Partagez|

[Event Halloween] [Libre] Célébration funeste

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Admin
Admin

Messages : 55
Date d'inscription : 28/08/2017

avatar

MessageSujet: [Event Halloween] [Libre] Célébration funeste Dim 1 Oct - 0:10
Contexte


Ayame, la capitale et sa grande place rendue encore plus belle par les lanternes et les citrouilles, n'est ce pas un endroit magnifique? C'est ici qu'a lieu la fête funeste où petits et grands se retrouvent en fin d'après midi pour s'amuser dans leurs beaux déguisements. Il faut dire qu'il y a tant à faire! Chercher des bonbons, admirer les costumes les plus réussis, acheter des souvenirs, tester les stands de jeux, être émerveillés par les spectacles des artistes de rue, savourer les délicieux plats de saison préparés sur les stands de nourriture, avec un tel programme tout le monde semble bien s'amuser. Mais au milieu de la joie et l'insouciance, n'y aurait il pas une ombre au tableau?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://city-of-lies-rpg.forumactif.com
Chevalier
Chevalier

Messages : 10
Date d'inscription : 21/09/2017

avatar

MessageSujet: Re: [Event Halloween] [Libre] Célébration funeste Dim 1 Oct - 21:10
détails
Event Halloween
Balade et surveillance
Libre
Ʃkaemp はは ™

Marcher. Errance. Errance dans les couloirs. Dans les rues. Certains erraient. Je marchais. Sans réelle raison. Pas par respect des traditions. Ni de la religion. Ni pour éviter mon travail. Juste, je marchais. Pas de réel besoin d'air. Peut-être que si. Journée à sa fin. Nuit arrivant. Repos nécessaire. Peut-être. Peut-être pas. Besoin non ressenti. Non ressenti sur le coup. Probablement plus tard. Si besoin il y a. Le corps sait. Démontrer sa fatigue. Il sait y faire. Le corps fatigue. Pas l'esprit. Rarement. Activité continue. Opposition dans ces deux là. Le jour et la nuit. Retrouvailles à un unique moment. Frêle moment même. Pour le corps et l'esprit. La journée. Celles où on se sent bien. Pour le jour et la nuit. Le soleil et la lune. Le crépuscule. La fin de la journée. Comme maintenant. Le soleil se couchait. Les enfants riaient. Les adultes discutaient. Les vieillards débattaient. Les artistes chantaient. Les saltimbanques déclamaient. Les pas tonnaient sur le sol. La capitale était en fête. Et j'avais gardé le silence. Pas un mot de décoché. Pas de la journée. Quelques formules de politesse. Rien de plus. La sécurité fut mise en place avant. J'y avais participé. Les points névralgiques. Ceux moins évidents aussi. Risques existants. Risques prévenus. Pour la plupart. Suite. Musiques. Voix. Cris. Pas. Rires. Tout s'estompa. Soleil couchant. Dans mes yeux. Éblouissement. Mes yeux voyaient autre chose. Mes oreilles aussi. Absence. Souvenir. Un autre moment frêle.

« Divisons le crépuscule toutes les deux en égales moitiés !
-Je serai la journée.
-La nuit je serai.
-De nos mains liées, naît ce ciel orangé... »


Mika...c'était une petite comptine qu'on chantait toutes les deux, lorsqu'on se retrouvait ensemble, on la chantait pour célébrer notre amitié, ou pour se faire une promesse importante, ou juste parce qu'on aimait l'air, air qu'elle m'avait appris, elle le tenait depuis petite mais ne m'en a jamais dit plus, c'était comme ça entre nous, car on devait oublier notre vie d'avant, avant qu'on ne soit formées pour devenir chevalières, et même maintenant que je le suis, je devrais oublier les relations eues durant ma formation, sauf que je me refusais à l'oublier, qu'importe si c'était douloureux, elle a été avec moi un jour, pendant longtemps, elle m'avait d'ailleurs fait un véritable caprice pour qu'on se déguise et fasse le mur afin de célébrer cette fête, finalement, j'avais fini par accepter et m'étant retrouvée sans trop le savoir dans un costume de sorcière, elle, elle avait décidé d'opter pour celui d'un fantôme, elle était adorable en plus, et puis on s'était bien amusées en fin de compte, je ne le regrettais pas, dire oui était ce qu'il fallait faire sinon je n'aurai jamais eu un tel moment à chérir pour compenser la douleur de la perte, sa perte encore injustifiée à mes yeux, juste pour la faire taire, je me demandais encore si les nobles cachaient quelque chose de si grave que ça pour aller jusqu'à tuer quelqu'un et effacer tout de son existence, mais je ne pouvais pas le savoir, pas maintenant, je savais que ce n'était pas le moment.

Mauvais moment. Moment présent. Retour à celui-ci. Regarder autour de soi. Puis la capuche. Encore plus rabattue. Devant mon visage. Un tissu noir devant me cacher. Un tissu noir qui me cachait bien. Marche reprise. Rythme similaire. Ni rapide. Ni lent. Juste régulier. Juste normal. Évitant les enfants. Évitant les adultes. Évitant les vieillards. Évitant les artistes. Évitant les escrocs. Regards tout autour. Les yeux partout. J'essayais. Voir. Ne rien laisser voir. Regarder autour de moi. Que rien n'échappe. Que rien ne filtre. Que rien ne perturbe le peuple. Que tous puissent fêter. Être en joie. Être en paix. Juste un instant. Ils le méritaient. Le quotidien était dur. Dur pour tous. Chacun ses difficultés. Les nobles aussi. Sûrement. Aucun intérêt donné à cela. Juste mon travail. Et celui des autres chevaliers. Je les surveillais dès que possible. Ou je demandais à quelqu'un de me faire un rapport. Un fidèle. Un honnête. Bien évidemment. Mensonges inutiles. Vérité toujours découverte. Puis dégénérescence. Espérant qu'ils le savent. Ou qu'ils s'en doutent. C'était ainsi. Respect né de l'autorité. Douceur impossible dans ce milieu. Fait trop connu sûrement. Alors continuité. Observation. Actions à envisager. Réflexion. Travail continue. Ne pouvant être arrêté. Continuer. C'est ce qu'il faut faire. Pour ce que je suis. Continuer à marcher. Continuer à regarder. Continuer à réfléchir. Jusqu'à interruption. Jusqu'à interruption humaine. Restait à savoir qui...

Erreur 404 : Module sarcasme non trouvé.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Habitant
Habitant

Messages : 17
Date d'inscription : 20/09/2017

avatar

MessageSujet: Re: [Event Halloween] [Libre] Célébration funeste Dim 15 Oct - 17:11
Il existait un moment sacré dans la demeure des Leroy-Taylor. Ce moment n'appartenant uniquement à Hagielzeael. Son moment rien qu'à lui.

Ce dernier commençait dès son réveil, en même temps que le levé du soleil. Hagiel se réveillait toujours un peu avant l'astre diurne, afin de pouvoir assister au début de sa course dans le ciel. Il avait l'impression que ce rituel le rassurer, lui annoncer que les cauchemars sont finis pour aujourd'hui, qu'il avait survécu une nuit encore.

Sortant de son lit pour se poster à sa fenêtre, il accompli cette première étape de son rituel. Ce n'est qu'au moment où le soleil fut totalement apparu à l'horizon, qu'il quitta son poste. Il retira sa vieille tunique, qui lui servait pour dormir, afin de s'habiller de sa tenue hebdomadaire, celle bleu nuit argenté et noire, celle choisie dans les modèles préférées de Liam mais dans les goûts d'Elerinna et dans ses critères. Ces habits lui offrait l'impression d'avoir tout le temps ses deux meilleurs amis avec lui, le rassurant d'une certaine manière.

Il finit, ensuite, par sortir de sa chambre, habillé mais les cheveux encore dans leur états post-sommeil, et s'avança silencieusement dans le couloir de l'étage. Il s'arrêta devant la chambre de William, ouvrant doucement la porte de ce dernier pour vérifier si il dormait encore. Ce fut le cas, et heureusement, aujourd'hui était un jour de congé pour le chevalier, et Hagielzeael comptais bien profiter de son amoureux meilleur ami  toute la journée, le chouchoutant le plus possible, afin qu'il se repose le plus possible.

Et notre angelot savait parfaitement comment réveiller en douceur et le mettre tout de suite de bonne humeur. Il laissa donc la porte ouverte et fila discrétement dans les escaliers en direction de la cuisine, veillant toutefois à ne pas réveiller l'ancien noble. Dans l'antre culinaire, Hagiel retroussa ses manches et se mis tout de suite au boulot. Rapidement la bonne odeur de nourriture remplit la maisonnée. Il y avait celle des pancakes et du bacon se dorant la pilule dans ses poêles, celles des œufs grésillant, celui amer du café bien corsé contre balancé par celle sucrée d'un doux chocolat chaud et aromatisé du thé.

À peine eut-il posé les divers aliments et boissons sur la table, qu'il vit entrer Liam, encore endormi. Il lui servir rapidement un bon café bien corsé tandis que l'ancien noble lève sa main pour lui ébouriffé affectueusement les cheveux. L'angelot rougit discrètement derrière sa frange improvisée bleue.

Au moment même où le jeune fleuriste allait s'installer à son tour à table, on tambourina à la porte. Curieux, le bleuté s'y dirigea et ouvrit timidement la porte d'entrée, se retrouvant nez à nez avec l'aînée de sa famille, Rubiel.

« Bonjour mon petit frère angélique, s'exclama-t-elle d'une voix chantante, en ouvrant en grand ses bras et ses ailes blanches. C'est ta grande sœur préférée qui te fais la surprise de sa visite en cette belle matinée d'Halloween !

- Ru-rubiel, s'étonna-t-il de la voir de si bonne heure avant de s'inquiéter. Qu'est ce que tu fais là ? Tu ne devrait pas être à ton magasin ?

- Na! Pas aujourd'hui ! Je fais la livraison de toutes les commandes qu'on m'a passé pour cette journée extraordinaire ! En faisant tous les costumes qu'on m'a demandé, je me suis rendue compte que personne de la famille n'avait encore le leur ! Et comme je suis la meilleure grande sœur au moooonde...

- Oh nooon, l'interrompit-il en apercevant la mine malicieuse de Rubiel. Tu n'as quand même pas...

-Ooooh que si, s'écria-t-elle toute fière. J'ai réalisé chaque déguisement pour tous le monde! Même pour ce cher William ! Allez! Laisse-moi entrer que je te donne les vôtres! »

Ni une ni deux, l'ange entra dans la demeure des deux jeunes hommes, ne laissant nullement le temps à son cadet de protester quoi que ce soit. Elle fila dans le salon, où elle ouvrit son énorme malle et en sortit vêtements et accessoires. Hagielzeael la regarda faire complètement désemparé par sa grande sœur, protestant toutefois quand cette dernière le força à mettre tout de suite son déguisement, mais la laissant l'habiller comme une poupée géante.

Le boucan qu'ils firent tous les deux finit par attirer l'attention de William, enfin réveillé, qui entra dans la pièce pour tomber sur une vue surprenante. Au milieu de la pièce de vie se tenait Hagielzeael, ressemblant à un Wolpertinger  mais un très sexy et adorable  Wolpertinger selon le chevalier. L'angelot portait un serre-tête, serti d'un paire d'oreilles de lapin blanches et de corne, un veston en cuir blanc crème doublé de fourrure blanche, laissant ses bras nue s'ils n'étaient pas recouverts jusqu'aux coudes par une paire de mitaines en cuir doublé aussi de fourrure, dans les mêmes coloris que le veston, d'un petit short en cuir blanc, lui moulant le postérieur et ses cuisses et d'une paire de bottes de cuir, blanches aussi, montant jusqu'au-dessus de ses genoux. Le regard de Liam fut ensuite attiré par un léger mouvement de balancement dans le dos de son ami, remarquant alors une magnifique queue en fourrure, qui était accroché à son short.

Zeael rougit sous le regard de son meilleur ami avant de se tourner vers sa sœur, qui s'élança vers l'ex-noblio, le sourire prédateur. Elle l'attrapa et l'emmena de force avec dans sa chambre pour lui faire mettre son propre déguisement. Hagiel ne put seulement les regarder disparaître dans les escaliers, envoyant un regard et un sourire désolé au brun, qui se débattait comme beau diable.

Ce n'est qu'une heure ou moins que Rubiel se décida à les laisser pour continuer sa tournée de livraisons et de "visites surprise". Hagielzeael referma la porte en poussant un soupir soulagé de ce départ, mais il était tout de même heureux de cet visite impromptue. Cela lui changer de leurs longues conversations par lettre et lui rappeler au combien ses frères et sœurs lui manquaient.

Il retourna dans le salon, où il retrouva Liam assis dans leur canapé, le nez dans son café, semblant boudé dans son coin. Le bleuté prit le temps d'observer à loisir le costume de ce dernier. C'était celui d'un chasseur.  À deux, ils formaient un duo, le chasseur et sa bête attrapée. Enfin de ce qu'il pouvait en jugé par le collier en cuir rougeâtre au tour de son cou, d'où pendait une une chaîne métallique. Décidément Rubiel avait parfois de drôles idées, se fit-il la réflexion alors qu'il rejoignait tranquillement William sur le canapé.

« Arrête de bouder Liam... Tu as de la chance toi! Tu n'es pas déguisé en une petite bestiole inoffensive de Wolpertinger... Toi, t'es un magnifique et sexy chasseur, ronronna Hagiel à son oreille, jouant avec l’ego de son ami afin de lui remonter le moral. »

Mais il lui aura fallut une longue discussion pour savoir lequel des deux avait le costume le plus ridicule, qu'Hagielzeael gagna sans mal, ainsi qu'une course poursuite, l'angelot avait du lui voler son chapeau de chasseur bordeaux​, pour qu'il retrouve le sourire et sa bonne humeur. Ensemble, ils passèrent la journée à la "Couronne d'étoiles", la boutique de fleurs de notre bleuté. Il vendit quelques compositions, plusieurs couronnes et de guirlandes décoratives sur le thème de leur fête, mais surtout de nombreuses couronnes d'automne pour par faire les déguisements de chacun. Il offrit même celle qu'il portait à une petite fille, car il avait vendu la dernière un peu plutôt.

Bien évidemment, sa tenue attira l'attention de chacun de ses clients, le forçant à faire apparaître constamment ses ailes, car ne comprenant pas son costume. Liam blagua même en disant qu'il était son Wolpertinger domestiqué et en attrapant la chaîne de son collier. Cela fit rire les adultes, râler les petits qui disaient que "Hagi" devait rester libre, et surtout fit rougir l'interpeller. Bref ce fut une journée très divertissante pour les deux garçons, mais Hagiel n'en fut pas moins content de fermer sa boutique… En effet, il avait réussi à arracher la promesse à William qu'ils feraient ensemble le festival. C'est grâce à cela qu'il pouvait profiter de son chevalier toute la journée.

À peine eut-il fermé la boutique, qu'il lui attrapa le bras et le guida dans les rues d'Ayame. À deux ils se baladèrent tranquillement devant les différents étales. Jusqu’au moment où William se fit interpellé par d’autres chevaliers, en service pour ces derniers. Hagiel leur sourira et les salua de loin, laissant son ami discuter avec eux. Il prévint silencieusement son amoureux meilleur ami qu’il continuait d’avancer un peu dans le festival.

L’angelot partit après avoir reçu l’accord de l’ancien noble, et observa tranquillement les différents étales, le sourire aux lèvres. Il fut, soudainement, attiré par l’un d’eux par une délicieuse et alléchante odeur. Les yeux fermés, se laissant guider par son odorat, il se sentit transporter dans des souvenirs, remontant à l’époque de leur fugue avec William. Hagielzeael rouvrit ses yeux vairons et les posa sur l’étale rempli de délicieuses denrée, dont une magnifique pumpkin pie. Il chercha dans ses poches sa bourse avant d’interpeller le gérant du stand avec un grand sourire, toujours les yeux rivés sur la tarte :

« Excusez-moi ? Combien pour une part de votre délicieuse Pumpkin Pie, s’il vous plaît ? Elle sent diaboliquement bon ! Tout mes compliments au chef ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin

Messages : 31
Date d'inscription : 17/09/2017

avatar

MessageSujet: Re: [Event Halloween] [Libre] Célébration funeste Dim 15 Oct - 19:42
Le mois d'octobre touchait à sa fin et avec lui l'automne c'était bien installé. Yel adorait cette saison où la nature se teintait de rouge, revêtant sa couleur, ça lui donnait l'impression de dominer le monde et être au dessus des autres ça lui plaisait. C'était aussi une période d'activité dans la petite taverne où il travaillait, les gens y venaient en masse pour se réchauffer et goûter les plats de saison délicieusement préparés par ses soins. Les incontournables et les nouveautés inscrits sur la carte attiraient toujours les habitués comme les curieux, la nouvelle saison amenait chaque année beaucoup d'animation avec elle, que ça soit en cuisine ou en salle et la petite brigade qu'il dirigeait se retrouvait vite débordée.

Ce jour là était un jour spécial au travail, c'était la fête funeste et il allait devoir laisser son équipe le temps d'une soirée pour tenir un stand au festival qui avait lieu tous les ans à Ayame. Comme d'habitude c'était lui que le patron avait désigné pour y aller, son ego aimait se dire que c'était parce qu'un vendeur aussi beau ça attirait beaucoup de monde mais c'était surtout pour le succès que rencontrait sa cuisine. Ça faisait une bonne publicité à l'établissement et l'incube touchait un gros pourcentage sur ses ventes, de quoi rendre tout le monde content non? C'était un peu tendu pour lui d'aller à la capitale après sa “trahison” envers les chevaliers mais il y allait pour le travail, ça lui donnait une excuse. De toute façon même si un chevalier le reconnaissait il avait des arguments solides pour expliquer son départ et ils n'avaient rien de concret qui pourrait le relier au Prisme. Tout allait bien se passer, il était assez bon menteur pour s'en sortir.

C'était une grosse journée, il restait beaucoup de choses à faire et peu de temps pour les faire vu le trajet qu'il devait parcourir et les installations qu'il devait faire. Après avoir assuré le service du midi il se chargea de préparer le plat qui sera proposé à son stand: des pumpkin pies décorées de crème fouettée. Yel s'appliqua autant qu'il pouvait pour les faire, ce qui lui prit une bonne partie de l'après midi. Une des serveuses avec qui il travaillait insista pour le maquiller, argumentant en disant que rentrer dans l'esprit de la fête attirait plus de clients. Bah, tant qu'à aller au festival autant jouer le jeu non? Il fallait avouer que le maquillage du jour des morts qu'elle lui avait fait lui allait très bien, les fleurs enduites de potion de luminescence qu'elle l'avait plus ou moins forcé à mettre lui permettaient d'être repéré facilement par la clientèle. Elle avait eu une bonne idée et il nota qu'il faudrait récompenser son initiative quand il serait rentré.

Avec le chocobo que son patron lui avait loué il ne lui avait fallu qu'une heure et quelques pour arriver à Ayame, ce qui lui laissait parfaitement le temps de monter son petit stand. La grande place commençait à se remplir quand il installa sur son comptoir les tartes déjà découpées qu'il avait préparé avec tant de soin. Enfin il pouvait souffler un peu, il ne lui restait plus qu'à attendre les clients, son éternel sourire figé sur ses lèvres. Que se soit grâce au charme de Yel ou à la belle allure de ses pumpkin pies, son stand eut son petit succès et même s'il s'ennuyait un peu entre deux clients il faisait du chiffre et c'était le principal. Un jeune homme s'approcha de lui, les yeux rivés sur les parts exposées. Il était déguisé en… Wolpertinger? L'incube pouffa, pas très fort parce que apparemment c'était mal vu de se foutre de la gueule des clients mais l'idée était là. Ce costume qui était à la fois ridicule et sexy méritait un peu d'être moqué non?

-Excusez-moi ? Combien pour une part de votre délicieuse Pumpkin Pie, s’il vous plaît ? Elle sent diaboliquement bon ! Tout mes compliments au chef !

Yel garda son air amusé en observant son nouveau client. Il l'avait déjà vu quelques part, c'était sûr, même sans sa bonne mémoire visuelle il pouvait dire qu'un type avec des cheveux aussi atypiques il l'avait déjà croisé.

-Et bien merci pour le compliment, ça fera 5 golds la part. Mais on c'est déjà vu non? Je travaille dans une taverne à Caely, et je suis prêt à parier que je me trompe pas si je dis que t'y es déjà allé avec un mec au cheveux bruns! Je suis sûr de mon coup, deux beaux gosses ça s'oublie pas~

Le cuisinier lui tira la langue. Est ce que c'était une façon de traiter un client? Non. Est ce qu'il en avait quelque chose à faire? Non plus. Il ne faisait que dire ce qu'il pensait, il n'y avait rien de mal à ça. Oui il pouvait mettre le petit wolpertinger devant lui mal à l'aise, et alors? Ça ne ferait que rendre la conversation plus intéressante~

-Tu prendras une deuxième part pour ton petit ami ou une seule suffira?

Dans les souvenirs de Yel, ces deux là n'étaient pas un couple mais juste deux amis, ça lui donnait une occasion de plus de rendre gêné son pauvre client, mais bon, c'était marrant de l'embêter un peu. Quoi? L'incube devait travailler jusqu'à tard le soir un jour de fête, il avait bien le droit de se divertir un peu et il venait de trouver la victime parfaite pour faire passer le travail plus vite~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chevalier
Chevalier

Messages : 37
Date d'inscription : 20/09/2017

avatar

MessageSujet: Re: [Event Halloween] [Libre] Célébration funeste Lun 16 Oct - 16:28
Quoi de plus merveilleux un matin de congé, qu’être réveillé par la douce chaleur d’un soleil d’automne et la délicieuse et alléchante odeur d’un petit-déjeuner en train d’être préparé ? La faim emporta rapidement la bataille menée contre le sommeil, et Liam se leva lentement pour se traîner jusqu’à la cuisine, encore habillé de sa tenue de nuit, qui se résumait à un pantalon et une tunique courte en toile.Quoi de plus merveilleux un matin de congé, qu’être réveillé par la douce chaleur d’un soleil d’automne et la délicieuse et alléchante odeur d’un petit-déjeuner en train d’être préparé ? Parfait, c’était le mot, et le Chevalier adorait déjà cette journée. Ses lèvres s’étirèrent en un large sourire et ses yeux encore à demi-clos captèrent une nuance de bleu familière près de lui, où il passa ses mains en signe de contentement.

Il s’installa à sa place habituelle par automatisme, se servit de chaque chose posée sur la table, pour faire honneur à chacun des plats que Zeael avait préparé avec amour. Il fit un véritable festin tout en sirotant son café. Finalement repu et plus en forme, il se frotta les yeux, s’étira entièrement, et se rendit compte que son ange n’était plus à la cuisine. Il ne l’avait même pas vu partir… Mais Zeael n’était pas bien loin, puisqu’il le retrouva d’ailleurs à l’oreille dans le salon, accompagné d’une autre voix familière. Armé d’une seconde tasse de café pour affronter ce qui l’attendait là-bas, il alla à leur rencontre. Les visites de Rubiel, la sœur de Zeael, étaient toujours des épreuves pour Liam, au vu de toute l’énergie qu’elle possédait dans un si petit corps - et ça, William ne se gênait pas pour le répéter chaque fois, toujours aussi surpris.

Liam s’attendait à beaucoup de choses venant de la part de l’ange couturière. Et d’ailleurs, il était souvent bien futile d’essayer de l’empêcher de faire ce qu’elle voulait, même si elle avait préparé une tenue qui ne correspondait pas aux goûts de celui qui l’avait commandé (ou pas d’ailleurs). Peut-être avait-elle dans l’idée de faire porter à son frère un nouveau style de vêtements ?

Aucun mot n’aurait pu décemment décrire ce qu’il découvrit en arrivant là-bas. Premier choc : c’était un déguisement. La date lui revint en pleine tête, ainsi que la promesse d’aller au festival avec son meilleur ami. Deuxième choc : ce costume dévoilait beaucoup, beaucoup, beaucoup trop de choses de son point de vue ! Il en avait d’ailleurs la bouche ouverte, le cerveau momentanément déconnecté. Il se rattrapa rapidement, comme si de rien était et avala une gorgée de sa boisson chaude. Qu’il faillit recracher presqu’immédiatement, en apercevant derrière le short trop court de Zeal une petite queue en boule.

« Mais enfin, qu’est-ce que c’est que ce truc Zea… »

À l’instant, il avait un problème autrement plus alarmant que la tenue sexy de son ange attirerait beaucoup trop l’attention. Rubiel, le fixait d’une drôle de manière. Un peu comme si elle était un énorme fauve prêt à sauter sur une pauvre petite gazelle et l’avaler toute crue.

« Non. Rubiel, je t’interdis… »

Il recula d’un pas, sur le point de s’enfuir, mais c’était déjà trop tard. La jeune femme l’avait déjà agrippé par le bras, tenant le costume qui lui était réservé dans l’autre main et elle l’emmenait vers les escaliers. Il se débattit comme il put, et bien qu’il aurait pu la faire voler à l’autre bout de la pièce en un seul coup, c’est elle qui gagnait tout de même.

« Rubiel, j’ai dit non ! Si ton frère ne peut rien te refuser, ce n’est pas mon cas, sache le ! Je n’enfilerais pas cette chose, aussi douée es-tu dans ton domaine. C’est tout bonnement ridicule ! Regarde-moi là-dedans, qui va me prendre au sérieux, hein ? Si je croise des collègues, qu’est-ce qu’ils vont penser de moi ! Je suis Major moi, Madame ! Je dois me faire respecter ! »

Liam avait eut beau protester du début des escaliers jusqu’à ce qu’il revienne au salon, rien n’avait fonctionné. Lorsque l’ange les quitta pour finir sa tournée de déguisements à distribuer, Liam boudait dans le canapé, une troisième tasse de café dans les mains, un chapeau de chasseur bordeaux sur la tête ainsi que son veston assorti au-dessus d’une chemise blanche, accordé avec un pantalon chocolat et des bottes en cuir. Et sur ses genoux, un arc avec un carquois de remplis de flèches en accessoires.

« - Arrête de bouder Liam... Tu as de la chance toi ! Tu n'es pas déguisé en une petite bestiole inoffensive de Wolpertinger... Toi, t'es un magnifique et sexy chasseur ~
- J’espère que tu plaisantes ! s’offusqua le chasseur en relevant la tête. Je suis ri-di-cule ! Non mais regarde moi cet arc ! Je ne sais déjà pas tirer avec cette arme ! Tu m'as déjà vu tirer avec ça ? Comment je te protège moi ! Et niveau sexy, tu peux parler. bougonna-t-il de nouveau dans sa tasse. »

Après un long débat, ce fut finalement et comme toujours l’ange bleu qui eut le dernier mot. Liam bouda encore un peu, puisque toute cette famille s’était passé le mot pour lui donner tort… Mais Zeael savait exactement comme le dérider un peu. Un autre rituel, en quelques sortes entre les 2 amis. L’angelot vola le chapeau de Liam et déclencha une course-poursuite, qui se termina pour la victoire du plus rapide, du plus fort, du plus beau, le grand et magnifique William. Le Chevalier avait réussi à coincer son meilleur ami sur le canapé et l’avait lâchement attaqué avec des chatouilles, jusqu’à ce que le pauvre petit Wolpertinger soit obligé de crier grâce et de rendre son chapeau au chasseur.

La matinée se termina sur cette note joyeuse, avant qu’il ne parte tous les deux pour la boutique du bleuté, la « Couronne d’étoiles », en hommage à leur chère Elerinna. Liam aimait bien l’endroit et il était certain que l’elfe l’aurait adoré elle aussi. Tout ici était apaisant, un peu comme elle l’était. Il passa le reste de la journée devant un nombre incalculable de tasses de café - ça tourne à l’addiction cette histoire - à observer depuis l’arrière du comptoir son bel ange travailler - je crois qu’on peut aussi parler d’addiction là. Le Chevalier n’avouerait jamais qu’il le regardait pour le simple plaisir des yeux ; son excuse était qu’il était bien trop sexy dans cette tenue et qu’il devait lui surveillait les miches pour coller une bonne raclée à quiconque oserait les approcher de trop près.

D’ailleurs, quand un client étaient un peu trop insistant sur le costume de Zeael, Liam se sentait obligé d’intervenir pour leur faire comprendre à quel chasseur cet animal appartenait. Et pour cela, il n’hésita pas à jouer de son propre déguisement et d’agripper la chaine autour du cou de l’ange. Et pour que ce comportement passe inaperçu, il utilisa le même tour pour faire rire les enfants. Malheureusement, ces petites choses innocentes préféraient lui demander de relâcher le Wolpertinger que de rire de sa farce.

Le soir venu, Zeael ferma boutique et ils partirent ensemble pour le festival. Là encore, la discussion sur le fait d’aller ou non à cette fête avait été remporté par l’ange quelques semaines plus tôt. Pour changer… Le Chevalier n’aimait toujours pas l’idée. Dans la foule, il devait être deux fois plus vigilant, parce que, au risque de se répéter, le déguisement de son ami était BEAUCOUP TROP SEXY.

En surveillant les alentours, il aperçut d’ailleurs une ombre discrète encapuchonnée de noir en faire de même dans la foule. Elle éviter tous les obstacles d’une facilité déconcertante, et même les mains habiles des voleurs qui n’attraper que du vent à son passage. William aurait juré reconnaître cette manière de bouger, cette efficacité qui faisait que chacun des mouvements était utile. Il ne put malheureusement pas chercher plus longtemps dans ses souvenirs, puisque quelqu’un au loin l’interpella.

« - Hey, mais c’est Taylor !
- Oh non… murmura Liam avant de se retourner vers le groupe de 3 Chevaliers qui lui faisait de grands signes. »

Ce qu’il redoutait avait fini par se produire. Il allait se faire charrier pour des membres de son régiment. Il fit demi-tour pour les rejoindre, la tête rentrée dans les épaules, sachant très bien ce qui l’attendait. Zeael quant à lui, lui fit comprendre d’un signe qu’il voulait continuer à avancer. William le laissa faire, bien content d’éloigner son ange délicat de ses bruts de collègues.

« - Salut les gars ! Alors comme ça, c’est vous qui êtes de garde pour le festival ? <- ceci est une tentative désespéré de changer de sujet.
- Bah alors, Will, c’est quoi cette tenue ? Tu promènes ta petite copine ?
- Tu fais vraiment peur déguisé comme ça… C’est quoi d’ailleurs ?
- Vu ce joli petit chapeau, je dirais un lutin, non ? se moqua son collègue en attrapant l’accessoire. Il le passa à un des autres Chevaliers.
- T’es sûr ? T’es pas un peu grand pour un lutin, Will ? »

Liam ne répondit pas, écoutant à peine ce que disaient les autres à son sujet. Ses yeux étaient rivés sur son Wolpertinger, arrêtait à un stand qui vendait des sucreries. Il aurait presque pu être rassuré en sachant ça, étant donné que Zeael raffolait de petites douceurs sucrées, mais il remarqua une chose qui ne lui plut pas du tout. La manière qu’avait le serveur du stand de regarder SON ange. Et cette attitude aguicheuse… Mais pour qui il se prenait celui-là ! Le pauvre Zaza semblait tout gêné, le visage cramoisi ! Sans porter plus d’attention à ses confrères, leur laissant même son chapeau en souvenir, il se dirigea vers le stand d’un pas rapide, agacé.

En arrivant à leur hauteur, il commença par marquer son territoire en posant chacune de ses mains sur les hanches de Zeael.

« Tout va bien Zaza ? » demanda-t-il tout en fusillant du regard le garçon derrière le comptoir, pour bien lui faire comprendre qu’il ne partageait pas.

Mais quelque chose clochait dans cette situation. Liam fronça les sourcils et observa plus en détail celui qui osait regarder son ange comme de la bonne nourriture. Et puis le passé refit surface, et le visage du chasseur s’illumina.

« Attends… Yel ! C’est… C’est toi ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
[Event Halloween] [Libre] Célébration funeste
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» EVENT: Halloween Wedding [public]
» Bataille. Rivière/ Tonnerre [ EVENT 2013 libre à tous ]
» Joyeux anniversaire Halloween ?!?! ( libre )
» Quand le Seigneur des Ténébres, le vampire Dan, fete Halloween... (LIBRE)
» Event Halloween • Trick or Treat

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
City of lies RPG ::  :: Les plaines :: Ayame-
Sauter vers: