Partagez|

“Un bon maître a ce souci constant : enseigner à se passer de lui.” | Purple Lupus

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Prisme
Prisme

Messages : 129
Date d'inscription : 27/12/2017
Inventaire : Vide

avatar

MessageSujet: “Un bon maître a ce souci constant : enseigner à se passer de lui.” | Purple Lupus Jeu 28 Déc - 16:13
Purple Lupus


▹ Ex-princesse.
▹ On l’appelle 13 ou Purple en rapport avec le pendentif qui orne son cou.
▹ Gère une escouade du Prisme depuis 3 ans maintenant.
▹ Se bat essentiellement avec deux dagues et des couteaux.
▹ Odorat, vue, force et rapidité un poil plus développés grâce à ses gênes de loup-garou.
▹ Capacité de comprendre le langage des loups une fois sous forme animale.
▹ Extrêmement lunatique, faîtes attention.

Age : 22Race: Loup-GarouOrientation: Hétéro
Métier: DétectiveGroupe: PrismeSources: Images trouvées au hasard – Mercy Thompson, Patricia Briggs

On la reconnaît par sa boucle lourde. Ses cheveux sont bruns, un brun tirant sur le noir qui encadrent un visage en cœur. On remarque aussi des oreilles de loup qui s’en échappent, l’une d’elles porte une rangée d’anneaux en or. Ses yeux hétérochromes sont quelque chose de peu commun mais qu’on ne se lasse de regarder. L’œil droit est brun, l’autre est bleu. Son regard à elle est déterminé et calculateur. Elle témoigne tant de chose avec ses prunelles hétérochromes qu’il devient difficile de la regarder trop longtemps dans les yeux. Son nez est petit, droit et un poil relevé mais surtout entouré de pommettes hautes. Ses lèvres charnues n’esquisseront que des sourires en coin, malicieux ou mesquins. Si l’on regard attentivement, on remarque ses dents pointues et longues capables de déchirer la chair humaine comme animale. Lorsqu’elle parle, son ton est sec ou las, parfois enjôleur et très souvent agressif. La louve s’étend sur un bon mètre soixante-quinze avec ses longues jambes tout en muscles. Ses hanches larges sont parfois révélées et laissaient un aperçu sur l’empreinte de patte rouge, marquée au fer. Ses seins ronds ne sont pas très imposants mais valent le coup d’œil. Autour de son cou, un collier de cuir maintient un pendentif en forme de goutte violette. Sa queue noire qui s’échappe de ses reins est un fardeau qu’elle porte sous forme humaine. Ses attributs animaux l’empêchent de se murer dans l’anonymat dont elle rêve même s’il lui arrive de les dissimuler sous ses vêtements. On remarque plusieurs cicatrices blanches ou rouges sur son corps, l’un des signes qui démontre qu’elle n’en a pas encore terminé avec la vie. 13 s’habille principalement de cuir et de noir, contrairement à ce qu’on pense. Les couleurs sombres sont de sortie très souvent.
Sous forme animale, Purple apparaît sous la forme d’un loup à la fourrure entièrement noire et aux crocs acérés. Elle ne peut communiquer sous cette forme hormis avec d’autres loups mais saura se faire comprendre par les humains.

13 est clairement le genre de femmes à qui l’ont ne voudrait pas avoir à faire. Oubliez vos idéaux sur le mythe de la femelle oméga soumise à l’homme et bonne à porter des marmots. 13 est l’exemple qui confirme la règle. Elle prend les armes et se bat avec une violence et une rage qui surprendrait le plus cruel des démons. Elle mène ses membres d’une main de fer, une leader née. Le respect et l’admiration des autres lui viennent de ses tendances à ne pas se faire marcher sur les pieds. C’est surtout une femme énigmatique qui ne divulgue que peu de choses sur elle. Une véritable misanthrope qui ne supporte pas le contact humain. Une louve au comportement mi-animal, mi-humain. On la juge parfois trop humaine et parfois trop sauvage. Sa place dans la société soulève plusieurs questions. Cependant, 13 est très possessive envers ses protégés même si elle a une manière très étrange de le montrer. Démontrer ses sentiments les plus profonds relève d’un effort surhumain. Il lui arrive d’être sympathique mais il est dur de la voir dans cet état plus de quelques secondes. C’est une personne cynique et bourrée d’idées noires.
En réalité, elle masque ses sentiments. Dévoiler ses véritables sentiments est, pour elle, un signe de faiblesse. Alors elle se garde de dire ce qu’elle a sur le cœur. Particulièrement envers les personnes qu’elle apprécie. C’est d’une tristesse mais c’est ainsi. Cette femme parle avec des gestes pour dévoiler ses plus profonds sentiments. On ne la verra jamais pleurer ou alors éclater de rire à une blague hormis les fois où elle sera extrêmement détendue, horriblement anxieuse… ou alcoolisée.


Le présent serait plein de tous les avenirs, si le passé n’y projetait déjà une histoire.” - André Gide

13 a toujours gardé son histoire pour elle. Personne n’a jamais entendu toute la version, la véritable. On s’imagine, rien qu’en la regardant, qu’elle a subi des dommages affreux, aussi physiques que psychologiques.  Une femme forte telle qu’elle a probablement un lourd vécu… et c’était à peu près vrai.
Le début de sa terrible aventure commence un 1er Novembre à Ayame. C’est le roi Kaiser lui-même qui annonça l’heureux événement : la naissance de son deuxième enfant. Une petite fille appelée Mélian. Le résultat de plusieurs heures de travail mais bien récompensé car la petite était en parfaite santé. Pourquoi parler de la cadette Lupus dans cette histoire ? Vous comprendrez bientôt pourquoi.
Mélian se révéla vite comme une gamine éveillée, curieuse et souriante qui plus est ! Elle n’était pas une enfant prodige mais apprenait à son rythme et retenait ses leçons. On lui apprit à monter à cheval, à écrire, à lire, à peindre, à danser, à chanter, à se battre, à boire, à manger, à être polie… Tout pour devenir une bonne petite princesse.
Plus elle grandissait, plus on lui remarquait des traits semblables à ceux de sa mère : les boucles de jais, les lèvres pleines, les jambes interminables… Mélian avait hérité de la beauté de sa mère dès le début de son adolescence. On se demandait presque si elle n’allait pas dépasser la reine à force de pousser comme une rose timide. C’est probablement à cause de ce genre de réflexions que sa mère a changé de comportement à son égard. Si les compliments fusaient par milliers, la reine ne se gênait pas pour faire des remarques désobligeantes à son adolescente de fille. Tout était probablement à refaire et c’est ce qui poussa Mélian à s’épanouir davantage.

Vint aussi l’année de ses 13 ans. Mélian avait surpris une conversation que son père entretenait avec ses sujets. Une conversation déroutante qui avait remis toute son existence en cause. L’existence de tout ce qui subsistait en réalité. Mais cette nouvelle l’atteignit tant qu’elle se mit en tête de redoubler d’effort pour ne rien laisser paraître. Elle emporterait ce secret dans sa tombe mais garderait une toute autre opinion de son père désormais. Le roi Kaiser était un homme affreux.

Ses 15 ans venaient à peine de passer et Mélian muait en une belle jeune fille déjà. Elle savait se défendre, tenir la conversation avec n’importe qui, quelle fourchette utiliser pour le poisson et aussi se battre autant physiquement que mentalement. Personne ne lui marchait sur les pieds et surtout pas sa mère. Mélian avait du répondant et de la fougue. Était-ce cela qui avait attiré autant d’intérêt chez l’un des chevaliers ?
Noah Pearson vint à la rencontre de Mélian lors d’une soirée organisée pour l’Ordre par le roi lui-même. Il s’était précipité pour inviter la princesse à danser et avait reçu sa danse. En réalité, ce soir-là, elle pensait n’y rester que quelques heures avant de se retirer avec sa sœur dans sa chambre pour jouer et grignoter mais Noah avait attiré sa curiosité. Cette nuit-là, ils la passèrent ensemble à parler, tout simplement. Une longue balade nocturne qui s’acheva mais ils se revirent plusieurs fois. Tellement de fois que Mélian en tomba amoureuse et continua de le voir autant que possible. Elle enfreignait tous les codes imposés par sa famille dans le simple but de se retrouver avec ce chevalier en devenir. C’est lui qui lui enseigna les techniques de combats les plus intéressantes entre quelques baisers, poèmes et bijoux.

Ce n’est qu’à l’âge de 17 ans qu’elle décida de partir. Elle abandonna une lettre sur le lit parental avant de disparaître disant :

« Votre ego vous perdra un jour. Il vous engloutira si ce n’est pas quelqu’un d’autre qui le fera. Je serai aux premières loges ce jour-là, n’ayez crainte. »
 
Depuis ce jour, on ne sut pas où était Mélian mais on fit courir le bruit que quelqu’un l’avait kidnappée. On ne sut ce qu’il lui était arrivé.

Mélian s’était tout simplement retirée à Dagora, dans l’anonymat. Un anonymat qui ne dura pas longtemps avant que le Prisme ne lui tombe dessus. Ils la capturèrent puis en firent une prisonnière pour ensuite la faire torturer par un certain Red. Il lui infligera une bonne partie des cicatrices qu’elle porte sur le corps. Quelques minutes de plus entre ses griffes et il la tuait. White décida de la garder quelques temps. D’abord en tant que captive puis en tant que recrue.
Aussi étrange que cela puisse paraître, Mélian s’intégra assez vite au Prisme. Ils n’avait pas encore assez confiance en elle pour l’envoyer sur le terrain mais elle passa les tests avec succès et intégra l’escouade bleue. Elle n’y restera que quelques mois, après avoir effectué des missions avant d’être promue cheffe de sa propre escouade : l’escouade violette. À seulement 17 ans.

Désormais, elle mène son escouade avec un sérieux olympien et a fait une croix sur son passé. Elle répond au nom de 13, à l’extérieur. Avec l’argent des missions, elle a pu se trouver un endroit bien sympathique au Village de Kinô dans lequel elle a établi son affaire de détective privée. On se glisse le nom et l’adresse puis les clients viennent à sa rencontre. La plupart son mitigé en trouvant une femme en la personne de 13 mais son efficacité est étonnante sans parler de l’aura intimidante qu’elle dégage.
Mais elle va apprendre, tôt ou tard, que le passé la rattrapera.

Pseudo: June ou Iniuriosa.
Âge: 19 ans
Comment as-tu découvert le forum: White a bien fait sa pub.
Commentaire: Je ne suis pas retournée sur des forums depuis un moment donc excusez-moi si j’ai perdu la main. Et j’aime beaucoup le design, il fait du bien aux yeux.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin

Messages : 348
Date d'inscription : 17/09/2017
Inventaire : - Katana magique contrôlant l'eau
- Passe-partout
- Masque

avatar

MessageSujet: Re: “Un bon maître a ce souci constant : enseigner à se passer de lui.” | Purple Lupus Jeu 28 Déc - 16:29
Hey !
Bon, je ne vois rien qui ne va pas, certains points auraient pu être plus développés, certes, mais c'est suffisant malgré tout. Mis à part ça, c'est très bien écrit, j'aime beaucoup ton style d'écriture -w-. Et je trouve le personnage intéressant.
Te voilà donc validée, et bienvenue au prisme ! Allons écraser les nobles ensemble.
Au plaisir de rp avec toi ! (de toute façon tu n'as pas le choix, je suis quand même dans ton escouade hein /pan/ Ne sois pas trop méchante avec moi)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bonbon
Bonbon

Messages : 31
Date d'inscription : 22/12/2017
Inventaire : Vide

avatar

MessageSujet: Re: “Un bon maître a ce souci constant : enseigner à se passer de lui.” | Purple Lupus Jeu 28 Déc - 23:00
Bienvenue ma 'tite Jujune !!! ~ J'espère que tu te plaira ici !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: “Un bon maître a ce souci constant : enseigner à se passer de lui.” | Purple Lupus
Revenir en haut Aller en bas
“Un bon maître a ce souci constant : enseigner à se passer de lui.” | Purple Lupus
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Le palais Sans-souci en Danger
» Images des festivités du carnaval 2013 au Palais Sans-Souci et au Cap-Haitien
» GOUVENMAN ROZ MARTELLY FLANKE TELE KARAYIB DEYO NAN BAL RENN YO SANS SOUCI
» Nouveau souci de timing
» Lilas Desquiron Lilas Desquiron est née en Haïti. A seize ans, par souci de

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
City of lies RPG ::  :: Présentations :: Présentations validées-
Sauter vers: