aussi extrêmement bien utiliser d’un arc, et on dit que jamais il ne rate sa cible, peu importe de l’oeil avec lequel il tire.

N’ayant pas vécu un passé très rose, Hagielzeael a développé une certaine peur et paranoïa face aux inconnues et le fait d’être laissé seul. C’est pour cette raison, que vous le verrez le plus souvent possible, voir même tout le temps, avec un certain Chevalier du nom de William Chandler Taylor, Liam pour les intimes. Notre bleuté le considère comme son dernier point d’encrage entre sa peur et la dépression.

Mais il est aussi la personne de qui, Zeael, est tombé amoureux! Il doit être le seul des deux à avoir pris conscience de ses sentiments à l’égard de l’autre et à avoir les accepter. Mais n’oubliez pas! Zeael est un ange, il connaît aussi très bien Liam, et de ces fais-ci, jamais il ne fera le premier pas vers une potentiel relation amoureuse entre eux. Il veut être sur que ce soit réciproque avant de risquer de se faire déchu pour un amour à sens unique.

Age : 24 ansRace: AngeOrientation: Homosexuel
Métier: FleuristeGroupe: HabitantSource: OC de Kikyo Tora

Hagielzeael est un ange particulier. En effet, ses oreilles sont un peu plus pointu que celles de ses semblables et ses yeux possèdent deux couleurs différentes, l’œil droit est d’un noir hypnotique, tandis que le gauche est d’un bleu claire lumineux. Ses cheveux aussi sont différents de ceux qu'on voit d'ordinaire! Une partie est d'un bleu claire, un peu pastel, et l'autre est d'un noir corbeau, leur couleur d'origine.

Mise à part ça, Hagielzeael est un ange de taille assez moyenne pour pas dire légèrement petite, et possède deux ailes d’un blanc immaculé, qui sont de taille plutôt moyenne, ainsi qu’une auréole. En général, Zeael aime s’habiller de façon assez simple, lui permettant de bouger au tant qu’il le veut, sans le gêner. C’est-à-dire d’une tunique bleu marine aux bordures et broderies argenté, d’une ceinture noire, dans laquelle il cache une dague, d’un pantalon en toile noir, et d’une paire de botte en cuire noire. Mais ce qui vous permettra de le reconnaître dans une foule, ce sont des couronnes de fleurs qu’il porte tout le temps, même si leur composition varie selon la saison et la cueillette du jour. Il possède aussi une boucle d’oreille en jade à l’oreille gauche, qui avait appartenu à Elerinna, sa meilleure amie.

Comment vous décrire Hagielzeael niveau caractère… Ses frères et sœurs vous diront qu’il est quelqu’un de confiance, drôle, patient, généreux, affectif et tactile avec les personnes qu’il aime. Tandis qu’Elerinna vous aurait sans doute décrit son meilleur ami angélique comme quelqu’un de très curieux, aimant faire des blagues, mais sachant se montrer calme et d’une sagesse à toute épreuve quand le moment est opportun.
Tandis que William arriverait plus facilement à vous le présenter. Il vous dirait que c’était auparavant un ange souriant, plein de vie, farceur, surtout au près des personnes qu’il juge méritant d’une blague (bonne comme mauvaise d’ailleurs), rêveur. Bref il était un véritable phare de joie et d’énergie avant la mort d’Elerinna. Mais qu’au fond il est quelqu’un qui est très sensible, se souciant de son prochain et d’insouciant, faisant parfois confiance un peu trop vite aux mauvaises personnes. Bref de quelque chose d’incroyablement pur dont il a envie de protéger de toutes les horreurs futurs.

Mais qu’en est-il vraiment? Oui Zeael est, certes, quelqu’un de joyeux, blagueur, gentil, innocent, rêveur, protecteur, curieux, qui croque la vie à pleine dent. Mais sa bonne humeur et son sourire peut parfois être aussi le masque qu’il créait au fil des années pour se protéger et cacher sa peine à la vue des autres, ne voulant pas les embêter avec ses propres problème. Il est aussi devenu après la mort d’Elerinna, très secret, ainsi que paranoïaque sur les bords, les paroles et les menaces de Joshua gravées au plus profond de son esprit. Cette paranoïa se traduit en général par un peur inconditionnelle de la solitude, et une grande nervosité quand il se trouve loin de son noble préféré ou de ses zones de conforts, aka sa maison, sa boutique et leurs environnements proches. Dans ces environnements-ci, il redevient l’ancien ange farceur souriant et généreux, qu’il était par le passé.  

J’aurai aimé vous racontez une vie heureuse, simple, sans problème mineur pour celle de Hagielzeael Leroy. Mais la vérité est tout autre, moche, horrible, et déprimante. Il avait vu le jour dans une famille d’ange prônant la perfection. Et selon eux, Hagiel était tout sauf parfait. Ses oreilles trop pointues, et ses yeux vairons dont un très sensible à la lumière. Il n’en fallait pas plus qu’il soit rejeté par sa mère et son père. Mais pas par sa grande sœur Rubiel, qui l’éleva et l’aima de tout son cœur, alors que son grand frère préféra le martyrisé à chaque occasion.

L’une d’elles se présenta le jour de son 5ème anniversaire. Raguel lui jeta une teinture magique sur ses beaux cheveux noir corbeau, avant de fuir en riant de sa méchanceté alors que Rubiel arrivait pour protéger leur cadet, qui s’était mis à pleurer en voyant sa chevelure devenir d’un bleu claire. Elle arriva partiellement à retirer la coloration mais une partie resta définitivement colorée. Ne pouvant laisser son petit frère dans un tel état, et d’être potentiellement pris un peu plus pour cible des moqueries, elle lui fit une nouvelle coupe de cheveux spécialement pour lui. Elle était à la fois moderne, originale et mettait en avant son magnifique œil bleu, tout en protégeant partiellement le noir des rayons douloureux du soleil.

Quatre ans plus tard, comme chaque membre de la famille Leroy, Hagielzeael s’occupait des pégases du ranch que dirigeaient la famille depuis des générations, et leur élevage de pégases était reconnu dans tout Aenea. Alors qu’il aidait Rubiel à entraîner les pégases de la famille, Raguel fit une horrible blague, faisant peur aux chevaux ailés. Celui sur lequel Hagiel se trouvait, car encore maladroit avec ses ailes pour voler correctement, se cabra violemment, le faisant tombé de son dos. Il chuta dans un parc boisé, où il se cogna plusieurs fois sur des branches violemment, blessant son aile droite, jusqu’à l’a lui cassé sévèrement, avant de finir sur le sol, inconscient.
Quand il se réveilla, il se trouvait dans une chambre luxurieuse et inconnue, et à ses côtés se tenait une petite fille aux longs cheveux de couleur chocolat, et aux longues oreilles pointues.

« Oh ! Tu t’es enfin réveillé, fit cette dernière avec douceur, puis en le voyant commencer à paniquer, elle reprit rapidement, inquiète. Hey ! Hey ! Bouge pas comme ça… Tu n’as rien à craindre ! Tu es en sécurité ! Arrête tu vas te faire mal avec ton ai…

-Aie, s’écria Hagielzeael en bougeant maladroitement son aile blessée.

-Ah ! Tu vois ! Maintenant reste tranquil et rallonge toi veux-tu, gronda gentiment la petite fille de son âge, en le bordant à nouveau.

- O-où suis-je ?? Qui es-tu ?? Où est grande sœur Rubiel, demanda-t-il en se laissant faire. Que m’est-il arrivé ??

- Je suis Elerinna Di Nebula, et tu es chez moi, au Manoir Di Nebula. Je sais pas qui est ta grande sœur mais on t’a retrouvé dans notre petit bois du Parc, inconscient, blessé de partout et ta magnifique aile cassée… On a fait venir un médecin et il t’a soigné. Ça fait 3 jours que tu dors profondement. Tu nous as fait peur en tombant du ciel comme ça ! Je croyais que les anges savaient voler, moi !

- On-on sait voler ! Mais, moi, j’ai encore du mal… Et je risque plus de voler et m’entraîner avant un long moment maintenant.

- T’en fais pas ! Avec du repos et dans deux semaines tu pourras à nouveau voler haut dans les cieux, l’encouragea la petite elfe.

- Tu crois, demanda avec espoir le petit ange bleu.

-Bien sûr ! »

Les jours passèrent doucement et les deux enfants se lièrent joyeusement d’amitié. Elerinna venait le voir tout les jours avec des livres pour qu’il ne s’ennuie pas, et de temps en temps avec des fleures pour lui faire des couronnes. Elle lui apprit comment faire tandis que Zeael lui racontait sa vie à la maison, comment il aimait s’occuper de ses cadets et des pégases de leur élevage. La jeune fille adorait l’écouter lui décrire ses petits frères et sœurs ainsi que leur annecdotes, comme comment Hamaliel et Hazel avaient mis la cuisine sans dessus dessous pour trouver leur petits casses croûte préférés, des biscuits sablés et la confiture, ou comment Rananiel avait fait rentré une horde d’animaux sauvage dans le salon sous prétexte que l’orage dehors était trop dangereux pour eux.
Quelques jours plus tard, Rubiel finit par le retrouver et en voyant l’état dans lequel Raguel avait mis son petit Zeael, elle ne put s’empêcher de tomber à genoux devant lui et de mettre à pleurer, tout en s’excusant encore et encore. La voyant se mettre dans un tel état, Elerinna et ses parents demandèrent des explications. L’aînée de Zeael leur raconta, alors, tout, le traitement que subissait son petit frère à cause de ses adorables «  imperfections » et de l’acharnement mauvais de Raguel sur ce dernier. Elle déclara aussi qu’elle était prit entre deux feux, elle devait ramener son petit Ange innocent chez eux pour que tout cela recommencent et finissent bien pire encore, et son devoir de grande sœur aimante envers son cadet ne pouvait laisser ça se passer. Comprenant la situation, les Nobles proposèrent, alors, de garder Hagielzeael au près d’eux. comme étant leur pupille. Il serait alors élevé comme un noble, dans les meilleurs condition. Face à un acte d’une telle générosité, Rubiel accepta avec l’accord d’Hagielzeael ainsi que d’une promesse à ce dernier, elle lui enverra toujours du courrier pour lui donner des nouvelles de tous le monde.

Quelque mois plus tard, la famille Di Nebula emmenèrent les deux enfants voir une autre famille de noble, semblant être leurs amis, les Taylor. Elerinna l’emmena voir son autre meilleur ami, un certain William Chandler Taylor, le fils de la famille. Il aperçut un jeune garçon brun, il lui fit un joli sourire avant de le perdre rapidement face à l’ignorance de ce dernier et de sa question :

« C'est qui le type à plumes là ?
- Le meilleur ami de la princesse et accessoirement le protégé du père de cette dernière, cracha-t-il à son tour, sur la défensive. Et toi, crétin de noble, t'es qui ? »

Il ne leur en fallait pas plus pour qu’ils se jettent l’un sur l’autre pour se battre comme des forcenés. Hagielzeael ne voulait pas perdre face à un petit noble prétentieux qui se croyait mieux que tout le monde. Mais ce n’était peut-être pas l’avis d’Elerinna qui les arrêta en les tirant, à chacun, par l’oreille avant de les gronder sévèrement, en les accusant d’agir comme deux gamins de quatre ans. Suite à cette rencontre haut en couleur, les suivante n’en furent pas moins agitées, bercées entre disputes, chamailleries et farces en tout genre. Mais avec le temps, ils firent la paix et devinrent très vite un trio étonnant, inséparable et prêt à tous les uns pour les autres. Le retour des 3 mousquetaires en somme ! Toute fois, c’est ce que montrer Hagielzeael. Car au fond, il commençait à ressentir de drôle de sentiments en vers Liam, des sentiments qu’il ne devrait ressentir que pour une jeune fille. Prenant peur de la situation, il se confia à sa chère sœur Rubiel. Cette dernière lui expliqua qu’en effet c’était belle et bien de l’amour qu’il ressentait pour le jeune noble, mais qu’il ne devait pas avoir honte de ça. L’Amour, selon elle, était un sentiment pur et fort, et qui ne se commande pas. Et même si son petit Zeael aimait définitivement les hommes, jamais elle ne le jugerai et l’aimerai comme il était, comme avant et comme toujours. Elle rajouta qu’il était de même pour Samiel, Saraqiel, Thiriel, Remiel, Hazel, Hamaliel et Rananiel, ses frères et sœurs cadets, et même de Raguel, Dichael, Amiel, Mère et Père. Rassuré par les mots de Rubiel, Hagielzeael se sentit plus serein et en paix avec lui-même. Mais il préféra garder secret ses sentiments pour Am-Am, comme il aimait l’appeler pour l’embêter, face à Liam et Elerinna. Il ne voulait pas les perdre à cause de ça, n’étant pas sûr que leur réactions soient le même que celles de ses frères et sœurs.

Quelques années plus tard, Hagiel prit l’habitude d’accompagner Elerinna en ville pour leur journée shopping. L’une dévalisait les boutiques de vêtements, de chaussures et d’accessoires, tandis que l’autre achetait sans compter livres de cuisine, de jardinages, Guide sur les animaux, Romans d’amour, d’aventure, de légendes et de contes. C’est durant cette sortie pour le moins ordinaire qu’Hagielzeael fit la rencontre d’un personnage singulier. Il portait, ce jour-là, une tunique blanche aux broderies bleues claire et argent, un pantalon en toile noires, ses bottes en cuirs noire et une de ses couronnes de roses blanches que lui avait faite sa douce Elerinna, une tenue qui lui allait bien et qui mettait en avant son côté pur et innocent, tout en restant masculin, comme le lui avait dit cette dernière, le matin même. Et lors qu’il faisait une dernière fois le tour des romans de contes, il tomba nez à nez avec un jeune homme, un ange déchu à en juger par ses longues ailes noire et l’absence flagrante d’auréole au dessus de sa tête. Ce dernier tenait dans l’une de ses mains le même livre que notre bleuté avait saisit un instant plutôt. Étant la suite d’une des séries d’un auteur qu’affectionnait particulièrement Zeael, il se mit à discuter joyeusement avec le déchu, passant autre cette idée que cette race n’avait de bon que leur nom d’Ange et qu’ils étaient extrêmement mauvais. Il apprit que ce dernier s’appelé Joshua et qu’il était un grand passionné de romans en tout genre comme notre ami ailé. Ils durent se séparer quand Elerinna vient chercher son ami dans la librairie pour rentrer à la maison, car il commençait à se faire tard. Hagielzeael et Joshua se promirent de se revoir très vite afin de pouvoir échanger leur avis sur leur dernières lectures, avant que le bleuté ne payent ses achats et ne file rejoindre son elfe adorée. Cette dernière le mit tout de même en garde, ne le « sentant » pas ce jeune garçon, en apprenant que son meilleur ami allait bientôt le revoir. Et après plusieurs rendez-vous et rencontres diverses, l’ange compris alors la mise en garde de sa Princesse des Étoiles. Plus il découvrait Joshua King, plus ce dernier lui faisait peur. Il devenait de plus en plus envahissant, possessif et tactile avec lui, comme si il était SA propriété et que personne n’avait le droit de le regarder ou de le toucher ou de lui parler, à part lui, cela le mettait très souvent mal à l’aise si ce n’était pas effrayé face à une telle attitude. Il se confia très vite à sa belle Ele qui le rassura en lui disant qu’à partir de maintenant ils allaient tout faire pour le tenir éloigné de lui.

Les jours, les mois et les années passèrent doucement, tranquillement. Hagielzeael avait retrouvé un calme dans ses habitudes mais après la rencontre avec Joshua, il préféra apprendre à se défendre au cas où il rencontrerait une nouvelle fois le même type de personne. Il apprit à tirer à l’arc et à se battre avec des petites lames, comme des dagues. On remarqua, alors, rapidement cette capacité à ne jamais rater sa cible, que se soit avec un arc et des flèches, ou des lames de jets, que ce soit avec son œil saint ou celui sensible à la luminosité. Il était, selon ses professeurs, un petit génie dans son genre. Mais étant principalement pacifiste, il préférait lire et faire des bouquets ou des couronnes de fleurs. Puis un jour, Elerinna découvra que ses parents et ceux de Liam les avaient promis l’un à l’autre depuis tout petit. Bien évidement, elle leur confia sa découverte. Si William et Elerinna se disputaient pour ce mariage, arrangeant parfaitement Liam qui aimai visiblement la demoiselle, Hagiel lui se sentais poignardé en plein cœur par cette nouvelle. Avec le temps son amour pour le noble n’avait cessé de grandir et il était plus grand que jamais. Et les actions de ce dernier lui briser le coeur un peu plus chaque jour. Pour cacher cette peine immense, il se mit aussi dans la dispute argant contre l’un puis l’autre, car au fond… Il se sentais aussi trahis par cette meilleure amie. Et quand les disputes ne sont pas d’actualité dans leur Trio, Hagielzeael avais réussi à mettre en place un masque de sourire et de blagues, cachant, derrière cela, ses larmes et son amour à sens unique.

Puis un jour, le malheur revint frapper à la porte de la vie de notre ange bleu. Un soir où lui et ses amis s’étaient violemment disputés, pire qu’à leur habitude maintenant, on retrouva Elerinna assassiner dans une sombre ruelle tard dans la nuit.
La nouvelle détruisit le moral de Hagielzeael, il n’arrêtait pas de se remémorer les derniers moments qu’il avait passé avec celle qui fut, au final, sa lumière et son espoir. Il avait perdu celle qu’il considérait comme ça propre sœur, celle qui l’avait toujours aider quelle que soit la situation ou le problème. Chaque jour, il pleurait, s’accusant la mort de celle qui fut son « Ange » gardien. Même les parents d’Ele’ ne purent l’aider, le regardant doucement sombrer dans la dépression et la culpabilité.
Le jour de l’enterrement de sa Princesse,c’était comme si il avait épuisé toute les larmes de son corps, comme si il était à nouveau vide, creux, il ne lâcha aucun son, aucune parole de toutes la cérémonie. Il ne releva pas la tête quand son Protecteur et sa femme lui parlèrent avec Liam. Il entendait les mots mais il continuait de fixer impassiblement la tombe de son amie. Ils leur donnèrent une des boucles d’oreilles d’Elerinna à chacun, celles en cristaux de jade pur, celle qu’elle chérissait au plus au point, celle qu’ils le lui avait offerte pour son 17ème anniversaire, argant qu’elle aurait voulu qu’ils les ai, en souvenir d’elle. Il porta son regard vairon sur la boucle déposée dans sa main. Ce fut comme un choc, les larmes revinrent inondé son viage, il tomba à genoux, devant la tombe de son étoile, hurlant et frappant le sol devenu boueux par la pluie qui n’avait cessé de tomber. Il criait, s’égosillait à en perdre la voix, son chagrin, son désir que ce ne soit qu’un cauchemar et qu’il allait bientôt se réveiller, que rien n’ était vraiment réelle, qu’il voulait qu’on lui rende son étoile, sa princesse, son «  ange gardien ». Mais rien n’y fit. Il était toujours là, agenouillé, la tête rivée au sol, devant la stèle  de son amie, couvert de boue et trempé jusqu’aux os, avec Liam derrière lui.
Il finit par partir plusieurs heure pour rentrer chez lui, chez eux, vidé de toute son énergie et de ses larmes. Il ne prit le temps que de se changer, car, après tout il faut toujours être présentable et bien habillé quand on sortait, c’est ce qu’elle lui disait tout le temps. Il remit la tenue qu’adorait Elerinna voir sur lui. Celle avec la tunique blanche et ses borderies bleues et argent, le pantalon en toile noir et ses bottines. Quand il arriva devant son miroir, il s’y fixa un instant avant de déposer un regard larmoyant sur la dernière couronne de fleur que lui avait faite Elerinna. S’en était une avec des roses aux tons pastel et dont quelques unes étaient d’un blanc pur. Elle le lui avait faite le jour de sa mort. Il tendit une main tremblante pour s’en saisir avant de se rappeler d’une de ses paroles :

« Hey Zaza ! Tu sais que tu devrais t’attacher un peu plus souvent les cheveux ? Ça te va si bien le visage dégagé… Et puis tu as de si beaux yeux. À Yue, les paroles de tes parents ! Ils sont fous de critiquer une obsidienne et un topaze si magnifiques ! Moi, je les adore… Dis ? Tu me promets que tu t’attachera plus souvent les cheveux, que je puisse les voir, hein ? Dis ? Tu promets ? »

D’un geste violent, il attrapa sa brosse à cheveux et se noua les cheveux avec un ruban blanc qui traîner non loin de lui, sur sa table de chevet. Celui avec lequel Ele’ aimait lui attacher les cheveux. Puis il prit délicatement sa couronne de roses fragiles avant de se diriger d’un pas décidé vers sa grande fenêtre. Il l’ouvrit rapidement avant de sauter de son balcon, ouvrant grand ses ailes. Il avait besoin de se vider la tête et voler lui offrait toujours cette possibilité… Enfin jusqu’à ce que sa vieille blessure à l’aile ne reviennent lui faire des siennes et ne le force à se poser et à continuer à pied…

Le soleil avait quitté le ciel depuis longtemps déjà, et Zeael se laissait mener par ses pas, sans réfléchir, essayant de tout oublier, sa douleur, sa perte, sa tristesse, sa culpabilité, son passé et son amour impossible. Il voulait juste oublié et avoir enfin la paix dans tout ce chaos infernal. C’est à cause de cette inattention, qu’il n’entendis pas le nouvel arrivant dans la ruelle où il se trouvait, celle-là même où on avait tué son Étoile. Il sursauta violemment en entendant cette voix, qu’il aurait cru ne plus jamais entendre, celle de Joshua :

« Que t'arrive-t-il mon chaton? Pourquoi ses larmes ?

- Joshua, s’écria Hagiel, en se retournant violemment et sentant la peur commencer à s’infiltrer dans ses veines. Qu'est ce que tu fais-là!

- Mais... Je veille sur la personne que j'aime, répondit-il avec un doux sourire, comme si c’était normal. Et je la retrouve ici, dans cette lugubre ruelle à pleurer une noble qui ne le mériter pas…

- Tais-toi! Tu ne sais rien d'Élérina, commença à s’emporter l’ange bleu, se plaquant les mains sur les oreilles. Je t'interdis de parler d'elle! Elle m'a sauvé et prot...

- NON, le coupa-t-il violemment, avant de se reprendre, plus calmement. Non. Elle t'as fait croire qu'elle t'aimait mais elle te gardait pour elle parce que c'est bien pour une petit elfe noble d'être proche d'un ange après tout... Elle s'est servie de toi! D'ailleurs c'est grâce à moi si tu es enfin libre Hagielzeael.

- Hein?? Qu'est ce que tu racontes ! On l'a assassiné de sang froid !

- Justement mon petit ange! C'est moi qui l'ai tué... Pour toi! Pour ta liberté... Pour que tu me reviennes enfin! Plus jamais elle ne pourra t'enfermer chez elle, comme un magnifique oiseau en cage…

- Tu es complètement cinglé Joshua ! Tu as tué ma meilleure amie ! Celle qui était ma lumière !

- j'ai fais ça pour nous! Pour notre bonheur ! Sans elle entraver de notre destin, nous allons être enfin heureux ensemble !

- Tu n'es qu'un assassin Joshua ! Jamais je ne t'aimerai! Comment le pourrais-je ! Tu as tué Elerinna ! Monstre!

- Tu dis ça sous le coup de la colère mon chaton.. tu ne le pense pas vraiment... Et puis! Tu verras, en me suivant, tu vas ouvrir les yeux et tu verras à quel point notre amour est pur et infini ! Mon aimé, aller, viens, rejoins – moi...

- NON! JAMAIS! VA-T-EN! Jamais je n'aimerais le meurtrier de Elerinna ! Plutôt me couper les ailes que de te suivre! »

Il ne s’arrêta de crier son refus que lorsqu’il reçut une puissante et violente giffle qui l’envoya valser un peu plus loin dans la ruelle. L’angelot se releva lentement sur ses coudes, tremblant, avant de lever son regard sur le ténébreux, apeuré, par la tournure de la situation.

« LA FERME, hurla le déchu en s’approchant lentement du bleuté, la colère s’entendant clairement dans sa voix grave. J'AI FAIT CA POUR TOI MON AMOUR ! Mais tu ne me laisse plus le choix... Rejoins moi, c'est la dernière fois je te le demande gentiment, Hagielzeael.

- Non! Non, répondit Hagiel, la voix tremblante, essayant de ramper loin de l’ange noir. Nooon... Je ne veux pas! Laisse moi !

- Alors soit... Tu ne me laisse plus le choix, finit-il par déclarer, comme si c’était l’unique solution. Je préfère te tuer que te savoir dans les bras d'un autre Hagielzeael.

- Non! Nooon! Lâche-moi ! Recule ! À l'aide!

- Adieu mon aimé, repirt-il la voix blanche d’émotion, son épée dégainée et levé haut vers le ciel nocturne, prête à pourfendre Hagielzeael. »

Ce dernier s’était retourné, face à sa mort imminente, se protégeant de ses bras et de ses ailes. Il ne vit pas William sortir de sa cachette et mettre en déroute Joshua, d’un bon crochet du droit à la mâchoire. Entendant le bruit de son épée heurter le sol, Zeael rouvrit ses yeux et vit son ami devant lui, le protégeant de son corps du fou furieux. Joshua se massa la joue blessée, il cracha un peu de sang avant de se relever et de fixer le duo :

« Je vois! Je n'ai pas encore briser toute les chaînes qui t'entrave, mon bel oiseau... Je reviendrai ne t'en fais pas... Tu seras libre à jamais et enfin nous pourrons filer le parfait amour, mon aimé ! Je reviendrai, soyez en sûr! Et je te tuerai William Chandler Taylor ! Tu m'entends ! Je ne te laisserai pas me voler MON ANGE BLEU! JAMAIS ! IL EST À MOI! À MOI! »

C’est en hurlant ces dernières paroles que l’ange déchu attrapa son épée avant de s’enfuir en volant, loin dans la sombre nuit. Du côté des deux amis, William se tourna vers l’ange, inquiet pour lui, tendant sa main vers ce dernier. Celui-ci la frappa avant de s’éloigner un peu, tremblant et pleurant. Il avait raison depuis le début, il était le responsable de la mort de sa meilleure amie, la raison de son décès. Le jeune noble ne comprit l’attitude de son ami que lorsque ce denier s’excusa encore et encore, recroquevillé sur lui-même, pleurant et tremblant. Liam tenta une nouvelle fois de l’approcher, et ne voyant pas de rejet de la part du bleu, il le prit contre lui, le berçant, essayant de le réconforter. Jamais il ne l’avait vu ainsi, si détruit et perdu. Lui qui le voyait toujours comme un phare de joie, de bonne humeur, de malice, solide comme un roc avec son sourire chaleureux, il voyait maintenant fragile, en morceaux, mais toujours aussi pur et innocent...

Suite à cette révélation, les jours, les semaines et les mois passèrent mais Zeael s’était transformé en une véritable loque angélique. Il n’avait le goût pour rien, il ne mangeait plus, ni ne buvait, ni ne dormait la nuit, la peur de Joshua encore bien trop brûlante dans ses souvenirs. Chaque jour avait peur que Joshua ne mette à exécution ses menaces et ne s’en prenne à Liam, ou qu’il vienne pour l’emmener avec lui pour l’enlever, le torturer pour qu’il dise enfin oui, le violer ou pire encore pour le tuer dans son sommeil… Il avait perdu toutes trace de ce qu’il était auparavant, ne souriant plus et se laissant doucement mourir.

Les seuls moments où il reprenait pied dans la réalité, c’était quand Liam venait le voir, s’asseyant à ses côtés. Le savoir près de lui l’apaiser et le rassurer comme rien auparavant ne le faisait. Le noble profitait de son pourvoir sur lui pour le forcer à manger ou à le faire bouger en l’emmenant partout avec lui.
C’est d’ailleurs pour cette raison qu’Hagielzeael assista à une nouvelle dispute entre Liam et son père. Ce dernier voulait à nouveau le marier avec une autre noble. Cette nouvelle bouleversa le début de sa nouvelle stabilité émotionnelle, qu’il venait à peine de reconstruire. Il se sentit poignarder en plein, comme si on voulait bien lui faire comprendre que son amour pour le noble sera, à jamais, impossible. Sans s’en rendre compte, des larmes glissées doucement de ses yeux, alors qu’il fixait silencieusement la nouvelle couronne de fleurs, qu’il était en train de fabriquer.
L’ange ne comprit pas ce quand William l’attrapa par le bras et l’emmena avec lui, loin de son père, le visage transpirant une colère profonde. Tout alla, ensuite, très vite pour lui, il se vit faire son sac et suivre Liam dans sa fugue. Après tout, sans ce dernier l’ange bleu était perdu, et la solitude le tuer à petit feu si ce n’était pas la peur, qui le rongeait encore.

Lors de cette dernière, ils voyagèrent beaucoup, rencontrant moult de personnes, tantôt bonnes, tantôt mauvaise, découvrant des lieux magnifique, bravant ensemble certains dangers. Mais surtout, ils se rapprochèrent davantage, rassurant le pauvre angelot. Si William profitait du voyage pour pouvoir souffler et extérioriser sa peine, Hagiel lui essayait tant bien que mal à se reconstruire. Il ne voulait plus être un poids mort pour son ami, il se devait de « reprendre du poil de la bête » comme il lui disait. Après quelques mois, loin de leurs familles, il réussit enfin à devenir partiellement l’ange farceur et joyeux qu’il était à l’époque. Il avait trouvé sa vocation en vendant, durant leur arrêt dans les villes, des couronnes et des bouquets de fleurs splendides, qu’il cueillait à l’aurore du jour-même. Chaque jour un peu plus ses compositions devinrent populaires au près des habitants et des nobles qui lui en achetaient.
Puis vint un soir où Hagielzeael ressentit l’envie de rentrer chez eux, en observant le ciel étoilé. Il avait certes réussi à faire son deuil mais il pressentait qu’il y arriverait totalement que s’il se recueillait sur la tombe d’Elerinna. Il fit alors part de son envie à Liam qui accepta de rentrer. C’est donc le jour de l’anniversaire de la mort d’Ele que Zeael et Liam furent à nouveau chez eux. Bien que notre ange et son noble se recueillirent toute la journée sur sa sépulture, lui racontant toutes leur péripéties loin d’elle.
Quelques jours plus tard, William décida d’aller rendre visite à sa famille, ne voulant pas gêner durant la réunion de famille des Taylors, Hagiel prit son courage à deux mains et se sépara de son ami, lui promettant de le retrouver chez lui plus tard. L’ange se balada timidement dans les rues de sa ville adoptive, longeant les murs, toujours sur le qui-vive, la peur au ventre de se retrouver nez à nez avec Joshua, qui était désormais recherché par les Chevaliers pour le Meurtre de sa Princesse et sa tentative de meurtre sur lui-même. Il finit par tomber sur la vitrine d’un joaillier, les mains dans ses poches, il en sortit la boucle d’oreille, héritée d’Elerinna. L’ange entra dans la boutique, sur un coup de tête, et en sortit quelque minutes plus tard, l’oreille gauche percée et ornée du bijou en jade. La portant, il se sentit quelque peu plus rassuré et calme.
Au soir-même, Hagiel prit connaissance de la situation de Liam et le soutena dans sa décision de devenir Chevalier. Puisse qu’au fond, à ses yeux, Will’ était déjà un incroyable Chevalier.

Quatre belles années passèrent tranquillement, Hagielzeael acheta, avec l’aide de ses Protecteurs, qui avaient surtout largement insisté et qui ne lui donnaient aucune chance de refuser quoique ce soit, une petite maison, non loin de la caserne et des dortoirs des Chevaliers, et ouvrit sa propre boutique de fleurs. Cette dernière fut baptisé « À la Couronne d’Étoiles », en l’honneur de celle qui lui avait tout appris. Si les deux amis avaient trouvé une routine tranquille qui les satisfaisaient des deux côtés, Zeael redevenu quelque peu paranoïaque en l’absence de Liam durant la nuit. Son sommeil disparaissait automatiquement quand le silence et la solitude prenait place dans sa demeure. La peur se faufilant dans ses veines tel un poison incurable, lui offrant l’illusion d’une intrusion nocturne de chez lui, ou le son de la voix ronronnante de Joshua à ses oreilles. Et la fatigue, qu’il en gagnait, s’en ressentait dans son travail, et pour cause plus d’une fois il manquait de se blesser en faisant ses compositions ou en cultivant ses fleurs dans son jardin et sa serre. Cela n’échappa à William qui profitait de chacune de ses pauses, ses rondes de garde et ses permissions pour venir le voir. Et lors de ses jours de repos il forçait son pauvre ange à aller se reposer, fermant la boutique pour lui. Hagiel l’en remerciait toujours en lui préparant les meilleurs plats qu’il ait jamais goûté, possédant des dons cachés en cuisine.

Le temps filait doucement dans leur train-train quotidien, jusqu’à une après-midi mémorable. Alors que Zeael venait de vendre un magnifique bouquet de rose à un homme accompagné de son petit garçon, au quel il avait offerte une belle rose blanche pour l’anniversaire de sa maman, il reçut la visite surprise de Liam, entrant comme un boulet de canon dans sa boutique tranquille, avant de sauter sur le bleuté pour le prendre dans ses bras et de le faire tourner avec lui, tout content et excité comme jamais. La raison de cette excitation soudaine ? Notre cher ami venait d’être nommé pour faire partie de la garde rapprochée de leur Roi lors d’une de leur sortie, une véritable opportunité pour l’ancien noble. Bien évidement Hagielzeael félicita chaleureusement son ami, le serrant à son tour dans ses bras après lui avoir sauté dessus. Et tout le temps à attendre la sortie, le Chevalier ne manquait pas d’harceler le pauvre fleuriste pour qu’il vienne le voir au discours du Roi. Bien évidement, l’ange le rassurait en lui disant qu’il viendrait mais plus les jours passés, plus il sentait sa patience partir en fumé et décida d’embêter son ami en lui répondant qu’il n’était plus sûr s’il allait venir au final, il avait une boutique à tenir tout de même...

Le Jour-j, l’ange fut tout de même présent, dans la foule, non loin des gardes et de son chevalier. Il lui souriait à chaque fois que leur regards se croisaient. Son cœur se gonflait à chaque fois de fierté et d’amour, après tout il était celui qu’il avait harcelé pour qu’il vienne le voir dans son grand jour ! Non pas une greluche sans cervelle, ou un membre de sa famille, non, lui, Hagielzeael, l’ange farceur ! Même les discours haineux contre le Roi ne lui retira pas sa bonne humeur, mais elle disparut aussitôt quand une flèche fut décoché et vola vers le dirigeant de leur nation. Mais contre toute attente, elle fut interceptée par un chevalier, qui se la reçu dans l’épaule. Quelle fut pas son horreur quand il découvrit que ce n’était autre que William, le courageux chevalier qui s’était interposé. À nouveau, Hagiel crut voir son monde s’effondrait au tour de lui tout comme Liam par le projectile.

Heureusement la blessure n’était pas mortelle, mais elle rapporta au chevalier un ange aux petits soins, le couvant même un peu trop, et inquiet comme pas deux dans tout Aenea. Il dut même se forcer à laisser son guerrier quitté leur maison pour qu’il reprenne son service, même s’il ne se retint pas d’essayer de le faire rester plus longtemps à ses côtés avec toutes les excuses possibles et inimaginables. Et quelle ne fut pas surprise quand il le vit rentré beaucoup plutôt que prévu à leur demeure. Il s’imagina déjà le pire, peut-être que la blessure était encore trop douloureuse pour qu’il reprenne le travail, ou qu’elle venait de lui faire perdre son job, car placée sur un muscle trop important pour ce dernier, que savait-il, pire encore peut-être… Mais la réponse à tous cela était tout autre, il venait de recevoir une montée en grade importante, lui permettant enfin de pouvoir rentrer à la maison tous les soirs. Il pouvait enfin dire adieux à ses horribles cauchemars, son noble venait enfin s’installer définitivement chez eux. Sans plus attendre il lui sauta dans ses bras, riant et pleurant de joie, avant de se reculer en entendant le sifflement de douleur de son ami. Il le fit vite entrait dans son chez-lui devenant leur chez-eux. Maintenant plus rien ne pourrait l’effrayer, pas même Joshua, il allait enfin pouvoir vivre réellement...

Pseudo: Kikyô Tora, Zeael, Hagiel, Satan aussi!
Âge: 20 piges
Comment as-tu découvert le forum: Liam y est pour quelque chose, je crois...
Commentaire: Satan est dans la place! A moi vos jolies petites âmes //PAN// Naaaa je suis une gentille petite ange moi~


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin

Messages : 31
Date d'inscription : 17/09/2017

avatar

MessageSujet: Re: Quand le Bleu est synonyme d'innocence et d'Ange; Hagielzeael Leroy [ Finie] Dim 1 Oct - 22:22
Je t'ai fait attendre mon petit Zaza mais je viens enfin valider ta fiche!
Alors déjà, Zaza il mérite des gros câlins et tout l'amour de Liam pour recoller les morceaux! Ton histoire était agréable à lire, t'as réussi à me faire oublier le fait que c'était long et ça c'est une bonne chose! Sinon tout est OK, c'est complet, il n'y a pas d'incohérences, il n'y a aucune raison pour que je ne te valide pas~ Je te souhaite donc la bienvenue parmi les habitants et t'invite à t'occuper de ta fiche de lien! Je t'invite aussi à t'occuper des images de Liam et à faire vos vavas pour Halloween èwé
Au plaisir de rp avec toi~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Quand le Bleu est synonyme d'innocence et d'Ange; Hagielzeael Leroy [ Finie]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Quand un souvenir du passé ressurgit [Pv Ange]
» Présentation d'un guerrier horrible mais quand on le regard on croirait un ange..
» Quand le soleil illumine ton visage et que tu ressembles à une ange tombée du ciel
» Un schtroumph quand il tombe, il se fait un bleu ? [SCAAR]
» Reshiram l'ange céleste :P Je m'y crois

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
City of lies RPG ::  :: Présentations :: Présentations validées-
Sauter vers: