Partagez|

~ Élisabeth Báthory ou la comtesse sanglante ~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Noble
Noble

Messages : 40
Date d'inscription : 21/09/2017

avatar

MessageSujet: ~ Élisabeth Báthory ou la comtesse sanglante ~ Dim 24 Sep - 2:31
 Élisabeth ♛ Báthory


∆ Tu es née noble et tu as le statut de comtesse.
∆ Tu es membre d’une des familles les plus influentes et les plus proches de la famille royale.
∆ Tu utilises généralement un sceptre, mais tu te débrouilles plutôt bien avec de nombreuses armes. ∆ Tu possèdes une seconde identité nommée Phoenixya.
∆ Des informations supplémentaires sur cette dernière seront dévoilées en temps voulu.

Age: 22 ansRace: VampireOrientation: Pansexuelle
Métier: ComtesseGroupe: NoblesseSource: LeBlanc - League of Legends


Une beauté froide, séduisante. Certains te comparent à un ange, d’autres, moins scrupuleux, à une succube. Pourtant, tu es bien une vampire. Tes yeux violets et tes cheveux blancs sont hérités de ta défunte mère. Selon les dires de ta famille, tu lui ressembles beaucoup. Intimidante, tu mesures un mètre quatre-vingt-deux pour soixante-quinze kilos. Tes courbes avantageuses sont largement mises en avant par tes vêtements. D’ailleurs, ton style vestimentaire est aussi aguicheur que ton attitude, et définit parfaitement ton appartenance à la noblesse. Tu es très souvent vêtue de noir et de violet, et des plumes sombres agrémentent tes tenues.

Autour de toi s’est solidement forgée l’image d’une charmante jeune femme, raffinée et courtoise en toutes circonstances. Tu es douce, respectueuse et tu viens souvent en aide aux plus nécessiteux. Tu te montres sensible et attentionnée, mais je sais qu’au fond de toi, tu es cruelle, et tu ôtes la vie sans scrupules. On te couvre d’éloges, on sait de toi que tu fais partie de la cour du Roi et l’on ne souhaiterait pas se mettre à dos une femme aussi haut placée. Tu bénéficies d’une autorité naturelle, et tes exigences sont toujours respectées, ou presque. Qu’est-ce que tu es réellement ? Une main de fer dans un gant de velours. Comme beaucoup de nobles, tu es arrogante et sûre de toi. Ce qu’ils ne savent pas, c’est que tu es mille fois plus audacieuse, mille fois plus ambitieuse, et que tu ferais n’importe quoi pour atteindre tes objectifs. Dans tes actes, ils ne discernent pas ton hypocrisie, ni ton agressivité dissimulée, et encore moins ton tempérament sanguin et névrosé. Tu fais attention à ton image. Oh, non, tu n’es sûrement pas la seule, mais sûrement pas la moins dangereuse. Tu aimes le pouvoir, tu aimes le luxe, tu aimes dominer. Tu es indépendante, et tu sais très bien jouer la comédie. Les autres sont tes pantins, et tu veilles à ce qu’ils le restent. Le plus longtemps possible. Il est bien sûr impossible de tromper tout le monde, et ça, tu le sais pertinemment.

   Naître avec une cuillère en argent dans la bouche. C’est ce que tu fis, non ? Tu naquis avec une cuillère en argent dans la bouche, et, au même moment, tu commis ton premier meurtre. Le meurtre de celle qui t’avait mise au monde. Un souffle de vie, une infinitésimale seconde, le temps d’un battement de cils. C’était le temps qu’il t’avait fallu pour tuer. Etait-ce véritablement de ta faute ? Du sang, des hurlements déchirants, un commencement et une fin simultanés. Tu naissais, elle mourrait. Tu n’étais qu’un bébé. Un bébé, et peu avant, un embryon qu’on aurait mieux fait de tuer dans l’œuf. Mais personne n’aurait pu le savoir. La vie continuait…

    Tu grandis entourée de luxe, bien au chaud dans le cocon familial. Gâtée. Choyée. Un claquement de doigts, et tu obtenais tout ce que tu désirais. Typique des nobles, n’est-ce pas ? La souffrance, tu ne connais pas. La défaite, tu ne connais pas. Et pendant que la guerre faisait rage, tu restais en sécurité dans ton château.

    Tu es une femme intelligente et cultivée, Élisabeth. Tu appris plus vite que les autres. Combien de langues parles-tu ? Combien de choses sais-tu faire ? Dès ton plus jeune âge, on t’apprit beaucoup de choses, en partant de l’étude des langues pour arriver aux arts martiaux et au maniement de la magie et des armes, en passant par les rudiments de l’art. Tu étais précoce, et tu excellais dans beaucoup de ces domaines. La fierté de la famille, à tel point que l’on avait d’yeux que pour toi.

    Quelque chose de malsain planait dans ton univers. Sans aucun doute, une famille de vampires appartenant à la haute noblesse avait forcément ses petits secrets. S’il y avait bien une chose que tu appris par toi-même, c’était la manipulation. Tu observais les autres, silencieuse. Chacun de leurs actes était analysé. Tu évoluais librement, et, dans l’ombre, tu agissais.

    Une ombre vint s’ajouter au tableau. Etait-ce la présence de cadavres sanguinolents qui te troublait ? Non, bien sûr que non, tu adorais ça, même. Tes crises d’hystérie n’ont rien à voir avec cela. Toi, tu restes la jeune noble parfaite et adulée de tous.

     Parfaite, n’est-ce pas ? Et lorsqu’à l’âge de quatorze ans, tu succombas aux plaisirs de la chair aux mains d’un paysan, on étouffa l’affaire. Tu étais gravement malade, paraît-il, et on te confina dans une des luxueuses chambres du château. La vérité, c’était que pendant cette longue période de convalescence, ton ventre s’arrondissait. Et au bout de neuf mois, tu fus incapable de donner la vie.

    Lorsque par la suite, du sang coula sur ton poignet après que tu aies violemment frappé une servante, personne ne réagit malgré un changement de comportement notable. Idiote, ne t’a-t-on jamais dit de ne pas jouer avec la nourriture ? Ces servantes ne te nourrissent pas qu’avec leurs hématies, d’ailleurs. Tu te délectes de leur peur, lorsque, maculée de sang, tu les obliges à nettoyer ta peau si délicate avec leurs langues.

    Depuis peu, tu sièges à la cour du Roi, et tu sais pertinemment que la famille royale n’est pas toute blanche. Peu importe. Tu as réussi à t’attirer les faveurs d’un bon nombre de personnes, après tout.
La nuit, tu es quelqu’un d’autre. Phoenixya, c’est ça ? Tu changes d’apparence, mais tes sombres desseins restent les mêmes. Laisse-moi te dire une chose : tu es sur la corde raide. Tu es jeune, et tu te penses sûrement invincible. Jusque-là, tu as toujours obtenu tout ce que tu désirais, et ta popularité ne fait qu’augmenter. Gare à toi.
Un jour ou l’autre, tu perdras.

Pseudo: Black Ivory
Âge: Quinze ans
Comment as-tu découvert le forum: Red m’a kidnappée et amenée ici
Commentaire: The Devil got nothing on me, my friend =w=


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin

Messages : 31
Date d'inscription : 17/09/2017

avatar

MessageSujet: Re: ~ Élisabeth Báthory ou la comtesse sanglante ~ Dim 24 Sep - 15:43
Salut à toi jolie chouquette~
Bon, ta fiche m'a l'air complète et c'est une vilaine fille que tu nous a créé là~ Mais bon, on comptait tous sur toi pour créer un perso détraqué de toute façon, c'est un peu ta marque de fabrique! Il y a juste un point sur lequel j'aimerais revenir histoire qu'on soit bien d'accord tout les deux: Liz a beau avoir appris à maîtriser la magie en étant petite, personne ne peut commencer avec un objet du catalogue, pour utiliser une arme magique il faudra patiemment attendre d'avoir assez de golds pour t'en acheter une.
Ceci étant dit, je te valide et fait officiellement de toi une noble. Je t'invite à créer ta fiche de lien et faire une demande de rp, sinon je te fouette avec amour♡

Au plaisir de rp avec toi~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
~ Élisabeth Báthory ou la comtesse sanglante ~
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» La comtesse Élisabeth Báthory (Báthory Erzsébet )ou La Comtesse Sanglante
» Elisabeth Bathory - La comtesse sanglante n'est pas morte
» /!\ Visite nocturne dans la chambre d'une comtesse...(PV)
» [procès/suspect DCD] Agression Comtesse
» Alaina, Comtesse de Cork ♣ Under co'

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
City of lies RPG ::  :: Présentations :: Présentations validées-
Sauter vers: